AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Patates Pilées - PV Sofiya <3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Funny Game.

messages : 188
date d'inscription : 19/05/2014
avatar : Joseph Morgan
crédits : Shiya3
pseudo : Chop Suey

métier : Freelancer - Actionnaire chez Rose Rouge
statut : Asexuelle
les péchés mignons : Mettre la bonne musique au bon moment, Manger des Boccocini, Avoir le sentiment océanique

MessageSujet: Patates Pilées - PV Sofiya <3   Mar 19 Aoû - 14:37

Patates pilées



Ligovsky / Grand parc en bordure des campus – Matinée fraiche et ensoleillée.

Le parc de Ligovsky est composé d’un petit lac artificiel faisant l’habitat de canards, de grands espaces à la pelouse fraichement coupée et de quelques kilomètres de sentiers boisés parsemés de bancs et de tables à pique nique ça et là.

Situé en bordure de nombreux campus, ce petit espace de verdure constitue en temps normal le lieu de prédilection pour tous les étudiants foxeur de cours, en pause dîner, ou sur le bord de la crise de nerfs en fin de session. Toutefois, les campus étant presque vides en cette fin de période estival, seuls les étudiants excessivement enthousiasmes, les petits joggeurs et les maîtres de chien occupent l’endroit.

Parmi ceux ci, se trouve Konohan. Les deux pieds bien campés sur un longboard, il se laisse glisser avec aisance et fluidité à travers l’un des sentiers sinueux de la place, ne donnant qu’un petit coup de pied de temps à autre pour maintenir sa vitesse. Profitant pleinement du doux rayon de soleil sur son visage et du petit vent frais dans ses cheveux, il ne porte guère attention aux regards désapprobateurs des quinquagénaires qu’il croise ou aux sourires invitants des lycéennes fraichement arrivées. Dans sa tête, son esprit n’est bercé que par la musique du bruissement des feuilles et du roulement des roues sur l’asphalte.

Après un temps indéfini, Konohan laisse dévier sa planche vers un carré d’herbe non-loin d’un campus Universitaire. Toujours dans son état de calme, il descend de son longborad, le ramasse et s’approche d’une table à pique-nique sur laquelle il s’assoit, avec bien sûr, l’arrière-train sur la table et les deux pieds sur le banc. D’un geste habitué, il sort de son sac une petite gargouille en pierre qu’il pose à côté de lui.

‘Belle journée non ?’’

‘‘En tout cas, ça fait changement des idées vaseuses qui t’ont traversé l’esprit ces six dernières semaines’’

‘‘Ça me fait toujours bizarre de réintégrer la société normale après un contrat… regarde tous ces gens qui se promènent comme cela… ils m’ont l’air… je sais pas… c’est bizarre. On dirait que je suis dans un rêve… tu sais, quand tu as l’impression de tout ressentir à seulement 50% de sa force…’’


Konohan observe les passants. Après avoir dédié pendant 42 jours - presque sans relâche -l’entièreté de ses songes à un homme d’affaire mafieux au regard glacial, il se demande à quoi peuvent bien penser monsieur et madame tout le monde. Quelles sont leurs préoccupations et les raisons les ayant amenées à se retrouver à cet endroit ici et maintenant.

Après un moment, Konohan prend une grande inspiration et, se servant de ses bras comme barrure, se penche légèrement vers l’arrière pour contempler le ciel. Ce dernier est d’un beau bleu clair. Quelques gros nuages blancs le traversent lentement.

‘‘Desfois, je trouve que les nuages ressemblent à une grosse portion de patates pilées’’


© MISE EN PAGE PAR TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

love is a bitch

messages : 74
date d'inscription : 01/05/2014
avatar : phoebe tonkin
crédits : bazzart & tumblr
pseudo : alexia/lali

métier : étudiante en médecine
statut : veuve
les péchés mignons : l'alcool, les cigarettes, le chocolat, les hommes, la médecine, les orages, le froid.

MessageSujet: Re: Patates Pilées - PV Sofiya <3   Jeu 21 Aoû - 12:15

Etrange Romance
   ft. Sofiya L. Primakov & Konohan Voltchkov
Le véritable amour n'a pas de limite, d'âge, de mort. John Galsworthy
Il était parti sans même me dire au revoir, sans même un regard. Je n'ai pas compris pourquoi il avait fui ce soir-là, lui qui voulait tant rester à mes côtés, lui qui semblait être heureux avec moi. Lorsqu'il est parti, je n'ai fait que pleurer, toute la nuit, enroulée dans ma serviette. Bêtement ou naïvement, j'y ai cru, à nous. Mais après cette soirée si mouvementer et si forte en émotion, le fait qu'il puisse partir ainsi sans même avoir de remords, c'était trop. Depuis cette soirée, j'ai décidé de me reprendre en main une bonne fois pour toute. À présent, tous les matins, je pars courir dans le parc pas loin de chez moi, cela me libère physiquement, mais surtout moralement. Un bien fou. Je mange aussi plus sain, plus équilibrer, et ma peau est déjà redevenue plus rosée. Je me sens mieux, beaucoup mieux, mais je ne pouvais m'empêcher de penser à Konohan, et surtout à la raison qui aurait pu le pousser à m'abandonner ainsi. Peut-être le travail, mais je n'ai même pas compris ce qu'il fait réellement, tout est flou à ce sujet-là. Ou alors peut-être qu'il est marié avec trois enfants et qu'il a eu peur de cette soirée. Tant de possibilités qui continuent à me pourrir l'esprit, impossible de faire le vide.

Mon réveil se mit à sonner sur les coups de huit heures, et je ne pus m'empêcher de faire un peu la moue en voyant l'heure. Se lever tous les matins pour aller courir n'est pas chose facile, mais c'est une bonne habitude à prendre et je compte m'y tenir. Je sortis assez difficilement de mon lit, et partis vite à la douche pour ne pas me rendormir sur le canapé ou sur le comptoir. Une fois la douche prise, je parcourus ma cuisine à la recherche d'un petit gâteau pour accompagner mon café noir. Pas de petit gâteau, surement parce que la vieille, j'avais fait un immense tri dans la cuisine et que la moitié de mes cochonneries étaient partis à la poubelle. Peu importe, le café devrait me suffire. Mon café avalé, je pris alors mon top et mon short de sport, ainsi que mes baskets. Je termine le tout par une couette surélevé, regroupant tous mes cheveux en un joli nœud. Une fois prête, je pris juste mes clés d'appartement et mon téléphone avec moi, et je sortis dans les rues de Saint-Pétersbourg. Je mis mes écouteurs en route, et commençai à courir sur le rythme de la musique, direction le parc Ligovsky, celui près du campus. La musique dans les oreilles, je me sentais renaître, l'air frais parcourant mes narines me soulager, et le soleil me nourrissait en vitamines, un vrai bol de bonheur. Alors que je courrais à travers le parc, je vis un visage familier un peu plus loin, et pour mieux voir, je m'arrêtai net et fronça les yeux vers la personne. Konohan. Mon visage perdit directement sa couleur et une certaine colère montait en moi. Je ne savais pas trop quoi faire, rester là à le regarder et à bouillonner au fond de moi, ou alors aller le voir et lui mettre deux claques pour me soulager.
© Gasmask    

_________________
alone in hell
Pour grands que soient les rois, ils sont ce que nous sommes: Ils peuvent se tromper comme les autres hommes. Rien ne ressemble plus à un homme qu'un roi. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Funny Game.

messages : 188
date d'inscription : 19/05/2014
avatar : Joseph Morgan
crédits : Shiya3
pseudo : Chop Suey

métier : Freelancer - Actionnaire chez Rose Rouge
statut : Asexuelle
les péchés mignons : Mettre la bonne musique au bon moment, Manger des Boccocini, Avoir le sentiment océanique

MessageSujet: Re: Patates Pilées - PV Sofiya <3   Ven 22 Aoû - 15:35

Patates pilées



‘‘Desfois, je trouve que les nuages ressemblent à une grosse portion de patates pilées’’

Les nuages défilent dans le ciel comme s’ils jouaient à saute mouton. Avec eux, Konohan tente de laisser aller chacune de ses pensées. Un premier passe. Il semble avoir un ventre proéminent et une tête haute avec son devant généreux en forme de cercle et sa petite queue constituée de quelques poufs de nuages. Un second arrive avec panache. On dirait un triangle inversé, un peu comme pyramide head. Un autre est trop parfait, comme s’il sortait directement de la tapisserie d’histoire de jouets. Ce dernier fait sourire Konohan. Un nouvel arrivant prend la forme de ce qui pourrait être une terra incognita.

‘C’était indéniable.’’

Le regard de Konohan quitte le ciel pour atteindre la cime des arbres, puis l’étendu d’herbe la longeant et enfin le sentier rectiligne non loin de là. Son attention s’arrête sur une jeune femme y faisant son jogging matinal. Il s’agit de Sofiya. Intérieurement, l’effet est le même que si on lui avait versé un sceau rempli d’eau froide sur la tête.

Konohan ne bouge pas. Sa respiration est toujours aussi calme, mais plus court qu’auparavant. Il se contente d'observer Sofiya. Son revêtement est entretenu, bien que parfaitement ordinaire. Ses gestes sont fluides et pleinement assumés. Trop loin pour pouvoir distinguer l’expression de son visage, Konohan note toutefois que son regard est porté sur l’environnement devant elle. Pas de tête baissée. Elle se sentait donc suffisamment à l’aise pour confronter ce qui se passait autour d’elle. Empruntant le chemin bifurquant vers la gauche, elle commence à se rapprocher de la position de Konohan. Ce dernier parvient peu à peu à définir l’expression de ses traits.

‘‘Elle a l’air bien et en forme’’

‘‘Ça fait déjà ça de réussi’’


Soudain, Sofiya stoppe net son action. Son visage change. Ses traits se durcissent et son teint blêmit. Son regard est arrêté sur lui. Ses yeux sont illuminés d’une certaine fougue. Konohan conserve son air calme et maintient son regard.

'‘Tu te sens prêt ?’’

‘‘J’ai tout fait ce qu’il fallait. Famille. Travail. Loisir. Mon esprit est tranquille.’’


Konohan esquisse un sourire, toujours en direction de Sofiya.


© MISE EN PAGE PAR TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

love is a bitch

messages : 74
date d'inscription : 01/05/2014
avatar : phoebe tonkin
crédits : bazzart & tumblr
pseudo : alexia/lali

métier : étudiante en médecine
statut : veuve
les péchés mignons : l'alcool, les cigarettes, le chocolat, les hommes, la médecine, les orages, le froid.

MessageSujet: Re: Patates Pilées - PV Sofiya <3   Lun 25 Aoû - 8:16

Etrange Romance
   ft. Sofiya L. Primakov & Konohan Voltchkov
Le véritable amour n'a pas de limite, d'âge, de mort. John Galsworthy

Il me regardait à présent. Je me sentis comme piégée, comme un animal en cage qui n'a pas le choix et qui doit se laisser faire. On se regardait, de loin, mais c'est tout aussi puissant que s'il était juste à côté de moi. Il semblait être heureux, serein, comme s'il avait oublié ce qu'il s'était passé l'autre soir ou alors il s'en foutait royalement. Mon regard ne pouvait être autre qu'énerver, froid, presque sans émotions. D'un coup, je le vois s'avancer vers moi, avec un sourire presque bête,  comme s'il avait envie de venir me parler, ou je ne sais trop quoi. J'ai soudainement envie de partir, courir dans le sens inverse, fuir. Mais j'en avais marre de fuir, fuir mon passé, fuir Konohan. Immobile, je le voyais s'approcher, tel un prédateur auprès de sa proie. Finalement, nous y étions à nouveau, l'un face à l'autre, sans vraiment de dialogue. Il m'énervait tant. Pourquoi était-il partit comme ça ? Il n'avait pas le droit de me faire ça. Le silence s'imposait doucement et je ne pus supporter cela plus longtemps.

« Bonjour Kono, comment vas-tu ? »  Disais-je d'un air ironique sans trop le marquer, après tout je désirais quand même savoir s'il allait bien, c'était Kono, mon Kono. Je remis une mèche derrière mon oreille et j'essayais tout bien que mal de ne pas lui hurler dessus pour m'avoir laissé tombé à moitié nue dans un hôtel. En attendant sa réponse, je me permettais de faire quelques étirements pour ne pas perdre trop le rythme et rester fixer sur mon objectif matinal. Tout en me baissant pour m'étirer les jambes, je n'avais qu'une envie, lui demander pourquoi. Pourquoi avait-il fait tout ce cinéma, toutes ces belles paroles qui avaient l'air sincère, pourquoi tout cela pour après me laisser tomber. Franchement, je n'avais rien compris ce soir-là, je ne voulais que passer une nuit avec lui, à discuter de tout et de rien, comme quand on était enfant. Peut-être qu'il s'est imaginé autre chose, quelque chose de vulgaire et impropre, mais s'il me connaissait vraiment, il n'aurait pas pensé cela de moi. Tout en me relevant pour étirer mon dos, je reposais mon regard sur lui, attendant toujours sa réponse, et ainsi je pourrais peut-être savoir le pourquoi du comment.

© Gasmask    

_________________
alone in hell
Pour grands que soient les rois, ils sont ce que nous sommes: Ils peuvent se tromper comme les autres hommes. Rien ne ressemble plus à un homme qu'un roi. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Funny Game.

messages : 188
date d'inscription : 19/05/2014
avatar : Joseph Morgan
crédits : Shiya3
pseudo : Chop Suey

métier : Freelancer - Actionnaire chez Rose Rouge
statut : Asexuelle
les péchés mignons : Mettre la bonne musique au bon moment, Manger des Boccocini, Avoir le sentiment océanique

MessageSujet: Re: Patates Pilées - PV Sofiya <3   Ven 29 Aoû - 5:08

Patates pilées



Leurs regards se croisent et Konohan a l’impression que la terre cesse soudainement de tourner. Il n’existe plus que elle et lui dans un univers hors du temps et de l’espace. Il maintient son regard. Cela lui fait un bien énorme. De son côté, Sofiya ne semble pas particulièrement heureuse de le voir. Derrière son masque froid, il peut sentir son embêtement et sa colère. Conservant tout de même son sourire et son calme, Konohan prend la décision de s’avancer jusqu’à elle.

Les deux continuent de se regarder. Le moment est étrange, comme s’ils étaient prisonniers d’une bulle en verre sur le point de percuter le sol. Sofiya parait d’autant plus embêtée qu’auparavant. Malgré tout, c’est elle qui prend la parole en premier, lui demandant comment il va. Konohan ne répond pas immédiatement D’un geste presque nerveux, la jeune femme replace une mèche rebelle derrière son oreille. En attendant sa réponse, elle s’active et effectue des exercices d’étirement.

Konohan
Je vais bien merci.
Konohan marque une pause. Sa voix se veut manifestement pacifique. Il observe Sofiya exécuter quelques mouvements de sa routine avant de poursuivre en prenant garde de bien peser chacun de ses mots.

Konohan
Je sais que tu m’en veux… mais j’ai promis que je t’aiderais. Pas que ce serait facile.
Leurs yeux se rencontre à nouveau. Konohan se demande à quoi elle peut bien penser présentement. Il réfléchit à une manière de lui exprimer ce qu’il ressent. Tout lui semble incroyable paradoxale dans son esprit. Au fond de lui, persistent à la fois l'envie de la serrer fort dans ses bras et l'envie de tourner la page et d'essayer de passer à autre chose. Les deux options lui semblent à fois totalement possible et impossible. Au bout du compte, il se contente de continuer sur sa lancée.

Konohan
On nait seul et on meurt seul. Entre les deux, c’est bien si on réussit à être heureux, même quand on est seul.
Les yeux de Konohan examinent rapidement Sofiya des pieds à la tête.

Konohan
À date, tu sembles plutôt bien t'en sortir... Je suis content. Pour la suite, il faudrait songer à des objectifs à long terme.
Doucement, Konohan étend le bras et replace la mèche rebelle de Sofiya derrière son oreille.

Konohan
T’en fait pas. J’ai toujours pensé qu’on était lié tous les deux. Et je le pense encore aujourd’hui. Ce n’est juste plus ‘‘comme avant’’
Konohan tente de rendre son discours le plus neutre possible même s’il sent son ventre essayer de se contracter.

Konohan
Tu veux marcher ?

© MISE EN PAGE PAR TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

love is a bitch

messages : 74
date d'inscription : 01/05/2014
avatar : phoebe tonkin
crédits : bazzart & tumblr
pseudo : alexia/lali

métier : étudiante en médecine
statut : veuve
les péchés mignons : l'alcool, les cigarettes, le chocolat, les hommes, la médecine, les orages, le froid.

MessageSujet: Re: Patates Pilées - PV Sofiya <3   Ven 29 Aoû - 12:25

Etrange Romance
   ft. Sofiya L. Primakov & Konohan Voltchkov
Le véritable amour n'a pas de limite, d'âge, de mort. John Galsworthy


« Je sais que tu m'en veux... mais j'ai promis que je t'aiderais. Pas que ce serait facile. » À ce moment-là, je sentis tous mes membres se raidirent, comme si j'allais exploser devant lui. Mes poings se sont doucement serrés et mes ongles pouvaient presque entrer dans ma peau encore chaude de la course. Il remit une de mes mèches et à son toucher, je restais insensible, cela prouvait bien à quel point je pouvais être en colère à ce moment-là. Il continue son discours de beau sauveur, et j'interpelle quelques mots qui me rendent presque rouge de colère. Il me dit que c'est bien le fait que je cours, mais qu'il faudrait que je voie plus loin, des objectifs à long terme. Il m'énerve, il me saoule. Comme si le fait que j'aille courir à présent était dû à son aide, ou même à sa gentillesse. » À ce moment-là, je sentis tous mes membres se raidirent, comme si j'allais exploser devant lui. « T'en fait pas. J'ai toujours pensé qu'on était lié tous les deux. Et je le pense encore aujourd'hui. Ce n'est juste plus ''comme avant''» Comme avant, ces mots résonnèrent dans ma tête et ce fut la goutte de trop. Ma main partit sans même que j'eus le temps d'essayer de me raisonner, et le bruit d'une magistrale claque se fit entendre. Après mon excès de colère, je ne pouvais plus garder mes pensées, je devais tout sortir. « Objectif à long terme ? Tu te fous de moi, j'espère ? Tu m'as laissé tomber en plein milieu de la nuit dans un hôtel, je ne sais trop où, alors que cette nuit là, je ne voulais être qu'avec toi. Tu es parti comme un voleur, sans me dire au revoir, ni pourquoi. T'es un lâche. » Dis-je avec un ton élevé, c'est presque comme si je criais, mais j'essayais de rester un peu calme vu qu'on était en public. « Oui, on est lié, on le sera toujours, mais pas comme avant ? J'ai essayé l'autre nuit que cela soit « comme avant » mais toi, tu es parti et depuis pas de nouvelles. Alors ton comme avant, tu peux aller te le mettre là où je pense. Si tu veux revivre le passé, alors prouve le moi, montre moi à quel point je t'ai manqué, à quel point on a besoin l'un de l'autre, car de ce que j'ai vu la dernière fois, tu en as juste rien à foutre de moi. » J'avais tout dit, mon sac était vidé, et je sentis mon cœur soulager, comme si j'étais plus légère, plus libre et surtout moins en colère. Mon regard se pose sur lui, je n'aurais peut-être pas dû le gifler, mais c'était trop, trop pour moi. Soit il faisait ses preuves et il y aurait peut-être un futur pour nous deux, ou alors qu'il parte à nouveau comme un voleur et tout est fini. Attendant sa réponse, je me mordis la lèvre inférieure dut au stress, j'avais quand même était à la limite de la crise de colère. « Donc soit on marche ensemble maintenant et tu ne pars plus comme ça, ou alors tu vas aller marcher tout seul. »

© Gasmask    

_________________
alone in hell
Pour grands que soient les rois, ils sont ce que nous sommes: Ils peuvent se tromper comme les autres hommes. Rien ne ressemble plus à un homme qu'un roi. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Funny Game.

messages : 188
date d'inscription : 19/05/2014
avatar : Joseph Morgan
crédits : Shiya3
pseudo : Chop Suey

métier : Freelancer - Actionnaire chez Rose Rouge
statut : Asexuelle
les péchés mignons : Mettre la bonne musique au bon moment, Manger des Boccocini, Avoir le sentiment océanique

MessageSujet: Re: Patates Pilées - PV Sofiya <3   Ven 29 Aoû - 14:31

Konohan Voltchkov a écrit:
Patates pilées



Les paroles de Konohan ne semblent pas plaire à Sofiya, mais le jeune homme continue de lui faire par de ses intentions en conservant son calme habituel et ce, jusqu’à ce qu’elle finisse par le gifler – sans doute par excès de colère. Konohan cesse de parler et un sourire de lassitude prend forme au coin de sa bouche. Sofiya continue sur sa lancée.

Sofiya
Objectif à long terme ? Tu te fous de moi, j'espère ? Tu m'as laissé tomber en plein milieu de la nuit dans un hôtel, je ne sais trop où, alors que cette nuit là, je ne voulais être qu'avec toi. Tu es parti comme un voleur, sans me dire au revoir, ni pourquoi. T'es un lâche.

‘‘Finalement, elle n’a peut-être pas compris… je me demande si on va réellement pouvoir s’entendre au bout du compte…’’

‘‘J’ai toujours trouvé ça marrant les filles qui donnent des claques’’


La claque en soit n’a pas réellement d’effet sur Konohan, si ce n’est que la marque rouge apparaissant sur sa joue. Cependant, au fur et à mesure que Sofiya parle, il semble à Konohan que chacune des barrières de calme qu’il s’était forgé sautent une à une, laissant ainsi un flot de colère et de frustration emplir son être en entier. Konohan frissonne. Le rythme de sa voix est tout aussi calme et bas, mais son ton est empli d’une colère contenue difficilement.

Konohan
Un lâche ? si tu savais le nombre de fois où j’ai espérer ce moment de juste… me sentir avec toi… et pour de vrai. Qu’on soit plus toi et moi, mais simplement «on»… En tout cas, moi je trouve ça plutôt courageux d’accepter de renoncer à l’unique chose qu’on ait toujours voulu et ce, dans le but qu’on puisse se relever et se rendre beaucoup plus loin que si on était simplement resté là…

Konohan cherche ses mots. Il doute d’avoir été clair, mais la brume qui emplie peu à peu son esprit l’empêche de réfléchir correctement.

Sofiya
Oui, on est lié, on le sera toujours, mais pas comme avant ? J'ai essayé l'autre nuit que cela soit « comme avant » mais toi, tu es parti et depuis pas de nouvelles. Alors ton comme avant, tu peux aller te le mettre là où je pense. Si tu veux revivre le passé, alors prouve le moi, montre moi à quel point je t'ai manqué, à quel point on a besoin l'un de l'autre, car de ce que j'ai vu la dernière fois, tu en as juste rien à foutre de moi.

Konohan laisse échapper un soupire sarcastique alors qu’un sourire d’ironie se dessine sur ses lèves.

Konohan
Désolé, mais c’est plutôt à toi de me faire tes preuves. Tu penses que tu me peux me faire ça ? Partir comme si de rien n’était avec Nicolai en me laissant avec rien de plus qu’un gros tas de ruines fumant ? C’est toi qui m’as abandonné Toi, et toi seule. Et maintenant, tu penses pouvoir revenir comme ça dans ma vie comme si de rien n’était et espérer que tout redevienne comme avant ?

Konohan s’avance près de Sofiya et plonge son regard dans le sien.

Konohan
«Comme avant» ? Tu penses vraiment que j’ai envie de retourner «Comme avant». Redevenir le p’tit Kono tout gentil qui se laisse trimballer par la vie de gauche à droite sans se défendre ? Désolé de te l’apprendre, mais non. J’ai appris de mes erreurs.

Konohan se redresse. Il n’y a plus de colère dans sa voix, mais son ton est ferme et détaché. Chacun de ses mots semblent découpés à la hache.

Konohan
En tout cas, merci quand même. Grâce à toi, j’ai appris une leçon. La plus importante. Peu importe ce qu’on fait, peu importe tout le temps et l’amour qu’on pourra donner à quelqu’un, au bout du compte, on pourra jamais compter sur cette personne. On nait seul et on meurt seul. Entre les deux, y’a des gens qui passent dans ta vie et faut que tu réussisses à pouvoir vivre sans eux, parce tu sauras jamais à quel moment ils te feront faux-bond.

Les nerfs de Konohan se détendent peu à peu.

Konohan
Non, je t’en veux pas de m’avoir fait faux-bon. Je t’ai hais pendant longtemps, mais maintenant ce n’est plus le cas. Les gens changent et c’est normal qu’ils ne puissent pas emprunter continuellement le même chemin. Ça m’a fait mal, mais j’ai grandis et passé par-dessus.

Konohan ramasse son longboard et replace son sac sur son épaule.

Konohan
Donc soit tu fais tes preuves, et tu me montres que tout les deux, on peut aller bien plus loin que «comme avant» et on marche ensemble le temps qu’on pourra. Soit tu pars marcher toute seule. Moi, je marche déjà seul depuis un moment et je peux très bien continuer de vivre comme ça, c’est ce que je réussis à faire depuis 4 ans.


© MISE EN PAGE PAR TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

love is a bitch

messages : 74
date d'inscription : 01/05/2014
avatar : phoebe tonkin
crédits : bazzart & tumblr
pseudo : alexia/lali

métier : étudiante en médecine
statut : veuve
les péchés mignons : l'alcool, les cigarettes, le chocolat, les hommes, la médecine, les orages, le froid.

MessageSujet: Re: Patates Pilées - PV Sofiya <3   Sam 30 Aoû - 18:31

Etrange Romance
   ft. Sofiya L. Primakov & Konohan Voltchkov
Le véritable amour n'a pas de limite, d'âge, de mort. John Galsworthy


Nicolaï, il parlait de Nicolaï. À ce moment-là, je sentis directement mon cœur se serrer, je ne voulais plus l'écouter. Il me reprochait d'être parti comme ça sans rien lui dire, et clairement, il m'en voulait encore. Ce que Konohan ne pouvait pas comprendre, c'est que Nicolaï fut ma crise de folie, celle que tout le monde a lorsqu'il est jeune. J'ai été égoïste quand je suis partie avec Nicolaï, je le savais très bien, mais j'étais si jeune que sur le coup, je n'ai pensé qu'à moi-même, mon plaisir. Il continuait à parler, son ton était élevé et soutenu, je ne le reconnaissais plus. « Redevenir le p'tit Kono tout gentil qui se laisse trimballer par la vie de gauche à droite sans se défendre ? » Cette phrase m'intriguait plus que les autres, comme si à présent, il était devenu un homme totalement différent. Je savais bien qu'il avait changé, cela pouvait facilement se lire dans son regard. Sa voix était toujours ferme et tranchée, je n'osais plus dire un mot. Mon regard se baissa lorsqu'il dit ses derniers mots, qui au fond de moi me déchirèrent un peu plus le cœur. « Moi, je marche déjà seul depuis un moment et je peux très bien continuer de vivre comme ça, c'est ce que je réussis à faire depuis 4 ans. » Je n'aurais jamais cru que ma bêtise de jeunesse aurait eu un tel impact sur Kono, je le pensais plus fort, moins sensible que cela, en tout cas, c'est l'impression que j'avais de lui à l'époque. Aujourd'hui, en voyant son franc-parler et son regard de tueur, il était devenu un autre homme, ce n'était plus mon Kono. Je ne savais plus quoi dire, je me sentais si mal de lui avoir fait autant de chagrin, c'était presque insupportable. Les mots ne pouvaient plus sortir de ma bouche, et les larmes commençaient à couler sur mes joues fraiches du matin. Comme figé et muette, je me rendais finalement compte de ce que j'avais fait à Konohan en partant ainsi avec Nicolaï. Face à lui, les larmes ne s'arrêtaient plus, et je ne bougeais plus, j'étais juste debout en face de lui entrain de pleurer toutes les larmes de mon corps.

« Je suis désolée Kono... » Je ne savais pas quoi dire de plus, avec mes larmes de crocodile qui recouvraient mon visage, je ressemblais juste à une fille de six ans qui n'avait pas eu ses bonbons. Je voulais continuer avec lui, partir avec lui, être avec lui, c'est tout ce que je voulais à présent.Sans dire un seul mot de plus, ma main se relevait doucement vers lui, vers son corps, vers sa main. Je voulais marcher avec lui, mais la question à présent était de savoir si lui, il voudrait réellement marcher avec moi, car le Konohan d'aujourd'hui n'a pas l'air d'avoir le temps pour cela. Il a tout le temps l'air pressé, comme stressé et anxieux, il est devenu étrange et au final, je me suis demandé si tout cela n'était pas lié à ce qu'il faisait comme métier.

© Gasmask    

_________________
alone in hell
Pour grands que soient les rois, ils sont ce que nous sommes: Ils peuvent se tromper comme les autres hommes. Rien ne ressemble plus à un homme qu'un roi. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Funny Game.

messages : 188
date d'inscription : 19/05/2014
avatar : Joseph Morgan
crédits : Shiya3
pseudo : Chop Suey

métier : Freelancer - Actionnaire chez Rose Rouge
statut : Asexuelle
les péchés mignons : Mettre la bonne musique au bon moment, Manger des Boccocini, Avoir le sentiment océanique

MessageSujet: Re: Patates Pilées - PV Sofiya <3   Mar 2 Sep - 5:18

Konohan Voltchkov a écrit:
Patates pilées



Au début, Sofiya semble mécontente de l’entendre parler ainsi, comme si les paroles qu’il disait n’étaient pas celles qu’elle voulait entendre. Pourtant, Konohan continue sur sa lancée, délivrant d’un coup sans réfléchir toutes les émotions lui passant par la tête et qu’il avait été incapable d’exprimer clairement jusque là. À chaque mot qui tombe, Konohan a le sentiment de voir partir les dernières traces de l’ancien Kono susbistant encore en lui.

Au fur et à mesure qu’il parle, ses paroles semblent faire leur chemin dans l’esprit de Sofiya qui ne dit plus rien et baisse la tête. D’abord, simplement figé, le visage de Sofiya prend peu à peu des traits de souffrance et de tristesse, jusqu’à ce que des larmes apparaissent dans ses yeux. Malgré tout, Konohan continue de livrer les dernières choses lui pesant sur le cœur, ne sachant trop si les larmes sont dues au sentiment d’être durement réprimandé ou simplement à de la tristesse. Lorsqu’il termine avec son ultime avertissement, les larmes coulent en abondance sur les joues de Sofiya.

Sofiya
Je suis désolée Kono…

D’abord, interdit aux larmes de Sofiya, Konohan finit par  pousser un soupir et attraper la main tendue de Sofiya. D’un mouvement de bras, il l’attire contre lui et la serre dans ses bras. Sa voix s’adoucie un peu et devient moins tranchante.

Konohan
Allons, pleure pas comme ça.

Konohan commence à frotter le dos de Sofiya de sa main gauche pour la réconforter. Il pose sa tête sur l’épaule de Sofiya. Son corps se décrispe un peu. Maladroitement, le jeune homme se balance légèrement de gauche à droite. Une vieille dame en jogging matinal passant près d’eux ralentie son pas et les dévisage, mais Konohan n’y porte pas la moindre attention.

Konohan
Tout ira bien. Il me faut seulement un peu de temps…
(long silence)
On a besoin de se retrouver je pense.

Lentement, Konohan se redresse et, à l’aide du revers de sa manche, essuie les larmes sur les joues de Sofiya.

Konohan
Après on verra comment les choses iront… d’accord ?


© MISE EN PAGE PAR TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

love is a bitch

messages : 74
date d'inscription : 01/05/2014
avatar : phoebe tonkin
crédits : bazzart & tumblr
pseudo : alexia/lali

métier : étudiante en médecine
statut : veuve
les péchés mignons : l'alcool, les cigarettes, le chocolat, les hommes, la médecine, les orages, le froid.

MessageSujet: Re: Patates Pilées - PV Sofiya <3   Jeu 11 Sep - 19:54

Etrange Romance
   ft. Sofiya L. Primakov & Konohan Voltchkov
Le véritable amour n'a pas de limite, d'âge, de mort. John Galsworthy


Du temps. Il lui fallait juste du temps. Ce que Konohan ne comprenait pas, c'est que je n'ai plus le temps à lui donner, j'ai besoin de lui comme je n'ai jamais eu besoin de lui auparavant. Ce n'était pas un ultimatum, c'était un choix et il l'avait fait. Il lui fallait du temps. Mon cœur battait plus doucement une fois dans ses bras, c'était comme un confort, un moment de légèreté dans ma vie si bouleverser. Il m'essuyait les larmes, et je m'efforçais de lâcher un sourire faux, histoire de le rassurer un peu. Tout le parc nous regarder, les jeunes, les plus vieux, tout le monde se demandait ce qu'il pût bien se passer. Il me dit alors qu'on verra par la suite comment les choses vont tourner, soit en bien, soit en mal. Sa main relevait doucement mon menton, et sans même réfléchir à deux fois, je lui volais un baiser. Nos lèvres ensembles, ce fut presque étrange, comme surnaturel, mais c'était agréable, même magique. Je reculais alors de peur de l'avoir vexer, bousculer, mes yeux se baissèrent tel ceux d'un enfant qui venait de faire une bêtise. Je n'osais plus le regarder, il allait surement s'énerver et ne plus jamais vouloir me voir. Je n'ai pas pu contrôler ce geste, ce fut comme naturelle, instantané. Les secondes passèrent et se firent ressentir comme des heures. Pour casser le silence qui venait doucement de s'installer, je murmurais quelques mots avec une voix dès plus basse.

« Excuse-moi, je ... je ne sais pas ce qu'il m'a pris. » Peut-être était-ce l'absence de Nicolaï, ou alors juste le fait d'avoir retrouver Konohan, mon Konohan. Je relevais mon regard vers lui, vers son visage, son expression, pour voir à quel point j'avais pu le décevoir. Son visage était comme figé, froid, sans réelles émotions, et cela me perturba encore plus que s'il était énervé ou heureux. Impossible de déchiffrer ce qu'il ressentait, et ce n'était pas la première fois que j'avais remarqué son manque d'émotions, c'est comme s'il avait changé. Je me demandais bien ce qui avait pu se passer pendant ces années de silences, peut-être était-ce à cause de mon absence, ou alors avait-il fait quelque chose de mal, de grave ? Son travail peut-être ? Je n'en savais rien, et sur le moment, je voulais juste voir sa réaction.

© Gasmask    

_________________
alone in hell
Pour grands que soient les rois, ils sont ce que nous sommes: Ils peuvent se tromper comme les autres hommes. Rien ne ressemble plus à un homme qu'un roi. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Funny Game.

messages : 188
date d'inscription : 19/05/2014
avatar : Joseph Morgan
crédits : Shiya3
pseudo : Chop Suey

métier : Freelancer - Actionnaire chez Rose Rouge
statut : Asexuelle
les péchés mignons : Mettre la bonne musique au bon moment, Manger des Boccocini, Avoir le sentiment océanique

MessageSujet: Re: Patates Pilées - PV Sofiya <3   Sam 13 Sep - 1:08

Konohan Voltchkov a écrit:
Patates pilées



Konohan relève le menton de Sofiya pour finir d’essuyer les larmes sur ses joues. Prestement, Sofiya s’avance vers lui et pose ses lèvres sur les siennes. Son geste est instinctif, presque fiévreux. Le baiser dure quelques secondes. Lorsque Konohan prend pleinement conscience de la situation, Sofiya se recule, tête baissée. Un silence cassant s’installe entre les deux.

‘‘T’as eue de la chance mon vieux. Si cela avait été quelques minutes plutôt, tu aurais sans doute craqué’’

‘‘En effet. Je me surprend moi-même. J’ai presque rien ressenti. Enfin, disons que mes trippes ressemblent à un orage plus qu’à un typhon’’

‘‘et il y a eut aucun tremblement de terre’’

‘‘Nope… c’est un bingo’’

‘‘Ne t’enfle pas trop la tête quand même, t’es pas encore invincible’’

‘‘Presque… j’e viens de résister au pire des dangers’’


Sofiya
Excuse-moi, je… je sais pas ce qu’il m’a pris.

‘‘Tu penses qu’on peut considérer son geste comme une preuve valable et suffisante ?’’

Konohan
C’était un peu trop rapide…

‘‘Ce n’est clairement pas suffisant comme réponse… mais je ne sais pas vraiment quoi lui répondre de plus’’

Pendant qu’il cherche ses mots, son regard se promène sur la ligne d’arbre en arrière-plan. Bien que fuyant, son regard est reporté sur Sofiya lorsqu’il ouvre la bouche pour offrir une réponse plus étoffée.

Konohan
Je... écoute… disons que je n’ai pas une vie très stable en ce moment. Il y a encore des choses relativement importantes qui risquent de changer très prochainement… je ne sais pas trop à quel point cela va affecter ma vie personnelle… mais je crois que à notre stade, on est mieux de ne pas prendre de chance. Je veux dire, je me sens pas très à l’aise de construire quelque chose avec toi en sachant que ma base peut s’effondrer à tout moment à cause de paramètres extérieurs qui ne sont pas encore consolidés.

‘‘ C’est vraiment une réponse de merde’’

‘‘Ouais. Vraiment. Je voudrais pas me faire dire quelque chose comme cela… ce doit être une des pires portes qu’on peut recevoir sur le nez’’


Konohan
Je… j’aimerais… j’aurais aimé que ça puisse se passer autrement... vraiment. J’imagine.. enfin je nous vois très bien ensemble plus tard… je veux dire, comme si j’avais en tête des fragments de notre futur… mais tu vois, entre maintenant et l’espace de ces fragments,… je sais pas. J’ai l’impression qu’il me manque quelque chose… un truc qui m’aiderait à mieux voir le chemin menant d’ici aux fragments, et aussi, qui me permettrait de m’engager sur le chemin… je sais pas si tout cela fait du sens… en tout cas, tout ça pour dire que.. .essayons d’être simplement amis pour l’instant d’accord ?


© MISE EN PAGE PAR TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Patates Pilées - PV Sofiya <3   

Revenir en haut Aller en bas
 

Patates Pilées - PV Sofiya <3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Laeta reine des patates
» Plaidoyer pour la protection de l'environnement.
» Une ******* dans le potage [Quête pour imbéciles, Lou et moi]
» [Rang B] Pitié ! Pas mes patates !
» A table ! C’est l’heure de la distribution des patates ! [Soren & Elena]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
blurred lines :: SAINT-PETERSBOURG :: LIGOVSKY :: SCHOOL CAMPUS-