AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 (TOPIC COMMUN) ouverture du festival des nuits blanches de Saint-Pétersbourg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Admin

messages : 117
date d'inscription : 01/03/2014

MessageSujet: (TOPIC COMMUN) ouverture du festival des nuits blanches de Saint-Pétersbourg   Sam 24 Mai - 13:42

Les nuits blanches de Saint-Pétersbourg

keep calm and fuck the rules

Alors que les examens se terminent et que la pression redescend pour les étudiants Russes, les vacances pointent le bout de leur nez pour le plus grand plaisir de tous. Mais ce n'est pas tout. Saint-Pétersbourg est la métropole la plus septentrionale au monde. Comme chaque année de fin mai, à début juillet après de longs mois d'hiver le soleil ne se couche plus, offrant ainsi des journées sans fin aux habitants. Il est tant de se laisser aller, il est tant de profiter de ce soleil qui vous réchauffe le visage et qui met de la gaieté dans vos vies. Pour profiter au maximum de ce court été, depuis plus de 300 ans, un festival des nuits blanches est organisé pour célébrer ces quelques jours de chaleur. Aux quatre coins des rues vous pourrez admirer des concerts et spectacles en plein air. Il y en a pour tous les goûts, pour tous les âges, vous trouverez forcément ce petit truc qui vous donnera envie de vous amuser. Pour l'ouverture de ce festival un carnaval est organisé, les habitants ainsi que les touristes sont attendus. Qui aura le plus beau déguisement ? Serez-vous reconnaître les personnes qui se cachent derrière un masque ? Pour le savoir venez profiter avec nous de cet univers magique et de cette ambiance indescriptible et unique au monde.


pour ceux qui n'auraient pas compris c'est un sujet commun dans lequel on fête l'arrivée des nuit blanches à Saint-Pétersbourg. L'ouverture de ce festival débute par un carnaval, venez tous déguisés ! Postez quand vous voulez, il n'y a pas d'ordre et exceptionnellement dans ce sujet il n'y a aucune limite de lignes.

n'oubliez pas d'inclure cette intrigue dans vos rps, jusqu'à début juillet il n'y a plus de nuit, beaucoup de touristes et de nombreuses activités en ville !




Dernière édition par Mr. Petrovsky le Dim 3 Aoû - 15:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blurred-lines.forumactif.org
avatar

love is a bitch

messages : 74
date d'inscription : 01/05/2014
avatar : phoebe tonkin
crédits : bazzart & tumblr
pseudo : alexia/lali

métier : étudiante en médecine
statut : veuve
les péchés mignons : l'alcool, les cigarettes, le chocolat, les hommes, la médecine, les orages, le froid.

MessageSujet: Re: (TOPIC COMMUN) ouverture du festival des nuits blanches de Saint-Pétersbourg   Dim 25 Mai - 15:22


the devil on black dress. ♡

La soirée ne faisait que de commencer. Les rues étaient remplies de monde, des plus jeunes aux plus âgées, et ce soir, c'était carnaval. J'adorais l'idée de me déguiser, c'est un moyen sur pour passer inaperçu et pour être pendant une soirée, qui on veut être. Même si je ne portais pas réellement de déguiser, hormis mon masque, j'aimais l'idée de cacher une partie de moi, une intimité. Les yeux peuvent tout dire, d'un simple regard, on peut tout comprendre. Mon masque ne couvrait que mes yeux : mon regard noir et sinistre était caché par un masque noir aussi, mais beaucoup moins tristes grâce aux décorations majestueuses se trouvant dessus. Mes lèvres se laissaient entrevoir, je comptais jouer grâce à cela, un doux charme parmi tant d'autres. Je voulais m'amuser, fêter, et m'en foutre de tout et de tout le monde. J'étais en noire, tout en noire, histoire de passer inaperçu et de pouvoir faire ce que je voulais sans conséquences. Peut-être même que j'irais à la maison, la fameuse maison, qui c'est. Mon cœur se mit à battre fort lorsque je fus coincée dans la foule, les gens me poussaient, m'écrasaient tout en rigolant bêtement, l'alcool surement. J'avais bu aussi, mais pas assez pour trouver le monde drôle. Je comptais pourtant boire encore, jusqu'à ce que mon corps ne réagisse plus et que mon esprit ne tourne plus rond. Jusqu'à ce que je tombe. Ce soir, cela faisait quatre ans que Nicolaï était parti. Mon cœur noué, je comptais boire et boire, jusqu'à ce que j'oublie. Je levais mes yeux dans le ciel froid et je n'eus pas le temps de contempler le ciel que quelqu'un me poussa assez violemment comme s'il était pressé. Je reposais mon regard sur le jeune homme, prête à l'insulter et à me déchaîner sur lui. D'un petit souffle, je perdis pied. Mon cœur s'est arrêté. Masque ou pas masque, je savais qui c'était.




_________________
alone in hell
Pour grands que soient les rois, ils sont ce que nous sommes: Ils peuvent se tromper comme les autres hommes. Rien ne ressemble plus à un homme qu'un roi. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Funny Game.

messages : 188
date d'inscription : 19/05/2014
avatar : Joseph Morgan
crédits : Shiya3
pseudo : Chop Suey

métier : Freelancer - Actionnaire chez Rose Rouge
statut : Asexuelle
les péchés mignons : Mettre la bonne musique au bon moment, Manger des Boccocini, Avoir le sentiment océanique

MessageSujet: Re: (TOPIC COMMUN) ouverture du festival des nuits blanches de Saint-Pétersbourg   Dim 25 Mai - 16:38

Quelque part entre Moscou et St-Pétersbourg. – 15h31

Veille dame
En tout cas, j’espère vous y revoir mon bel étalon. Allons, ne faites pas cette tête. Je puis vous assurer que votre cœur ne saura résister aux plaisirs des aléas du carnaval. Tenez, en gage de cette promesse, je vous offre ce masque. Il venait en duo avec le mien, vous savez, la belle et la bête, quelle belle histoire d’amour non ? Mais bon, je dois vous avouer que ce sont plutôt les motifs de la belle qui m’ont accroché l’œil des l’instants ou j’ai poser mon œil dessus. La bête, je l’ai remarqué par la suite et c’est là que j’ai compris. Je ne pouvais tout de même pas les séparer. Alors je les ai achetés tous les deux. Et voilà que je vous croise dans ce train. Je vous le dis, ceci est un signe du ciel. Ce masque de bête est très effrayant, surtout pour une vieille dame comme moi. Mais je vous trouve très charmant vous savez, je suis sûr qu’il vous ira à merveille. Tenez, je vais vous aider à le mettre.

La vieille dame (80ans) penche sa masse joliment ridé contre Konohan en tendant les bras vers son visage. Manquant de lui mettre ses doigts dans les yeux, elle fixe le masque de la Bête à son visage. Un odeur de parfum exagéré emplie les narines de Konohan qui se retient pour ne pas éternuer.

Vieille dame
Voilà, vous êtes beaux, même avec ce masque. Il laisse entrevoir juste assez de votre mâchoire pour qu’on remarque votre beau rasage ‘cleane cut’ comme on dit. Hi hi hi.

La femme éclate légèrement de rire, comme pour se féliciter de sa blague.

Vieille dame
Eh eh, comme cela, nos cœurs seront assurés de se retrouver, même au milieu de la foule. Ce sont des modèles uniques vous savez ? achetés dans une boutique spécialisée de Paris pour les bals masqués.

Un sifflet de train retenti tandis que le wagon s’immobilise dans un léger soubresaut. La vieille dame, affichant un regard affolé, s’empresse de ramasser les innombrables bijoux et photos de chats qu’elle avait étalés sur la table tout au long du voyage. Konohan se lève doucement, ramasse sa valise et celle de la dame puis débarque sur le quai. Patiemment, il fixe la silhouette de la dame enfouissant ses derniers effets dans une sacoche qu’elle jette sur son épaule avant de quitter le wagon à son tour.

Vieille dame
Oh merci, vous êtes un vrai gentleman. Tenez, vous pouvez l’amenez à la limousine juste là. Voilà.

La vielle dame se tourne vers Konohan et place ces deux mains autours de ses avant-bras, ne pouvant atteindre ses épaules.

Vieille dame
Alors, j’espère vous voir au carnaval ma belle bête (hi hi hi). Ce fut un plaisir de faire le voyage avec vous depuis Moscou. Aurevoir.

La dame envoie un baiser soufflé avant d’entrer dans la limousine.

Konohan pousse un soupir et regarde la limousine s’éloigner.

‘‘ Le regard, c’est cela qui t’a tué. Tu aurais pas du lui renvoyer son premier regard. Elle a du prendre cela comme une invitation’’

Konohan tâte le petit sac accroché à sa ceinture. Igor, la gargouille de pierre, était bien là. Levant le bras, Konohan hèle un taxi. Les rues de St-Péterbourgs sont bondés. La route jusqu’à son longement s’écoule comme un film au ralentie. Dans son nouvel appartement, Konohan ne prend même pas le temps de défaire sa valise et d’analyser les lieux. Il s’effondre dans le premier divan venu et s’endort presque aussitôt, épuisé par les histoires de chats et d’héritage de la vieille dame.

Nevsky – 21h42

Konohan ouvre les yeux. La pièce dans laquelle il se trouve est plongée dans l’obscurité. Au loin, on entend les bruits de la fête. Arriver en plein milieu du carnaval, c’était vraiment pas de bol. Un gargouillie d’estomac se fait entendre.

Dumsky - 21h52

Konohan est entrainée au milieu de la foule. Les visages – ou plutôt les masques- se succèdent devant lui sans qu’il n’ait réellement le temps de les identifiés. L’esprit embrumé par le mauvais sommeille et l’estomac vide, les sons sont déformés comme s’il avait la tête plongé sous l’eau. Une odeur réveille son esprit. Celui d’une viande cuite à la broque. Aussitôt, ses yeux se posent sur un petit kiosque offrant des aliments cuits sur place à l’aide d’un petit grille. Sans attendre, Konohan se fraye un chemin dans la foule, jouant des coudes et des pieds.

C’est alors que devant lui, il remarque un masque de La Belle.

‘‘ Ah ah ah, voilà ton âme sœur’’

Konohan regretta amèrement de ne pas avoir enlevé son masque. Quelle mauvaise coïncidence. Mère nature était décidément la pire des joueuses.

Partant en direction inverse, Konohan augmente le rythme de ses pieds et de ses coudes, ne se gênant pas pour bousculer les gens au passage. On entend au loin la voix de la vieille dame. Konohan daigne jeter un coup d’œil furtif derrière son épaule.

‘‘ Erreur fatal mon gars. Un regard déplacé, ça peut te tuer’’

Pourquoi Igor avait-il toujours à ce point raison ? Konohan entre de tout son poids dans une jeune femme. Le reste semble se passer au ralentie, comme s’ils étaient dans un film d’action ou le réalisateur avait cherché à découper de manière accentué le coup d’épée fatidique. Une odeur. Un regard. Son cerveau n’a besoin que d’un seul tour pour comprendre la situation. Luttant contre la vague de choc émotionnelle qui frappe son âme, Konohan oblige son cerveau à demeurer fonctionnel. Sans attendre, il attrape la main de Sofiya, et l’entraine dans le coin de ruelle à proximité. Accroupie derrière des caisses en bois, Konohan jette un coup d’œil à la foule. La vieille dame , après avoir tournée la tête de gauche à droite, retourne se fondre dans la foule.

Konohan reporte son regard la jeune femme devant lui.

Silence.

Konohan se demanda un instant si elle l’avait reconnu.

Konohan
Excusez-moi mademoiselle pour vous avoir si violement bousculé. Ce n’était vraiment pas dans mes intentions.

Konohan sent son ventre gargouiller, sans doute mécontant de passer ainsi sous table.

Konohan
Puis-je vous inviter à dîner, pour me faire pardonner ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

love is a bitch

messages : 74
date d'inscription : 01/05/2014
avatar : phoebe tonkin
crédits : bazzart & tumblr
pseudo : alexia/lali

métier : étudiante en médecine
statut : veuve
les péchés mignons : l'alcool, les cigarettes, le chocolat, les hommes, la médecine, les orages, le froid.

MessageSujet: Re: (TOPIC COMMUN) ouverture du festival des nuits blanches de Saint-Pétersbourg   Dim 25 Mai - 17:57


the devil on black dress. ♡

Le choc. Je revenais dans le passé. "Sofiya, Nicolaï est mort." Je n'avais pas revu une seule personne de mon passé depuis cette phrase. Et là, il était là devant moi, avec un masque tout autant féerique que le mien. Je ne pouvais plus parler, à peine respirer, et surtout, j'étais figée. C'était étrange, car de plus, Konohan n'était pas n'importe qui, il avait toujours été là pour moi, et notre relation remonte à très longtemps. On était proches, peut-être même trop. Je ne savais même pas comment l'appeler, car "ami" sonnait si bizarrement. Et Nicolaï est arrivé, tout à changer, Konohan est sorti de ma vie et j'ai été égoïste avec Nicolaï. Une erreur, peut-être ou pas. À cette époque, tout s'était passé vite, extrêmement vite. Le mariage avec Nicolaï, le voyage à Paris, tout est allez si vite que je n'ai même pas réalisé le mal que j'ai pu faire autour de moi. La douleur, après tout, je savais très bien e que c'était, se sentir mal, avoir mal, c'est tout une habitude pour moi. Je rigole toujours quand certaines personnes me disent qu'ils se sentent mal, car le seriez préférée n'est pas passé à la même heure, quelle ironie. Mon cœur battait vite, que faisait-il ici ? Vivait-il ici ? Ce serait impensable, surtout que je ne l'ai jamais croisé dans le coin encore, ou alors peut-être qu'il est juste là pour la fête. Savait-il pour Nicolaï ? Non surement pas, pas beaucoup de gens sont au courant, certains me demandent encore si notre couple va bien, brève ironie toujours quand tu nous tiens. Je n'eus pas le temps de dire quoi que ce soit qu'il me prit la main et m'entraîna dans une ruelle cachée. Il fuyait une grand-mère apparemment, bref. Il s'excusa et m'invita alors au restaurant. Il ne m'avait apparemment pas reconnu. Ou alors il joue à l'aveugle, possible aussi, car j'étais prête à faire pareil. Mais je n'avais pas faim. Je voulais juste boire et fêter. Je lui lâchai la main doucement puis d'une voix basse et calme, je répondis vite fait. Je n'ai pas faim, merci. Ma voix était douce, j'essayais au mieux pour ne pas qu'il m'entende et qu'il me reconnaisse même si cela était peut-être trop tard. Je me mis à marcher tout droit, tête baisser, j'avançais, fuyant mon passé. Je sentais qu'il n'en avait pas fini avec moi. Moi qui voulais jouer, j'étais servie.




_________________
alone in hell
Pour grands que soient les rois, ils sont ce que nous sommes: Ils peuvent se tromper comme les autres hommes. Rien ne ressemble plus à un homme qu'un roi. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Funny Game.

messages : 188
date d'inscription : 19/05/2014
avatar : Joseph Morgan
crédits : Shiya3
pseudo : Chop Suey

métier : Freelancer - Actionnaire chez Rose Rouge
statut : Asexuelle
les péchés mignons : Mettre la bonne musique au bon moment, Manger des Boccocini, Avoir le sentiment océanique

MessageSujet: Re: (TOPIC COMMUN) ouverture du festival des nuits blanches de Saint-Pétersbourg   Dim 25 Mai - 19:03

Ruelle de Dumsky – 21h59

Les deux protagonistes se fixent, en silence. La pénombre de la ruelle empêche Konohan de bien distinguer les yeux de Sofiya derrière son masque. Son souffle est court. Peut-être est-elle encore sous le choc de la bousculade.

Sofiya
Je n’ai pas faim. Merci

Le cerveau de Konohan tourne très vite. Sa main droite tremble légèrement et il sent une bouffé de chaleur monter dans tout son être.

Flashback 1
Sofiya ne réponds pas à ses avances, comme si elles ne les avaient pas vues ou ressenties.

Flashback 2
Konohan apprend que Sofiya a quitté la ville avec Nicolai, sans même le prévenir.

Ruelle de Dumsky – 22h00

Konohan émet un léger rire. Leurs dernières rencontres s’étaient soldées par des ''non'', et voilà qu’il la retrouve, quatre ans plus tard, pour se faire répondre encore une fois ''non''. Un mélange entre rictus et sourire se dessine sur les lèvres de Konohan. Sans même un regard à son égard, elle retourne dans la foule.

‘‘T’es allé trop vite mon vieux. T’as dû lui faire peur’’

Konohan a l’impression qu’un souffle glacial traverse son corps et lui arrache une partie de son âme alors qu’il voit Sofiya disparaître tranquillement dans la foule. Konohan amorce un geste vers l’avant puis se fige.

‘‘Tu penses que Nicolai est dans le coin ? ’’

Konohan serre les poings. Après une grande inspiration-expiration, il se redresse tranquillement, comme s’il était en équilibre sur un fil puis il se fond lui-même doucement dans la foule. Il suit, de loin, la silhouette de Sofiya.

‘‘ Hey, tu devais pas aller manger ? c’est important’’

Les sourcils de Konohan se rapprochent l’un de l’autre et sa machoire se serre, changeant ses traits calme en un mélange de colère et de détermination.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

love is a bitch

messages : 74
date d'inscription : 01/05/2014
avatar : phoebe tonkin
crédits : bazzart & tumblr
pseudo : alexia/lali

métier : étudiante en médecine
statut : veuve
les péchés mignons : l'alcool, les cigarettes, le chocolat, les hommes, la médecine, les orages, le froid.

MessageSujet: Re: (TOPIC COMMUN) ouverture du festival des nuits blanches de Saint-Pétersbourg   Dim 25 Mai - 19:22


the devil on black dress. ♡

Dé-Désolée ! Dis-je tout en m'échappant, au fond, je l'étais vraiment. Je marche d'un pas pressé, ou bien, je fuis, tout dépend du point de vu. Mon cœur bat, je me sens mal, j'ai envie de pleurer et de hurler de douleur, mon cœur est toujours dans le même sale état qu'avant. J'étais cassé, fichu, bonne à jeter. Mes bottines claquent contre le sol, je sens une présence derrière moi, comme si quelqu'un me suivait. Je me dirigeais vers un stand de boissons, le seul qui était sur mon chemin. Une fois à la hauteur du bar, je commandais deux shots, histoire que ça aille plus vite. La tequila, il n'y a pas mieux que cela. Un, deux, et tout étaient déjà mieux. Je posai ma main sur le bar vu la dose d'alcool, puis je toussai nerveusement. C'était un mauvais réflexe depuis mon problème avec l'alcool, dès que je buvais une goutte d'alcool, je toussais. Je restais près du bar, mon regard sur le sol, je respirais l'air frais de la nuit qui tomber. Mon cœur s'était calmé, le passé était loin et mon esprit aussi, la tequila faisait son travail. J'aurais aimé lui parler, pouvoir me confier, et surtout avoir quelqu'un qui compte pour moi, mais c'était trop, trop de stress, trop de souvenirs. Au fond, je n'étais même pas sûr que c'était lui, ou peut-être que si, sa voix cela ne pouvait pas tromper. Ce qui m'avait toujours plus chez Konohan, c'est son regard, à la fois cru et doux, on ne comprend pas vraiment lorsqu'il a mal ou lorsqu'il est content, même son sourire peut-être à la fois cynique mais aussi charmeur. J'avais honte au final, d'être partie comme ça quand j'étais avec Nicolaï, mais j'étais totalement obnubilé par lui, le reste n'existait plus. Au bar, je recommande une tournée, deux shots, cette fois-ci, je laisse libre arbitre au barman qui me fait un sourire salace, ça me dégoute. À peine, le shot apporter à ma bouche, je sentis une main sur mon épaule, stopper net, je me retourne.




_________________
alone in hell
Pour grands que soient les rois, ils sont ce que nous sommes: Ils peuvent se tromper comme les autres hommes. Rien ne ressemble plus à un homme qu'un roi. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Funny Game.

messages : 188
date d'inscription : 19/05/2014
avatar : Joseph Morgan
crédits : Shiya3
pseudo : Chop Suey

métier : Freelancer - Actionnaire chez Rose Rouge
statut : Asexuelle
les péchés mignons : Mettre la bonne musique au bon moment, Manger des Boccocini, Avoir le sentiment océanique

MessageSujet: Re: (TOPIC COMMUN) ouverture du festival des nuits blanches de Saint-Pétersbourg   Dim 25 Mai - 20:35

Dumsky – 22h05

La foule est dense. Konohan se faufile tant bien que mal dans celle-ci. La ruelle ressemble à un arbre de noël avec comme unique éclairage les nombreuses lanternes de couleurs en bordure des rues. Les sons de carnavals assourdissants vis à vis la douce voix de Sofiya emplie tout l’espace sonore, allant même jusqu’à empiété sur sa vision. Des rires d’enfants. La voix forte d’un animateur de foules. Des feux d’artifices. Des bouffons et des acrobates. Un petit orchestre déguisé en musicien du 17ième siècle joue Irna avec un entrain presque burlesque.

Soudain, Sofiya disparaît du champ de vision de Konohan. Paniqué, ce dernier cesse d’agir avec discrétion et s’approche rapidement du dernier lieu ou il l’a entrevue. Il tourne rapidement la tête de gauche à droite.

Un monsieur bedonnant mange une saucisse merguez.

La dame au masque de Belle danse la valse avec un jeune homme.

Um majordome abordant un masque rouge au très long nez se promène avec un plateau emplit de coupe de vin.

Une silhouette toute de noire vêtue pénètre dans un bar.

Un chien, affolé par les gens autour de lui, aboie et grogne devant la vitrine du bar.

Konohan se renfrogne et s’approche à petits pas du bar. Posté au coin du bâtiment, il attend qu’un groupe de 3 personnes pénètrent dans le bar pour s’y mêler et entrer à son tour. Son œil parcours la place en un quart de tour. Il remarque Sofiya accoudé au comptoir du bar. Rapidement, il se dirige dans le coin le plus sombre du bar, là ou il fait dos à Sofiya.  La musique de carnaval a fait place à une musique d'ambiance plus discrète.

Konohan fixe Sofiya avec intensité. Ses yeux ne se détachent d’elle que pour observer le comportement du barman à son égard. Le barman. Quel gros pervers celui-là. Konohan affiche un regard de marbre, mais son corps entier demeure sous tension.

‘‘ Je t’ai jamais vu comme cela. On dirait que t’a d’l’air d’un atome d’uranium avec une douzaine de couches d’électrons instables’’

Sofiya garde la mine basse. Le regard Konohan s’attarde sur son profil, descend doucement de son front au bout de son nez, puis jusqu'à la fine ligne de sa mâchoire. Sofiya enfile en deuxième shooter. Elle tousse. Elle a l’air mal. Ses traits, tantôt douloureux, semblent se relâcher au profit d’une posture plus tremblante. Le barman apparaît à ses côtés et lui offre deux autres shooter. Konohan émet un léger grognement retenu avant de se lever prestement

‘‘ Fait pas ça ! ’’

Konohan respire un bon coup pour se donner de la contenance. Ses traits de détendent au fur et à mesure qu’il approche de Sofiya. Il pose avec douceur une main sur son épaule pour l’empêcher de porter un autre shooter à ses lèvres. Lentement, il prend de sa main libre le verre qu’il repose sur le comptoire. Jetant un regard noir au barman comme s’il voulait le foudroyer, il plonge sa main dans sa poche pour payer les consommations en plus d’un très généreux pourboire.

Konohan
Allons viens, j’ai une meilleure thérapie à te proposer. Promis que ce sera sage.

Sans attendre de réponse, il passe un bras en haut de la taille de Sofiya et la soulève en dessous des jambes de l’autres. Un sourire discret apparait au coin de sa bouche. Avec sa taille de fée, il n’a aucun mal à la tenir dans ainsi ses bras. Un booste d’énergie inexplicable bouillonne dans tout son être, faisant chauffer son sang jusque dans la plus petite de ses veines. Quittant le bar sans accorder un moindre regard au dévisagement du barman, il se dirige vers une ruelle moins bondée, ou il appele un taxi. Une fois dedans, il consulte rapidement son Iphone à la recherche d'un lieu précis.

Konohan
Pardon si mon comportement peut paraitre étrange. C'est que... voyez-vous, c'est étrange, j'ai l'impression de déjà vous avoir connu dans le passé... et je me sens incapable de vous laisser comme cela. Vous paraissez vraiment éprouvée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

spotted.

messages : 516
date d'inscription : 27/04/2014
avatar : LilybombaAldridge.
crédits : class whore
pseudo : APPLE PIE.

métier : je suis une catin.
statut : je suis juste la belle d'une nuit, pas d'une vie.

MessageSujet: Re: (TOPIC COMMUN) ouverture du festival des nuits blanches de Saint-Pétersbourg   Sam 7 Juin - 16:15

c’est la nuit qu’il est beau de croire à la lumière.


Saint-Pétersbourg devient pour quelques temps, la ville qui ne dort jamais, de quoi faire pâlir de jalousie les new-yorkais. Saint-Pétersbourg m'offre enfin la période que je préfère, de tout le calendrier. Un étrange laps de temps où le noir de la nuit disparaît au profit de cette lumière tamisée, romantique et naturelle que nous offre Dame Nature. La peur du noir s'éteint. Les cauchemars sont chassés par la magie des instants passés à écouter le flot de concerts qui rythment ces nuits mystérieuses où la notion du temps n'est plus qu'un concept absurde et fantaisiste. Mon année a été une nouvelle fois, plutôt bien remplie. Je jongle toujours entre mes activités nocturnes à la Rose Rouge et mes cours en amphi avec d'autres étudiants lambda qui ne se doutent pas une seule seconde du travail qui me permet financièrement d'être avec eux. Les Nuits Blanches tombent à pic pour souffler un peu, lever le pied, et profiter, tout simplement. Un carnaval organisé pour l'ouverture des festivités suffit à me ravir. Aussi, mon costume était prêt depuis longtemps pour l'occasion. Cette nuit, je suis Black Swan, un homme à un de mes films préférés. Tutu noir, parsemé de dentelles, chaussons de danses de la même couleur, chignon relevé et maquillage des yeux prononcé, caché derrière un masque bleu nuit, orné de plumes dans les mêmes teintes. Seule, au milieu de la foule de touristes et de badauds venus profiter des spectacles de rues, je déambule plutôt tranquillement avant de me faire chahuter par un groupe d'étudiants qui visiblement, profitaient plus des bars que des spectacles en plein air. Une fois les sauvageons partis, je repars, j’époussette ma robe et m'aperçois très vite qu'il me manque une boucle d'oreille en forme de cygne noire qu'une amie m'a gentiment prêté pour l'occasion. La retrouver est impératif. Aussi, je me retourne et commence à scruter le sol sur quelques mètres. Mission impossible.

© one more time.

_________________
tigresse en embuscade.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (TOPIC COMMUN) ouverture du festival des nuits blanches de Saint-Pétersbourg   Sam 14 Juin - 19:30

Après avoir goûté une première fois aux festivités, Adrian avait eu envie d’y retourner. Lui qui n’était pas trop fêtes en général, voilà qu’aujourd’hui, lui-même se dirigeait vers la place publique à Dumskaya, un simple bandeau noir encadrant ses yeux faisant office de masque. La fois précédente, à cause de son métier, il avait dû se présenter à ces festivités vêtu d’un costume complet. Autant dire qu’il en avait bavé, étouffé par la chaleur sous toutes les couches de vêtements. Cette fois, il ne fit pas deux fois la même erreur : il opta pour un simple short ainsi qu’un ample Tshirt. Sa tenue lui donnait un air vague d’un Zorro des temps modernes, en plus clochard bien sûr. Bière en main, il flânait, profitant de la chaleur de l’été et de l’éclairage nocturne naturel. C’était ce genre d’évènement qui pouvait fasciner Adrian, exactement comme les aurores boréales, qui prenaient possession du ciel scandinave une fois par an. Dans un coin de sa tête, il se promit de s’y rendre au moins une fois dans sa vie pour assister à ce spectacle. Pour le moment, il se contentait de profiter des différents stands, ignorant ceux qu’il avait pu voir lors de sa précédente visite. Un craquement sous son pied le tira de ses rêveries. Intrigué, il leva le pied pour découvrir une espèce de cygne noir. Probablement un bijou comme une boucle d’oreille ou un pendentif. Parmi une telle foule, il était peu probable qu’il retrouve sa propriétaire… Alors, bêtement, il continua son chemin, sans se préoccuper davantage de l’objet. Cette fois, une brunette le percuta. « Hm, c’est ce que j’appelle du rentre-dedans. » ne put s’empêcher de dire Adrian. En même temps, dans une telle masse humaine, c’était pratiquement impossible de ne pas bousculer son prochain. Le mécanicien détailla du regard la tenue de la jeune femme face à lui. Une danseuse ? Ou plutôt… « Est-ce que… t’es vraiment déguisée en canard ? » demanda-t-il, intrigué. Ca n’avait rien d’une remarque agressive ou encore moqueuse… Au contraire même. C’était de la curiosité, pure et dure. Il n’avait pas pu retenir sa question spontanée, ayant plutôt l’habitude de dire les choses cash, telles qu’elles l’étaient. Son regard se posa alors sur ce bijou, à son oreille. « J’ai déjà vu ce truc quelque part… » commenta-t-il, l’air vague. Boulet ! Cette tête en l’air avait déjà oublié qu’il venait tout juste d’écraser malencontreusement la boucle d’oreille jumelle, quelques secondes auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

I'M A fuckin' PRINCESS'

messages : 66
date d'inscription : 08/06/2014
avatar : Emily Perfect Didonato
crédits : Hersunshine
pseudo : BADSHiT.

métier : Etudiante en droit !
statut : Célibataire mais en cours de mariage forcé..
les péchés mignons : Le chocolat, les dessins-animés, les fraises à la chantilly, le cordon bleu :bave:

MessageSujet: Re: (TOPIC COMMUN) ouverture du festival des nuits blanches de Saint-Pétersbourg   Mer 9 Juil - 13:30

IN

Vacance ! Enfin... Me voilà ! Les affiches étaient collées dans tous les coins de rues de Saint-Pétersbourg annonçant depuis des semaines d'avance le grand festival des nuits blanches, je n'y avais jamais participé, c'était la première fois et j'attendais ce début de festival avec impatience. Combinaison en cuir noir, haut talons aiguille, masque camouflant une bonne partie de mon visage, ne laissant pas apparaître seulement mes yeux et ma bouche, oreille de chat... Ou plutôt de chatte, vous l'aurez compris, ce soir je suis dans la peau de Catwoman. J'ai toujours adoré ce film, cette actrice, le rôle, tout, elle est classe tout en étant sauvage, elle aspire la liberté et je pense que je ne pouvais passer à côté de ce costume. J'avançais dans l'allée, arborant les musiciens, des cracheurs de flamme, un carnaval ambulant, tout le monde avaient joué le jeu, ça faisait plaisir à voir, notre belle ville en fête chassant un peu le froid qui a l'habitude de régner. Je regardais autour de moi, peut-être allais-je apercevoir des personnes que je connaissais, ma soeur peut-être ou bien même mon frère ! En quoi ils allaient bien se déguiser . J'avais envie de voir ça... Passer une bonne soirée avec eux, ça fait si longtemps maintenant qu'on n'a pas passé une soirée tous ensemble réunis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Funny Game.

messages : 188
date d'inscription : 19/05/2014
avatar : Joseph Morgan
crédits : Shiya3
pseudo : Chop Suey

métier : Freelancer - Actionnaire chez Rose Rouge
statut : Asexuelle
les péchés mignons : Mettre la bonne musique au bon moment, Manger des Boccocini, Avoir le sentiment océanique

MessageSujet: Re: (TOPIC COMMUN) ouverture du festival des nuits blanches de Saint-Pétersbourg   Dim 3 Aoû - 18:38

Ruelles de Dmuskaya -  NUIT

C’est la clôture des nuits blanches de Saint-Pétersbourg. L’ambiance est à son comble. Les rues sont à ce point bondées qu’on a du mal à y circuler. Aux vendeurs bruyants se mêlent les exclamations des touristes, les cris de joie des enfants, la musique des bandes de ruelles et les discours d’animateurs de foule. Au programme de la soirée, tombola géante à travers tout le quartier, grande réception dans un hôtel huppé, dégustation de vins et fromage, méchoui d’ours, rallye photo et feux d’artifices.

Parmis la foule de fêtards se trouve Konohan. Ce dernier est vêtu d’un costume médiéval composé d’un pourpoint et de collant. Il marche dans la foule visiblement à la recherche de quelqu’un. Son regard se promène rapidement d’une tête à l’autre.

‘‘Argh… les collants me grattent. J’aurais pas du accepter ce défi ! J’espère au moins que l’ours sera cuit à point’’

Soudain, le regard de Konohan se fige sur une femme, elle aussi vêtue d’un costume d’époque. Après quelques secondes d’immobilité totale, Konohan s’empresse de rejoindre l’individu. Sans même faire les présentations, il attrape sa main et pose un genou au sol.

Konohan
Je reconnois en elle mon courage
Car le sien mesme estre le mien je croy.
J'y reconnois de Nature la loy,
Qui de nous deux n'ha fait qu'un mesme ouvrage.

Je reconnois encores d'avantage :
Je suis en elle, et je la sens en moy.
Pour le moins donq aux signes que je voy
Elle est la mienne, ou moy la sienne image.

Je pense avoir des signes apperceus
Qu'elle ayt amour autant que moy certaine
Mais tous mes sens (las) en fin sont deceus.

Souffrois tu plus que moy de grieve peine,
Ô de mon mal l'exemple Narcissus,
En adorant ton ombre en la fonteine ?

Konohan se tue et, demeurant en position, se demande l'espace d'un instant si l’étrangère ne va pas simplement éclater de rire ou encore, le prendre pour un fou et partir en courant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (TOPIC COMMUN) ouverture du festival des nuits blanches de Saint-Pétersbourg   

Revenir en haut Aller en bas
 

(TOPIC COMMUN) ouverture du festival des nuits blanches de Saint-Pétersbourg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» TOPIC COMMUN - Un escalier bien capricieux
» Evénement #3 : Halloween 2013 [Topic Commun]
» [Topic commun Poufsouffle] Chocolat, soleil et mini-jeux
» HUITIEME INTRIGUE ♫ LE COACHELLA ouverture du festival : deuxième scène, bastille.
» Event #3 : Noël 2014 [Topic Commun]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
blurred lines :: THE PLAYGROUND :: THIS IS THE END :: LES RPS-