AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 i'm not gonna write you a love song + (sergueï & valentina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: i'm not gonna write you a love song + (sergueï & valentina)   Jeu 5 Juin - 13:00

Sergueï ∞ Valentina ∞ Yulian
Sweet revenge
Valentina avait couché avec Mikah... Mon Mikah. Mon jouet personnel, mon soumis, ma pute. Je ne supportais déjà pas qu'on le touche et le client qui a pris son pied en les regardant faire l'amour en a subit les conséquences maintenant qu'il ne pourra plus jamais ouvrir les yeux. Mais que ce soit ma cousine par-dessus tout, c'est insupportable. Je ne peux pas la tuer, pas après tout ce qu'elle a fait pour moi et parce qu'elle compte malgré tout. Je peux me venger en revanche et c'était bien mon intention. J'avais décelé un intérêt certain pour un jeune homme à la Rose Rouge, je la connaissais par cœur pour connaître ses sentiments. Ce serait lui ma vengeance, lui qui me permettrait de lui faire payer. Pas étonnant qu'elle soit devenue prostitué maintenant que je sais ça. J'avais été surpris au début, quand mon oncle m'a annoncé son choix. Enfin, après tout, je m'étais dit que je ne devais pas la juger. Elle était importante pour moi et en tant que client régulier, je n'avais pas mon mot à dire. Mais au final, elle s'est foutue de moi et je me fiche de la juger désormais. Tout ce qui comptait, c'était ma vengeance. Je pris donc la direction de la Rose Rouge, à pied pour une fois. Ce n'était pas si loin, je n'avais pas envie d'utiliser mon chauffeur. En chemin, je me penchais tandis que mon pied s'était posé sur ce qui semblait être un billet. Je l'attrapais entre mes doigts pour découvrir un gros billet qui m'étira un sourire. La chance sourit toujours aux mêmes parfois. Enfin, je le glissais dans la poche intérieure de ma veste noire avant de reprendre mon chemin jusqu'à la maison de la luxure.

J'entrais dans ce bâtiment que je commençais à connaître comme ma poche et directement, je rejoignais le salon principal où le gros de la maison se passait. Comme d'habitude, j'apercevais les prostitués qui séduisaient les clients, les danseuses qui se déhanchaient presque nues et ceux qui servaient simplement les boissons. Il n'y avait pas Mikah, mais je n'étais pas là pour lui aujourd'hui. Était-il avec un client ? Ma mâchoire se crispa à cette pensée. Finalement, je trouvais celui que j'étais venu cherché. Je m'avançais vers le brun qui servait un client et m'arrêtait devant lui, le fixant droit dans les yeux de mon habituel air impassible. " Je voudrais m'entretenir avec vous, seul à seul, dans un salon du premier étage. " Ce genre de demande pouvait porter à confusion dans cet endroit, mais peu m'importait. Même s'il ne voulait pas me suivre, il n'avait pas le choix. Je payais pour ça, pour pouvoir me venger. Ainsi, je le laissais prendre congé un instant auprès de ses collègues avant de monter jusqu'au premier étage, dans un salon. J'ouvrais la porte avant lui et le laissait entrer pour la refermer après moi, nous laissant seuls dans cette pièce.

Le jaugeant, je l'observais de la tête au pied comme pour trouver ce qui pouvait bien intéresser ma chère cousine chez lui. Il n'était pas trop mal et avait l'air d'être bien formé, mais il ne pouvait pas y avoir que ça. " Asseyez-vous. " Il n'était peut-être pas habitué à recevoir des ordres, mais tout le monde en recevait avec moi. Je m'avançais pour m'asseoir dans un fauteuil en face du sien et je le fixais en silence un instant avant de soupirer. " Si je vous ai fait venir ici, ce n'est pas pour coucher avec vous. Vous pouvez vous détendre. " Il n'était même pas un prostitué, juste un simple serveur ici. Enfin, quoique l'on soit, j'ai l'impression qu'on est obligé de passer dans le lit de quiconque paie assez pour nous avoir. Je plongeais mes yeux dans les siens, mes yeux qui criaient vengeance. " J'ai cru comprendre que vous étiez intime avec une dénommée Tina par ici, ma cousine. Est-ce que c'est vrai ? " Je continuais de le fixer, tentant de le rendre mal à l'aise pour l'obliger à avouer. Je devais connaître ses sentiments à lui, je devais savoir si je pouvais l'utiliser ou pas. " Que pensez-vous d'elle ? Ne vous retenez pas parce que je suis son cousin, je veux simplement savoir. " Et avant qu'il ne me pose la question, du moins s'il comptait me le demander, je reprenais de plus belle. " Simple curiosité... Répondez moi honnêtement s'il vous plait. " Je ne connaissais même pas son prénom et je ne m'étais pas présenté non plus. Enfin, ce n'est pas comme si nous n'avions pas le temps après tout.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: i'm not gonna write you a love song + (sergueï & valentina)   Dim 8 Juin - 21:35

Yulian ∞ Tina ∞ Sergueï
« Je voudrais m'entretenir avec vous, seul à seul, dans un salon du premier étage » Je relevais le regard et derrière le comptoir se trouvait là un jeune homme, grand et baraqué, à côté j'étais limite ridicule. Je l'observais d'un air interrogateur. Qu'est-ce qu'il me voulait celui-là ? S'il pensait m'avoir dans son lit c'était foutu, d'une part il était tout sauf mon type de mec, et d'autre part, je n'avais pas besoin de fric en ce moment donc pas de prostitution à l'horizon. Je me tâtais entre l'envoyer littéralement chier, ce qui me brûler les lèvres, ou le suivre. Quelque part, la curiosité me rongeait. C'est pourquoi je ne pris pas la peine de lui répondre, à vrai dire, vu la froideur qu'il dégageait, il ne méritait pas une réponse de ma part, et puis entre nous, je n'avais aucunement envie de lui adresser la parole. Les type de son genre, c'était tout sauf mon type, je ne parle pas physiquement, car je suis hétéro, mais je parle plutôt sur le plan psychologique. Quoi qu'en réalité, peut être qu'il ne me donnait pas envie car en réalité, il était tout aussi froid que moi, car dans le fond, quand on ne me connaît pas, je peux me comporter exactement de la même manière. C'est peut être pour ça que cela m'énervais. Quoi qu'il en soit, j'essuyais mes mains sur mon torchon, que je déposais derrière le comptoir, puis j'entretenais deux trois mots avec un collègue afin de pouvoir m'éclipser l'espace de quelques minutes, du moins c'est ce que j'espérais.
A l'étage, monsieur entrait dans un salon privé, j'hésitais, qu'est-ce que je foutais, pourquoi j'avais accepté cet entretien, qui j'espérais ne serait que verbal. Distant, je gardais une certaine limite entre nous, son regard était froid et destabilisant, un poil plus destabilisant que le mien pourtant que je voulais je pouvais l'être, mais lui, c'était pire, d'autant plus qu'il n'avait pas une carrure semblable à la mienne. C'était le genre de mec bien carré au niveau des épaules, et qui en une droite pouvait nous mettre carpette à terre. Pourtant, je n'étais pas du genre à me laisser faire, et ses ordres commençaient sérieusement à me faire monter la moutarde au nez. « Asseyez-vous » Calmes Sergueï, calmes... Mâchoire crispée, poings serrés, je commençais sérieusement à perdre patience. J'essayais en vain de me calmer en respirant profondément, mais il ne fallait pas qu'il me cherche de trop car de nature impulsive, je risquais à mon tour m'énerver. « Si je vous ai fait venir ici, ce n'est pas pour coucher avec vous. Vous pouvez vous détendre » Sans pour autant le montrer, je soufflais intérieurement, il manquait plus que monsieur veuille faire de moi sa victime. Il était sûr d'une chose, je ne me serai pas laissé faire. « Y'a plutôt intérêt » lâchais-je froidement. Je n'allais tout de même pas me laisser marcher sur les pieds par ce type. Je n'avais peur de rien ni personne, je n'allais surement pas avoir peur de lui, malgré sa grandeur et sa force. Toutefois, je pris place face à lui sur le fauteuil, bien que n'étant pas du tout quelqu'un de calme, et posé, je ressentais le besoin de bouger, ainsi je ne cessais de tiquer avec ma jambe. « J'ai cru comprendre que vous étiez intime avec une dénommée Tina par ici, ma cousine. Est-ce vrai ? » J'arquais un sourcil interrogateur, comment était-il au courant ? Attend... Attendez ai-je bien entendu "ma cousine". Tina était donc la cousine de l'un des grands clients de la Rose Rouge ? Ok, c'est officiel j'allais me prendre la raclée du monde. M'entretenir avec le cousin de Tina annonçait un mauvais présage. Je m'apprêtais à nier l'évidence lorsqu'il reprit d'un regard persistant. « Que pensez-vous d'elle ? Ne vous retenez pas parce que je suis son cousin, je veux simplement savoir » Je me raclais la gorge, essayant de faire comme si je ne comprenais pas où il voulait en venir. « Je ne vois pas en quoi cela vous regarde » répondis-je simplement, tout en soutenant son regard. « Simple curiosité... Répondez moi honnêtement s'il vous plait » Je ne comprenais pas vraiment où il voulait en venir, d'autant plus qu'il semblait tellement calme dans ses propos que cela m'étonnais. « Qu'est-ce que cela peut vous apporter de plus ? » le questionnais-je à mon tour, sans pour autant répondre à sa question. En effet, je ne pouvais pas nier l'évidence, mais je ne me voyais pas non plus le lui dire officiellement, car en réalité, il n'y avait rien de concret entre elle et moi, si ce n'est une nuit dans le même lit. Mais je ne me voyais pas le lâcher comme ça, surtout auprès de son cousin.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
 

i'm not gonna write you a love song + (sergueï & valentina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 04. Love you like a love song, baby...
» Love you like a love song + ALEX
» Lena Ramirez + Love you like a love song
» Is it a love song ? × In Soo
» Absolarion Love.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
blurred lines :: THE PLAYGROUND :: THIS IS THE END :: LES RPS-