AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 là où on s'aime, il ne fait jamais nuit (irinaël)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

tu n'as pas encore de rang

messages : 266
date d'inscription : 25/04/2014
avatar : lucy hale
crédits : myself
pseudo : lottie ou bonnie, ayw (a)

métier : barmaid
statut : en couple

MessageSujet: là où on s'aime, il ne fait jamais nuit (irinaël)   Mar 22 Juil - 21:24


Citation :
- ils sont ensemble que depuis un an et trois mois alors on oublie l'anniversaire   on a trouver autre chose à fêter   

« Bonne soirée Nina... » me lance une de mes collègue alors que je quitte La Rose Rouge. Je n'arrive pas à me rappeller la dernière fois où je n'ai pas bossé en soirée. C'est bizarre mais je pense que ça n'arrive pratiquement jamais en fait. Et ça tombe bien, ce soir, Naël et moi, on va au restaurant. J'ai juste le temps de rentrer à l'appartement, me changer et me préparer que je dois le retrouver là bas. Il devait probablement avoir quelque chose à faire avant cela. Et j'évite de me mêler de ses histoires, la dernière fois ça a faillit mal finir. Et j'ai pas vraiment envie que cela se reproduise. Les sujets qu'on a évité : la drogue, son autre job, mon job et le bébé. Non, on en a pas reparlé. On a passé plus de temps à s'éviter qu'autre chose et en ne se voyant pas énormément, on s'est dit qu'on devait quand même trouver du temps pour nous. Nous y voilà, l'histoire du restaurant. Je m'enferme dans la salle de bain, j'prend ma douche, je lave les cheveux et bla bla bla, enfin vous voyez le genre. Je finis par ressortir de la salle de bain avec un essuie enroulé autour de mes cheveux ainsi qu'un peignoir. Le plus difficile, je pense, va être de déterminer ce que je porterais ce soir. J'dois avouer que j'ai pris quelques kilos ces dernières semaines, à cause du bébé et puis je mange énormément de glace ces derniers temps. Un remonte moral comme les autres. Je ne sais même pas si je vais être capable d'enfiler quoi que ce soit. Une par une, j'essaie mes robes et finalement, bingo, j'arrive à trouver la robe qui conviendra parfaitement. Elle est suffisamment ample pour y dissimuler mes kilos en trop Pas sur que chouchou apprécierais ça. Une Nine avec quelques kilos de plus. Ça craint carrément. Après avoir enfilé ma robe, je prépare les chaussures et ensuite, je commence à enrouler dans mes cheveux, un à un, mes bigoudis. Bonne affaire tiens, une chose de faire, reste plus à attendre que ça prenne forme en séchant. Je me maquille et je finis par terminer mes cheveux, bref, un vrai truc de nana. J'suis prête à partir, j'enfile mes chaussures, j'attrape mon sac au vol et je descend, à la recherche d'un taxi. Direction le restaurant. Je sais, je sais, je vais encore être en retard, c'est même pas étonnant d'ailleurs. J'espère juste qu'il ne m'attends pas depuis trop longtemps. Et en plus, ce taxi est tellement lent que ça me rend malade. Je fixe l'heure sur mon portable, le truc positif c'est que j'ai pas encore un seul appel en absence et que je n'ai pas un seul texto. J'dois pas être si en retard que ça au final. Je descends du taxi quelques minutes plus tard après avoir payé le trajet. Chouchou est là, il m'attend, en costard, tout mignon. J'adore voir mon amoureux comme ça, il est tellement mignon. J'en mourrais sur place ma parole. Je ferme la porte du taxi et j'avance en direction de Naël. « Bonsoir mon amour. » je me met sur la pointe des pieds pour essayer d'être à sa hauteur et je l'embrasse... avant de reposer les deux pieds sur la terre ferme. « J'espère que je suis pas trop en retard... »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

tu n'as pas encore de rang

messages : 39
date d'inscription : 27/04/2014
avatar : liam payne
crédits : (avatar) moonstone
pseudo : pain d'ep

métier : dealer et escort boy, pense à se reconvertir.
statut : en couple avec la belle Irina

MessageSujet: Re: là où on s'aime, il ne fait jamais nuit (irinaël)   Ven 8 Aoû - 16:31


Je crois que je n’ai jamais été aussi nerveux de toute ma vie. Enfin peut être pas. Enfin j’en sais rien. C’est la toute première fois que je prends ce genre d’initiative. On dirait que j’ai fait un truc exceptionnel, mais j’ai seulement invité ma petite amie au restaurant. On n’a jamais vraiment eu l’occasion de ce faire de vrai rencard avec Irina. Je suis tombé sous son charme alors qu’elle vivait déjà chez moi. Je l’ai déjà invité au restaurant, on est déjà allé prendre un verre ensemble, mais jamais rien de bien exceptionnel. C’était pour sortir un peu de notre train-train, c’était occasionnel. Mais ce soir c’est tout simplement autre chose. Depuis notre dernière dispute rien ne va plus à l’appartement. On ne fait que s’éviter. Tout est devenu tabou ces derniers temps. On ne parle pas de ce que je fais pour ramener de l’argent à la maison, on ne parle pas de son travail non plus et on a jamais reparlé du bébé non plus. Cela fait une semaine et c’est tout simplement devenu intenable. J’ai presque plus envie de rentrer à la maison, alors que je suis toujours autant amoureux de ma chérie. J’ai très longuement réfléchis à notre situation. Je ne vais pas le cacher, j’ai très peu dormi ces derniers jours, je ne faisais que penser à ce qu’un bébé pourrait bien chambouler dans nos vies. Je suis rapidement arriver à la conclusion qu’un bébé pourrait tout simplement tout ruiner entre nous ou bien provoquer l’exact effet inverse. Il m’as tout de même fallut des heures pour comprendre que je ne pouvais tout simplement pas abandonner Irina. Je ne connais rien à la paternité, mais je suis prêt à faire tout les efforts du monde. Cela fait un moment que je commence à penser à me ranger. J’en ai marre de mes conneries. C’était marrant lorsque j’étais seul et paumé, mais ce n’est plus vraiment le cas désormais. J’ai une femme qui compte sur moi, une femme qui m’aime et que j’aime et je serais incapable de lui faire du mal. Je me sens déjà assez honteux de lui avoir tant menti et de l’avoir tant déçue en lui avouant toute la vérité la dernière fois. C’est pour cela que j’ai décidé de l’emmener au restaurant, pour que l’on se détende – pour commencer – et également pour parler de notre avenir ensemble ou non. Je ne sais pas trop ce que mes révélations on eu comme effet sur elle et j’aimerais savoir. Je suis prêt à changer. Je sais que cela ne va pas se faire en quelques jours, mais j’essaye de me dire que je pourrais m’en sortir avant la naissance de notre bébé. Je veux y croire. Je veux essayer.

Sur le trottoir devant le restaurant j’essaye de me détendre, même si ce n’est pas vraiment gagner. Je regarde ma montre toutes les deux secondes tellement j’ai peur qu’Irina ne vienne pas. Elle m’avait dit oui ce matin, mais elle a très bien pu changer d’avis entre temps. Ce serait la pire chose qui soit pour être honnête. Alors j’attends nerveusement. Je fume une troisième clope en l’espace de dix minutes et j’attends. Irina est toujours en retard, ce n’est pas quelque chose de nouveau. Je ne vais pas commencer à la harceler même si je m’inquiète déjà bien plus que de raison. J’ai réfléchi dix mille fois à ce que j’allais bien pouvoir lui dire et au final je me suis dit qu’il valait mieux attendre qu’elle arrive. Que tout se déroule au feeling finalement. Un taxi s’arrête devant le restaurant et je relève doucement la tête pour apercevoir ma chérie. Elle a mis une de ses jolies robes et un immense sourire se dessine sur mes lèvres. « Bonsoir mon amour. » Elle vient m’embrasser et j’enroule doucement mes bras autour de ses hanches. « Bonsoir ma puce. » Je lui vole un nouveau baiser et l’intensifie un peu plus que le premier. « J'espère que je suis pas trop en retard... » Un petit rire s’échappe d’entre mes lèvres. « Un peu, mais t’es déjà pardonner. » Je dépose un baiser sur sa tempe et me redresse un peu pour lui offrir mon bras. Je me sens encore nerveux, mais un peu moins tout de même. « Tu es magnifique. » glissais-je à son oreille alors que l’on finit par entrer dans le restaurant. Je donne mon nom à l’accueil et un serveur nous accompagne jusqu’à une table dans un coin assez discret de la salle. Tel un gentleman je lui tire sa chaise avant de venir m’asseoir en face d’elle. Mon dieu, je crois que je n’ai jamais été aussi nerveux. J’en ai les mains qui tremblent même. « Je suis content que tu sois venu… » murmurais-je doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

tu n'as pas encore de rang

messages : 266
date d'inscription : 25/04/2014
avatar : lucy hale
crédits : myself
pseudo : lottie ou bonnie, ayw (a)

métier : barmaid
statut : en couple

MessageSujet: Re: là où on s'aime, il ne fait jamais nuit (irinaël)   Ven 22 Aoû - 15:08


En y réfléchissant je pense que c'est notre premier rencard avec Naël. Ça me fait super bizarre de dire « premier rencard » étant donné qu'on est ensemble depuis un an et des poussières. Je ne cesse de me répéter que cette soirée sera pleine de bonnes choses. Je pense que nous avons vraiment besoin de mettre de côté notre routine et nos prises de tête. Naël et moi avons besoin de cette soirée rien qu'à deux, loin de nos engueulades quotidienne. Savoir ce qu'on va faire pour le bébé ne me préoccupe pas aujourd'hui. Je n'ai pas vraiment envie d'en reparler, la dernière fois, ça a bien été assez douloureux. Quand je l'aperçoit, mon cœur commence à battre tellement fort que je m'écroulerais sur place. J'avais plus l'habitude de ce ressentir ce genre de sentiments, c'est un peu comme un renouveau pour moi et ça fait tellement plaisir de se sentir bien. J'aurais pas pu rêver mieux comme soirée. « Bonsoir ma puce. » Je ne m'attends absolument pas qu'à son tour, il m'embrasse. J'avais peur que ce soit encore un peu froid, tendu entre nous mais apparemment je me suis trompée et je pense que j'ai jamais été aussi heureuse d'avoir une fausse impression. C'est la pire que je pourrais avoir. Lorsqu'il passe ses bras autour de mes hanches, je frissonne. C'est tellement étrange. On a passé de très bons moments ensemble mais là, je suis réellement surprise et, je n'ai qu'une chose à dire, cette soirée sera parfaite ! Le seul faux pas vient de moi jusqu'à présent, je n'ai pas respecté l'heure convenue mais ça fait bien rire Naël qui ne se gêne pas pour en rajouter une couche. « Un peu, mais t’es déjà pardonner. » Chose qui finit par m'arracher un léger rire. C'est tellement agréable de l'entendre rigoler. Il dépose un doux baiser sur ma tempe et, lorsqu'il me propose son bras, j'accepte avec grand plaisir. Je m'y accroche et je suis surprise lorsqu'il me murmure. « Tu es magnifique. » Je le regarde en souriant et je ne peux m'empêcher de lui répondre qu'il est magnifique également. Bon sang, que ça me fait plaisir de le retrouver et de l'avoir à moi toute la soirée. « Toi aussi, ça te va bien... » dis-je en désignant sa tenue. J'ai jamais râlé sur les vêtements qu'il porte, au contraire, j'ai même envie de dire que je m'en fous mais de le voir, ainsi, en costume, ça me surprend et c'est pas vraiment déplaisant, au contraire. Il est magnifique et je demande pas mieux moi. Je le suis jusqu'à la réception et de là, nous suivons le serveur qui nous amène à notre table. C'est un fabuleux restaurant. On aurait pas pu faire mieux pour... un premier rencard ! Naël me lâche pour aller tirer la chaise afin que je m'y installe. Chose que je fais sans plus trop réfléchir. Il s'installe à son tour. « Je suis content que tu sois venu… » Je lui attrape la main sans trop réfléchir. Je pense qu'il doit être aussi nerveux que moi. Mais je sais que tout se passera bien, il n'y a aucune raison que la soirée ne se passe pas bien. « J'aurais raté ça pour rien au monde... Mais s'il te plaît, arrête d'être aussi nerveux parce que je commence à l'être moi aussi... » dis-je en rigolant. De toute manière, peu importe ce qu'il se passera, cette soirée ne sera pas aussi désastreuse que la précédente.

Code:
[color=#993399]« Irina »[/color]
[color=#3399cc]« Naël »[/color]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

tu n'as pas encore de rang

messages : 39
date d'inscription : 27/04/2014
avatar : liam payne
crédits : (avatar) moonstone
pseudo : pain d'ep

métier : dealer et escort boy, pense à se reconvertir.
statut : en couple avec la belle Irina

MessageSujet: Re: là où on s'aime, il ne fait jamais nuit (irinaël)   Lun 1 Sep - 23:05


J’ai l’impression que tout va se jouer ce soir. Que l’avenir de mon couple ne tient qu’un fil et que le moindre mauvais pas fera que le château de carte va finir par s’écrouler. J’ai la peur au ventre. Je ne veux pas perdre Irina. Oui on c’est violement disputé et oui depuis rien ne va plus à la maison, mais je ne veux pas que les choses se terminent de cette manière entre nous. On est plus fort que cela. On a déjà vécu tant de galérer, ce n’est pas le moment de baisser les bras. Alors ce soir j’ai décidé de mettre les petits plats dans les grands. Je veux faire les choses bien. Je veux lui montrer que je suis prêt à me battre pour nous et surtout que je suis prêt à changer mon mode de vie pour que l’on devienne une véritable famille tous les deux. On a encore jamais reparlé du bébé, mais il va bien falloir que l’on le fasse un jour ou l’autre et je veux qu’elle voit que j’ai réfléchis à tout cela. Je ne suis plus un gamin. Oui vendre de la drogue ça a toujours été de la faciliter pour moi et oui faire l’escort m’as permis d’avoir un rythme de vie que je n’aurais pu penser possible un jour, mais il faut décidemment que j’arrête mes conneries. Je n’ai aucuns diplômes, mais je suis prêt à enchaîner les petits boulots pour subvenir aux besoins de ma famille. J’ai même eu l’idée de quitter ce pays. De retourner chez moi, dans mon Angleterre natale, mais je sais qu’Irina tiens à ses origines et je ne veux pas lui enlever cela. Enfin. Je suis déterminer à faire les choses bien et ce soir je vais le montrer à la femme que j’aime. C’est pour cela que j’ai réservé dans ce beau restaurant, que j’ai enfilé mon plus beau costume et que je l’attends nerveusement sur le trottoir. C’est avec quelques minutes de retard qu’elle finit par arriver, mais dès que je la vois je sais que je ne vais pas lui en vouloir longtemps de m’avoir fait attendre. On échange un baiser tout ce qu’il y a de plus timide et l’espace d’un instant je la prends dans mes bras. Nous n’avons pas vraiment été tendre l’un envers l’autre depuis notre dispute et il temps que l’on mette cela dernière nous. Je lui tends mon bras et l’entraîne à l’intérieur tout en la félicitant sur sa tenue. « Toi aussi, ça te va bien... » Je lui offre un petit sourire et on entre dans le restaurant.

Une fois installer à notre table, je me rends compte que j’ai les mains qui tremblent tellement je suis nerveux. Je n’arrive même plus à me rappeler pourquoi je me mets autant la pression. C’est un truc de dingue. Je la connais. Je veux dire oui c’est notre premier rencard officiel, mais cela fait un an que nous sommes ensemble. Je n’ai pas besoin de l’impressionner. Bien au contraire. Je dois juste lui montrer que dans le fond je suis toujours l’homme qu’elle aime. Alors pourquoi je m’inquiète autant ? « J'aurais raté ça pour rien au monde... Mais s'il te plaît, arrête d'être aussi nerveux parce que je commence à l'être moi aussi... » me dit-elle tout en me prenant la main. Je souris encore nerveusement et baisse un peu les yeux. « Ca ce voit tant que ça ? » dis-je alors en riant un peu. Comme toujours je passe une main sur ma nuque et finis par soupirer pour me donner un peu de courage. Aller mon vieux elle ne va pas te manger bordel ! « C’est juste que je veux plus te décevoir Nina et je veux que l’on reprenne un bon départ tous les deux. » Je serre un peu sa main dans la mienne et relève la tête pour croiser son regard. Elle m’a manqué tout de même. On vivait toujours dans le même appartement, mais un froid c’était installer entre nous et je n’aimais pas de cela. « Je vais chercher du travail. Un vrai travail… » finis-je alors par lui annoncer dans un léger sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: là où on s'aime, il ne fait jamais nuit (irinaël)   

Revenir en haut Aller en bas
 

là où on s'aime, il ne fait jamais nuit (irinaël)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jude { Un cœur qui aime vraiment n'oublie jamais. »
» Parce que j'aime parler en fait x) (et que je vous n'adore mais chut c'est un secret)
» [Quête]Zayro ne fait jamais les choses à moitié
» Sarah C. Aubry ~ “On ne fait jamais attention à ce qui a été fait ; on ne voit que ce qui reste à faire.”
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
blurred lines :: SAINT-PETERSBOURG :: DUMSKAYA :: TOLSTY FRAER-