AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 ✰ when i'm gone (irina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

tu n'as pas encore de rang

messages : 266
date d'inscription : 25/04/2014
avatar : lucy hale
crédits : myself
pseudo : lottie ou bonnie, ayw (a)

métier : barmaid
statut : en couple

MessageSujet: ✰ when i'm gone (irina)   Ven 25 Avr - 19:57


Irina Romanov

NOM : Romanov. PRÉNOM : Irina. AGE : 21 ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 7 novembre 1992, Moscou. ORIGINES : Russes. MÉTIER : Barmaid. ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuelle. STATUT CIVIL : En couple. GROUPE : Mojito. AVATAR : Lucy -perfect- Hale.

May the best of your past be the worst of your future
issue d'une famille modeste ~ pas proche de ses parents ni de sa sœur ~ s'est toujours sentie comme une moins-que-rien face à elle ~ à déjà fugué plein de fois ~ n'a aucun diplôme ~ a son permis depuis peu ~ est en couple depuis un an ~ s'inquiète facilement ~ à peur de l'avenir ~ est probablement enceinte

Qu'est-ce qui vous attire à Saint-Pétersbourg ? Rien ne m'y attirait à la base mais je ne voulais pas rester chez moi, j'avais besoin de partir. Et j'ai trouvé ici ce que j'ai toujours cherché. Pour vous que représente la Rose Rouge ? C'est mon lieu de travail. Je me suis attachée aux gens qui y sont et c'est cet endroit qui m'a permise d'acquérir la stabilité financière que j'ai actuellement. Avez-vous déjà fréquenté la maison close ? J'y travaille alors oui, quotidiennement. Êtes-vous pour ou contre ce lieu ? Je n'ai pas vraiment d'avis, y travaillant ce ne serait pas très juste de donner mon avis personnel. Cet endroit à une certaine influence sur ma vie.

PSEUDO/PRÉNOM: Lottie/ rose noire. AGE :   . ES-TU UN SCENARIO ? : non mais un pv. FRÉQUENCE DE CONNEXION : dès que je peux. COMMENT AS-TU TROUVÉ LE FORUM : grâce aux deux merveilleuses administratrices. QU'EN PENSES-TU ? :   . UN DERNIER MOT ? : vive les licornes.
Code:
[code]<b>lucy hale ∞</b> irina romanov[/code]


_________________


Dernière édition par Irina Romanov le Ven 25 Avr - 21:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

tu n'as pas encore de rang

messages : 266
date d'inscription : 25/04/2014
avatar : lucy hale
crédits : myself
pseudo : lottie ou bonnie, ayw (a)

métier : barmaid
statut : en couple

MessageSujet: Re: ✰ when i'm gone (irina)   Ven 25 Avr - 19:57


Décembre 2011

Il pleut. C'est génial. Il pleut, je suis dehors, dans une ville que je ne connais pas, sans un rond. Seule. Dehors, avec mes valises comme unique compagnie. C'est ce qui arrive quand on fugue de manière définitive. Dix-neuf ans, sdf. La vie d'Irina quoi. Je soupire et je me laisse glisser contre le mur auquel j'étais adossée. Ce qui est bien avec la pluie c'est qu'on voit pas mes larmes couler. Je sens une main s'appuyer sur mon épaulée. « Vous allez bien mademoiselle? » Un geste de la main pour effacer les larmes qui perlent sur mes joues et je relève la tête. Il est là, il me contemple. Je me lève et d'un revers de la main, j'essuie mon pantalon. « Oui oui ça va... » Faux. Non ça ne va pas. Non je ne vais pas bien. Mais à quoi bon en parler? « Ah d'accord parce qu'il pleut et qu'il fait froid mais les gens font peut-être tous ça ici, je ne sais pas.. » Faire ça ici? Il est pas du loin lui alors? Je souris. C'est étrange mais ça fait du bien de se sentir bien. « Je vais chercher un motel pour passer la nuit ça ira mieux demain. » J'attrape ma valise, décidée à partir. J'ai pas un centime mais je préfère dire que je vais chercher après un motel plutôt qu'avouer que je suis sdf. Parce qu'au fond, voilà ce que je suis. Une sdf. « Ne le prenez pas mal mais c'est pas une nuit de sommeil qu'il vous faudrait mais des vêtements secs. » Et un bon chocolat chaud. Et un bon lit. Et des câlins parce que je me sens seule. Il y'a un tas de trucs que j'aimerais avoir en ce moment. Mais non j'ai juste de la pluie, des vêtements mouillés. Et un charmant inconnu. « J'en ai dans ma valise. » dis-je d'une voix hésitante. « Comme vous voulez sinon j'ai une chambre libre dans mon appartement et ça vous couteras pas un centime vous savez. » Je voudrais bien dire non. Mais tout ce qui sort de ma bouche est quelque chose d'entièrement différent. « Est-ce que ça vous arrive souvent d'inviter des jeunes filles à passer la nuit dans votre appartement? » Il rigole. J'aurais du m'en douter. Il a un rire charmant. Le genre de rire qui vous reste en tête et qui vous donne l'impression que ce n'est pas du chiqué, que c'est naturel et que ça provient du cœur. Le genre de rire que j'avais besoin d'entendre. « Oui, quotidiennement. Autre chose? » « Vous n'êtes pas un psychopathe? » Encore un rire. « Si, mes armoires sont remplies de squelettes et de cadavres en décomposition. » Ah, bah oui, c'est évident. Je souris faiblement et il me tend la main, comme pour m'inviter à le suivre et j'avoue que je suis tentée par cette proposition. Je le suis donc sans broncher jusqu'à son appartement. Cet appartement est magnifique. Il est spacieux et luxueux. Les murs sont blancs et on trouve de magnifique lustres. La décoration est light, c'est très joli. Je pourrais facilement vivre ici si j'avais de l'argent. Ou si je gagnais à la loterie. « La salle de bain est au fond du couloir à droite. » Il me sourit et bizarrement je me sens en confiance. Un très léger merci et je file vers la salle de bain avec mes vêtements. Une bonne douche plus tard, je me sens déjà mieux, mes soucis semblent être envolés et je suis prête à passer la nuit au chaud. Je reviens au salon, en pyjama et il est installé sur le divan. Je m'installer à mon tour, attrapant au vol un coussin et le serrant assez fort entre mes bras. A défaut d'avoir autre chose. Il tourne la tête vers moi mais je suis absorbée par ce qui se passe à la télévision. « Tout vas bien? » Je tourne la tête. « Mieux. Merci. Irina... Euh, je m'appelle Irina. » Je souris. Je ne me suis toujours pas présentée à l'adorable inconnu qui m'a accueillie chez lui. « Naël. Et tu vas mieux? Parce que vu la manière dont tu serres le coussin, on dirait que ça va pas. » « Si ça va. J'ai fugué de chez moi, j'ai pas d'argent, je suis dans une ville que je connais pas. Mais ça va je t'assure. » Je dis ça mais je n'en penses pas un mot.

Février 2012

« BON SANG IRINA. » Oups, j'ai encore laissé trainer mes sous-vêtements dans la salle de bain. Ce qui ne devait être qu'une nuit s'est transformée en colocation. Je suis entrain de déjeuner lorsque Naël arrive dans la cuisine. A son aise, comme d'habitude. Uniquement vétu d'un essuie. « Alors, ça avance tes recherches de boulots? » Je relève la tête. « J'ai encore un ou deux endroits à faire mais je te promet qu'avant la fin du monde j'aurais débarrassé le planché et tu entendras plus jamais parler de moi. » Je souris. Assez fière des conneries que je rabâche quotidiennement. « J'ai pas dit que je voulais te jetter dehors. Mais arrête de laisser traîner tes affaires partout. » Et il repart dans la salle de bain. Depuis toujours j'ai cette habitude de laisser traîner mes affaires. Quand j'étais petite on avait une bonne et elle était constamment derrière moi, elle ramassait ce que je laissais trainer. Alors j'ai gardé l'habitude. C'est évident. Je me lève et je quitte l'appartement. Encore un club à faire. Et c'est avec une appréhension que j'y rentre. Et que j'en ressors avec un boulot. Je suis barmaid. Je sais que ça ne va pas payer grand chose mais c'est déjà ça. Les jours passent et j'amasse le fric quotidiennement. Et au bout de deux semaines je suis fière de déposer sur le plan de la cuisine une liasse de billets. Le soir même, seul soir de congé. C'est l'engueulade. « Putain Iri mais où t'as trouvé tout ce fric? T'as braqué une banque? » « Non j'ai trouvé un boulot comme tu me l'avais suggéré. » Le ton monte. Constamment. « Quel boulot rapporte autant sur si peu de temps? Mais ou tu travaille? » « Mais c'est quoi ton problème? Et toi? Tout ton fric? Tu vas me faire croire qu'il tombe des arbres? Tu sais quoi, je me casse. » Et c'est en short très court et très haut talons que je sors, claquant la porte de l'appartement. Je vais aller faire un tour. Je pense que ça va me calmer. Je marche, tranquillement. Lorsque je sens une voiture s'arrêter à ma hauteur. Les flics. Manquait plus que ça. Avec ma chance je vais me faire arrêter pour racolage sur la voie publique alors que je suis même pas une prostituée. Et comme de juste. Au commissariat j'ai droit à un appel. Un seul. Et je décide de téléphoner à Naël, évidemment. Il vient payer ma caution et je sors de la sans dire un mot. Je trace dans la rue jusqu'à ce qu'il attrape par le poignet pour me faire stopper. « Bon, tu vas m'expliquer? T'es quoi au juste? Une prostituée? C'est ça? » « Non. Bien sûr que non. Je suis barmaid. Et ce soir c'est juste un malentendu je me suis fait interpeller parce que j'ai l'air d'une prostituée ça te va? Tu as tes explications, tu es content? » Et on est rentré. Et je suis restée.

Mars 2013

La routine a pris possession de ce bel appartement dans lequel je suis installée avec Naël. Depuis plus d'un an maintenant. Et ma vie n'a jamais été aussi belle que maintenant. « Tu sais quoi? Ce soir, toi et moi, on sort! » « D'accord! » La proposition faite au matin ne m'avait pas laissée de marbre. Sortir avec lui? D'accord. Même plus que d'accord. Je fais les boutiques afin de trouver de nouvelles choses et une fois que j'ai la tenue parfaite, je rentre me préparer. J'aime bien le faire jolie et c'est devenu une habitude de le faire pour lui. Pourquoi? Je ne sais pas. Il m'invite dans un magnifique restaurant du centre ville et après avoir merveilleusement bien mangé, on s'installe à une table près du bar pour finir la soirée en beauté. « J'ai bien envie de voir si je peux t'enterrer à la vodka. Toi la russe. Moi l'anglais. » « Je t'en prie, essaie donc. » C'est un parti qu'il semble m'avoir lancé. Le premier. Je sais qu'il va me battre mais je n'en dis pas un mot. Je n'ai plus bu depuis mes 17 ans. Alors j'avoue, non je ne tiendrais pas. Il commande une bouteille et deux shots. Voyons. Étonnant tout cela. « A votre santé mademoiselle Romanov. » Et hop, un. Et au bout de 6, il tient encore debout alors que je commence à ressembler à un déchet humain. « Six? tu peux pas faire plus? » « Si. J'pouvais quand j'avais 17 ans. » Encore un. Le dernier avant le suivant. Et un autre. Et finalement j'ai arrêté de compter. Je suis foutue. J'ai dit adieu à mon foie, faudra en recommencer un. Je passe mon bras autour de ses épaules et il me traine jusqu'à l'appartement. Et là il m'installe dans mon lit. Et j'y comprend plus rien du tout. Et il se couche à côté de moi. « Bonne nuit ma jolie. » Il passe sa main dans mes cheveux et après avoir installé la couverture sur moi, il m'attrape dans ses bras pour me réchauffer et on s’endort. Sans un mot. « A demain.. t'm. » Et au petit matin il est encore là. A côté de moi. Assis avec le petit déjeuné posé sur la table de nuit. Il passe sa main sur mon front et il me souris. « Tu as passé une bonne nuit? Remède petit déjeuner anti-gueule de bois. » Remède anti-gueule de bois ? Je suis preneuse. « Merci, t'es un ange. » Il me sourit. Encore. Je comprend pourquoi je suis si bien avec lui. Il me semble tellement parfait tout d'un coup. Je me redresse trop vite et je retombe aussi vite dans mon lit. « Reste allongée... » « Reste avec moi. » Et comme hier, il se réinstalle à côté de moi et je me blottis dans ses bras. « Merci pour tout ce que tu as déjà fait pour moi. » Il m'a accueillie. Il m'a logée, nourrie. Secourue. Aidée à sortir de prison. Il a déjà fait tellement pour moi que je me sentirais presque coupable de n'avoir jamais rien fait pour lui. Soudainement l'envie de l'embrasser. Je contemple son visage pendant de longues secondes avant de me jetter à l'eau. Je l'embrasse soudainement. Et il met fin à ce baiser aussi vite. « Pourquoi tu as fais ça? » « Désolé, j'aurais pas dû... Je sais pas ce qui m'a pris. » Il fronce les sourcils et il me sourit. J'en conclus que tout vas bien et qu'il ne m'en veux donc pas. Et là, il m'embrasse à son tour. Il m'aura fallu du temps pour comprendre mais au final ce qu'on a partagé ce matin là est devenu réel et concret. Nous sommes devenus un nous. Et tout allait merveilleusement bien. Enfin tout a été parfait pendant deux jours et puis l m'a croisé à la sortie du boulot et là, en rentrant à la maison j'ai eu droit à une crise de nerfs. « Tu travaille à la Rose Rouge? T'es pas sérieuse là... » « Si. Ça fait plus d'un an, où est le problème? » Je ne connaissais pas ses opinions concernant l'endroit. « Je suis pas contre cet endroit mais non, ma petite amie ne peut pas travailler là. Je comprend pas comment tu as pu tomber si bas. » « Non mais t'es sérieux là? Tu t'es entendu parler franchement... A t'écouter c'est comme si j'étais devenue un monstre. J'ai juste trouvé un boulot de barmaid dans une maison close et alors? J'ai de l'argent et je travaille honnêtement pour le gagner, je vends pas mon culs a des étrangers. Mais si t'as un soucis avec mon boulot, pas de problème. Je me casse. » « C'est pas ce que j'ai voulu dire mais... » « Mais quoi? Je ne sais même pas ce que tu fais dans la vie, tu ne m'as jamais parlé de ton métier. Je sais juste que t'étais fauché et que d'un jour à l'autre t'as chopé un bon plan et te voilà dans un appartement de rêve. Et tu me dis toujours que c'est dangereux mais tu ne m'en dis pas plus. C'est du donnant-donnant. Si un jour tu me parles de ton boulot je penserais peut-être à changer le mien. En attendant la discussion est close. »

Avril 2014

Et voilà, un an plus tard on est encore là. Notre couple s'est renforcé et on a survécu. On vit toujours ensemble et au même endroit. « Tu es sûre de ne pas vouloir changer de boulot ? » « Oui. Je t'assure que tout se passe bien, tu as pas à t'en faire. » Je dépose sur les lèvres de mon amoureux un tendre baiser. « Je voudrais pas qu'il t'arrive quelque chose. » « Je t'ai déjà dit que tu avais pas à t'en faire. C'est moi qui m'en fait pour toi, je m'inquiète de ne pas savoir ce que tu fais la nuit quand je suis au boulot. Je connais pas ton boulot tu te rends compte? Voilà deux ans qu'on habite ensemble et je ne sais rien de toi. Tu as la tête ailleurs et tu change de voitures chaque semaine, j'ai du jetter une dizaine de tes chemises qui étaient dans un sale état, tu as des bleus partout mais tu ne me parles pas. Non tu ne me dis rien. » « Crois-moi, je fais tout ça pour nous. Quand ce sera le moment on en reparlera. » Il a déposé un baiser sur mon front et il est parti. Et encore une fois je suis là à m'en faire.


_________________


Dernière édition par Irina Romanov le Ven 25 Avr - 21:49, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

admin, for better or for worse

messages : 2845
date d'inscription : 10/03/2014
avatar : barbara palvin
crédits : liloo_59
pseudo : pan. (manon)

métier : fille de joie
statut : fiancée mais juste pour faire chier
les péchés mignons : une bonne dose de caféine et de beaux mâles (voire des belles demoiselles)

MessageSujet: Re: ✰ when i'm gone (irina)   Ven 25 Avr - 20:55

   

_________________
and without you I'm losing my mind

©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

tu n'as pas encore de rang

messages : 266
date d'inscription : 25/04/2014
avatar : lucy hale
crédits : myself
pseudo : lottie ou bonnie, ayw (a)

métier : barmaid
statut : en couple

MessageSujet: Re: ✰ when i'm gone (irina)   Ven 25 Avr - 20:57

    toi-même jolie brunette

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

admin, for better or for worse

messages : 2845
date d'inscription : 10/03/2014
avatar : barbara palvin
crédits : liloo_59
pseudo : pan. (manon)

métier : fille de joie
statut : fiancée mais juste pour faire chier
les péchés mignons : une bonne dose de caféine et de beaux mâles (voire des belles demoiselles)

MessageSujet: Re: ✰ when i'm gone (irina)   Ven 25 Avr - 20:59

t'as d'beaux yeux, tu sais toi     

_________________
and without you I'm losing my mind

©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

tu n'as pas encore de rang

messages : 266
date d'inscription : 25/04/2014
avatar : lucy hale
crédits : myself
pseudo : lottie ou bonnie, ayw (a)

métier : barmaid
statut : en couple

MessageSujet: Re: ✰ when i'm gone (irina)   Ven 25 Avr - 21:03

et toi aussi      

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

admin, for better or for worse

messages : 2845
date d'inscription : 10/03/2014
avatar : barbara palvin
crédits : liloo_59
pseudo : pan. (manon)

métier : fille de joie
statut : fiancée mais juste pour faire chier
les péchés mignons : une bonne dose de caféine et de beaux mâles (voire des belles demoiselles)

MessageSujet: Re: ✰ when i'm gone (irina)   Ven 25 Avr - 21:05

  

_________________
and without you I'm losing my mind

©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

admin, for better or for worse

messages : 1045
date d'inscription : 07/03/2014
avatar : nina adgal
crédits : twisted lips
pseudo : sweet peach (anaïs)

métier : prostituée de luxe
statut : en couple libertin
les péchés mignons : les fringues, le nutella, le sexe, pasha, les cigarettes

MessageSujet: Re: ✰ when i'm gone (irina)   Sam 26 Avr - 1:26

  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ✰ when i'm gone (irina)   

Revenir en haut Aller en bas
 

✰ when i'm gone (irina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Prélude saison 2 ♣ Irina, Candice &. Robyn
» [Morts-vivants] Les équarisseurs d’Irina
» [AVATAR] Actrices - Mannequins
» Douce amertume ~Irina et Lorelei~
» Retrouvailles ♣ Irina L. Bitwin & Simba M. Farewell. [pm]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
blurred lines :: BETWEEN US :: ONCE UPON A TIME :: some people fight-