AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 il ne me plaît pas qu'ils m'oublient.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: il ne me plaît pas qu'ils m'oublient.   Sam 21 Juin - 12:44


Diana Lewandowski

NOM : Lewandowski, pur produit polonais. Salut à l'URSS, formidable espace Schengen cloisonné à l'Ouest, où vous n'êtes plus rien, si ce n'est la propriété de Moscou. PRÉNOM : Diana. Un caprice de ta mère, visiblement au fait de la mythologie grecque. Diana, peut-être un signal, peut-être une demande implicite de finesse, d'élégance, d'esprit, plutôt que la faucille et le marteau. AGE : 32 années de secrets et de voile opaque sur ta personne. DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 18 Mai 1982, Odessa. Odessa, ancien berceau juif de la Russie tsarite. Odessa, la belle, la grande, dernière perle Ukrainienne. Tu aurai préféré La petite Odessa de l'oncle Sam, plutôt que celle de papa Staline. ORIGINES : Ukrainiennes, donc, bien que la chose soit absolument expiée. MÉTIER : Consultante en stratégie auprès du tout-puissant Ministère des Affaires étrangères Poutiniennes. Comprenez : favoriser les intérêts russes au mépris de tous Droit de l'homme, souveraineté territoriale, démarche populaire ou voix citoyenne. Allons, l'Europe de l'Est est le morceau de gâteau du Kremlin, son dessert préféré, rien d'autre.  ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuelle, bien que dénuée de toute véritable inclination pour qui que ce soit. STATUT CIVIL : Stratégiquement mariée. L'alliance est portée, quasiment ignorée tant elle a peu d'importance. Ton mariage n'est qu'un pacte passé, un contrat financier pour lui, social pour toi. C'est au nom de ton intégrité que tu portes encore ton nom de jeune fille, Lewandowski, bien que ta volonté de te russifier soit insatiable. Loin, inexistant est le jour où un homme, cette chose auto-proclamée supérieure à la femme, mettra la main sur ce que tu es, de ta chair à ta moelle. GROUPE : Manhattan. AVATAR : Gisele Bundchen.

May the best of your past be the worst of your future
Tu es obsédée par la réussite professionnelle et sociale. Rien ni personne n'est en capacité de barrer ton chemin jusqu'au feu d'artifice programmé. Toute son existence tourne autour de ces desseins splendides, de son statut marital à ta vie professionnelle en Russie. (+) Tu as un goût prononcé pour l'élégance et la finesse en matière de mode. Il n'en demeure pas moins que le week-end arrivé, tu flânes volontiers en jean américain et en chemisier français, synthèse de tes loisirs et de ton caractère. (+) De fait, tu voues tes week-end à une déconnexion complète de tes activités Pétersbourgeoises. Ta porte est fermée à toute visite, comme ton téléphone portable et ta boîte mail. Il est dangereux de te déranger quand tu es plongée dans une activité prenante, passionnante, dôtée d'une haute teneur en plaisir : retaper, doucement mais sûrement, une petite maison de campagne en dehors de la ville. En dehors de la ville. Elle est ton espace, la reproduction matérielle de ce que tu es. Tu serais ivre de colère si quelqu'un venait à y mettre les pieds. Elle est ton cœur sur bois. (+) Tu troques volontiers ton allure d'ouvrière soviétique pour, le temps de quelques heures, des promenades au cœur de Pétersbourg. Ville de culture, longtemps fief d'une classe éduquée, tu t'y nourris de bouquins, de tableaux, d'objets d'art. Tout ce que tu n'as pas pas effleuré du bout des doigts lorsque tu été jeune, et dans lesquelles tu te plonges aujourd'hui corps et âme. Tu aimes la culture, tu la défends, tu la partages. Il s'agit peut-être du seul domaine dans lequel tu es accessible, dans lequel tu peux bavarder librement, sans contrôler chacun de tes mots. Dans lequel tu as les bras ouverts, plutôt que les doigts crochus et les dents découvertes. (+) Tu n'as plus le moindre contact avec, ce qui est pour toi, une pseudo-famille. Fille de je-ne-sais-rien et d'un père minier, tu as grandi dans un milieu que tu as exécré dès l'enfance. Milieu vulgaire, pauvre d'esprit, toujours plus abruti. A la sacro-sainte famille, tu as préféré la réussite, l'égoïsme, la fuite vers un individualisme insolent en terre historiquement communiste. La Russie plutôt que l'Ukraine, crédo adopté dès ton adolescence. Tu te terres dans le travail, dans le silence, dans l'éloignement et le dénigrement croissant d'une classe à laquelle tu appartiens. Odessa, ville commerçante, fleuron de l'Ukraine, dans laquelle tu n'es rien alors qu'ils sont tout. Tu t'en vas, tu t'en vas vite quand l'influente Russie veut t'arracher à une terre qu'elle saigne depuis des décennies. Moscou, la criminelle, t'a sauvé. (+) Moscou, après t'avoir fait un bouche-à-bouche, te fait hurler de douleur. Toi, fille de rien, grande brune ukrainienne, tu aspires à échapper à ce que tu es? Moscou saura te punir. Du moins, un Moscovite de premier rang, fils de bonne famille. L'URSS peut s'être effondrée devant les cris des peuples, il deviendra ce que son père, son grand-père et son arrière-grand-père. Toi, tu ira chercher ce qu'on voudra bien te donner, au moyen de ton cerveau, de ta persévérance et de ta faim de réussite. Tu restes une jolie petite Ukrainienne à ses yeux. Une Ukrainienne ne vaut pas mieux qu'un Russe. Surtout pas une pauvre Ukrainienne, une condition marquée sur ton front et à l'encre noire. Une encre que tu crois sérieusement pouvoir éliminer à chaque heure de travail intellectuel. Il te le montrera, une nuit où tout s'écroule autour de toi. Il t'en restera un profond choc psychologique ; ses yeux bleus fous, comme sa bouche et sa gorge qui grondent leur conqûete. Ta bouche et ton ventre sont brisés par sa main-mise sur toi. Cette chose abat les obstacles, elle s'auto-proclame maître de ce que tu es. Elle te dresse, elle te méprise, elle s'amuse, elle te secoue, elle t'envoie dans le néant. Elle te renvoie à ce que tu es, à ce que tu ne saura jamais et te laisse à ta place, sans un mot, quand elle a décidé de se ranger, après une dernière manifestation d'immondité sur tes cheveux. Et un rire, celui d'un homme ivre de plaisir et d'un pouvoir qu'il se sait en possession. D'impunité, surtout.

Qu'est-ce qui vous attire à Saint-Pétersbourg ? Réponse rapide. Ce qui t'attire à Pétersbourg est ce qui n'est pas Moscovite. Ce qui t'attire à Pétersbourg est le niveau d'éducation et l'offre culturelle qu'on y trouve, un tout moins sclérosé et plus ouvert sur le monde que Kremlin-land. Pour vous que représente la Rose Rouge ? Une institution lointaine, inconnue, à des années-lumière de la vie que tu mènes. Un lieu de violence, de vulgarité et du tout-plaisir charnel. Ce que tu exècres. Avez-vous déjà fréquenté la maison close ? Sûrement pas. Êtes-vous pour ou contre ce lieu ? Ni l'un, ni l'autre. La Rose Rouge est surtout loin de faire l'objet de toutes considérations de ta part. Idéologiquement, tu préfèrerai tout de même que les prostituées y trouvent un minimum de confort et de sécurité au sein d'une institution comme celle-ci, plutôt qu'être jetée sur un bout de trottoir. .

PSEUDO/PRÉNOM: shanyra. AGE : 18. ES-TU UN SCENARIO ? : non. FRÉQUENCE DE CONNEXION : 7/7 MAINTENANT   . COMMENT AS-TU TROUVÉ LE FORUM : BAZZART. QU'EN PENSES-TU ? : je vous ai pardonné de m'avoir supprimé, alors... UN DERNIER MOT ? : BAZINGA.
Code:
<pris>GISELE BUNDCHEN ▹ </pris><pseudo> Diana Lewandowski.</pseudo>



Dernière édition par Diana Lewandowski le Sam 21 Juin - 12:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: il ne me plaît pas qu'ils m'oublient.   Sam 21 Juin - 12:45


citation

Ce n'est pas la partie la plus drôle mais c'est pourtant la plus importante. C'est ici que vous écrirez l'histoire de votre personnage, nous demandons un minimum de 25 lignes. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat, vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et accumsan et iusto odio dignissim qui blandit praesent luptatum zzril delenit augue duis dolore te feugait nulla facilisi.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

admin, for better or for worse

messages : 2845
date d'inscription : 10/03/2014
avatar : barbara palvin
crédits : liloo_59
pseudo : pan. (manon)

métier : fille de joie
statut : fiancée mais juste pour faire chier
les péchés mignons : une bonne dose de caféine et de beaux mâles (voire des belles demoiselles)

MessageSujet: Re: il ne me plaît pas qu'ils m'oublient.   Dim 22 Juin - 10:13

(re)bienvenue ma belle I love you gisele est

_________________
and without you I'm losing my mind

© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

tu n'as pas encore de rang

messages : 113
date d'inscription : 09/05/2014
avatar : Naya Rivera
crédits : A voir
pseudo : -

métier : Prostituée à la Rose Rouge et éventuellement actrice de films X
statut : Célibataire
les péchés mignons : Les bains, les massages, la nourriture chinoise, son smartphone

MessageSujet: Re: il ne me plaît pas qu'ils m'oublient.   Dim 22 Juin - 11:09

Re-bienvenue par ici :D

Gisèle est un choix parfait   

D'ailleurs il n'y a qu'elle pour rendre le prénom de Gisèle sexy   

_________________


All the world’s a candy store. He’s been trick or treatin’. When it comes to true love girl with him, there’s no one home © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'M A fuckin' PRINCESS'

messages : 66
date d'inscription : 08/06/2014
avatar : Emily Perfect Didonato
crédits : Hersunshine
pseudo : BADSHiT.

métier : Etudiante en droit !
statut : Célibataire mais en cours de mariage forcé..
les péchés mignons : Le chocolat, les dessins-animés, les fraises à la chantilly, le cordon bleu :bave:

MessageSujet: Re: il ne me plaît pas qu'ils m'oublient.   Lun 23 Juin - 19:19

Re bienvenuuuuuuuuuuue ! Bon courage pour ta fiche and have fun  I love you 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

admin, for better or for worse

messages : 2845
date d'inscription : 10/03/2014
avatar : barbara palvin
crédits : liloo_59
pseudo : pan. (manon)

métier : fille de joie
statut : fiancée mais juste pour faire chier
les péchés mignons : une bonne dose de caféine et de beaux mâles (voire des belles demoiselles)

MessageSujet: Re: il ne me plaît pas qu'ils m'oublient.   Mer 2 Juil - 11:09

Citation :
Bonjour.   Je viens t'informer que ton délai pour terminer ta fiche est terminé.    Ta fiche est donc déplacée dans celles en danger.   Si dans deux jours nous n'avons pas de nouvelles, ton compte ainsi que ta fiche seront supprimés.   Si tu le désires tu peux demander un délai. En espérant avoir de tes nouvelles très rapidement.   

_________________
and without you I'm losing my mind

© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: il ne me plaît pas qu'ils m'oublient.   

Revenir en haut Aller en bas
 

il ne me plaît pas qu'ils m'oublient.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Libre] Raconte moi une histoire s'il te plaît
» La beauté plaît aux yeux, la douceur charme l'âme [PV Victoria]
» La beauté plaît aux yeux, la douceur charme l'âme (Alîna)
» Hypocrisie de la societe Haitienne.
» Quand Bisounours devient Grizzlie, là ça me plaît !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
blurred lines :: THE PLAYGROUND :: THIS IS THE END :: PRESENTATIONS/SCENARIOS-