AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La photo est un art de perversion {Gabriel—Lukas}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: La photo est un art de perversion {Gabriel—Lukas}   Ven 16 Mai - 20:35

Ce matin là, Aleksia avait absolument voulu conduire pour venir à la Rose Rouge. Un caprice auquel j’avais cédé et nous avions failli mourir plus de six fois sur le trajet. Je l’avais ensuite laissé dans le hall, partant chacun de notre côté. Nous avions des activités différentes, même si nous travaillions dans la même boite. Oui, j’appelais ça une boite car la Rose Rouge fonctionnait comme une entreprise. Je saluais les personnes que je croisais avant de descendre au studio de photo. Généralement, je ne travaillais pas tous les jours, je n’avais pas des clichés à prendre tout le temps. Mais là, nous avions de nouvelles recrues et les photos devaient se faire rapidement. Egalement, certaines prises étaient à refaire car elles ne portaient pas l’individu à son avantage. Alors que j’installai le matériel et le fond pour les lumières, la première personne arriva. Sans trop faire attention, les modèles défilèrent jusqu’à dix, onze heures du matin. Toutes des filles, des femmes, avec plus ou moins de forme, plus ou moins de finesse dans la silhouette. Puis la dernière personne à photographier arriva. Je fus assez déstabilisé quand je vis un homme s’installer devant l’objectif.

« Heu bonjour… Gabriel c’est ça ? »

J’avais lu la fiche de présence pour retrouver son nom. Il y avait un ordre précis et les employés devaient suivre cet ordre. Gabriel était le dernier et je n’avais pas même fait attention qu’il y avait un individu de sexe masculin dans la liste.

« Ok super .. Alors heu .. tiens vas-y place toi sur le fauteuil là, on va commencer. Heu non attend viens me voir deux secondes. Faut que je trouve ton meilleur profil. »  

Je restais assez déstabilisé, la situation était délicate mais j’essayais de rester impassible et de ne rien montrer. Je ne voulais pas montrer que j’étais gêné. Je voulais rester pro tout simplement. J’observais Gabriel sous tous les angles, le tournant et le retournant. Ca ne m’aurait guère étonné qu’il m’avoue avoir le tournis.

« Yep’ c’est bon mon gars donc aller sur le fauteuil. On va d’abord commencer light. Genre tu prends les pauses que tu veux, l’air que tu veux et ensuite selon ce que tu me proposes je vais te demander d’accentuer telle ou telle chose, ok ? »

Je me plaçais alors derrière l’appareil photo qui était posé sur un socle. Pour l’instant, tout se passait plutôt bien. Mais j’étais loin de me douter, à cette heure là et à ce moment précis, que la journée n’allait pas se passer exactement comme prévue. J’observais les différentes pauses que prenait le garçon devant moi. Je cliquais simplement sur le bouton qui enregistrait la photo. Le cadrage était déjà réglé, je n’avais pas la luminosité à régler non plus. J’observais et je prenais la photo quand la pause était fixe.
Plusieurs personnes passaient devant la porte du studio. Certains s’arrêtaient pour observer par le hublot, d’autres sifflaient. C’était assez agaçant, vraiment. Aussi, je mis la séance en pause et j’allais fermer les rideaux. J’annonçais à Gabriel que nous faisions une petite pause, le temps de trier les photos et d’en choisir déjà des pas trop mauvaises pour les mettre dans le dossier de l’ordinateur. Je n’allais pas tout garder et surtout pas dans l’appareil. Je gardais les meilleures pour voir ensuite directement avec lui les pauses qu’il préférait.


« Ok, tu viens voir ? »

Lui dis-je avec un sourire franc. Je m’assis sur un siège derrière l’écran et approchai un autre tabouret, près de moi, pour Gabriel. Pour moi, il n'y avait aucune ambiguïté, c'était une relation professionnelle. Uniquement.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: La photo est un art de perversion {Gabriel—Lukas}   Sam 17 Mai - 12:42

Lukas ∞ Gabriel
You can take a picture of me... or just me
Aujourd'hui, séance photo ! C'était la première fois que je devais assister à une séance photo, en tant que modèle. J'étais le seul homme à y passer en plus. Je crois que c'était pour montrer un côté exotique et masculin, une connerie du genre. J'étais étonnamment tout excité de devoir passer un shooting comme l'on dit, enfin il me semble. Je ne savais pas si je devais mettre des habits en particulier ou si je ne devais pas en mettre du tout. Quoiqu'il en soit, je devais attendre un moment avant que toutes les filles ne passent. Elles étaient toutes très belles et ça ne m'étonnait pas qu'on leur demande de prendre des photos, mais pourquoi moi ? Un long, très long moment passa jusqu'à ce que ce soit mon tour. J'entrais alors dans la pièce et je m'installais face à l'appareil tandis que le photographe préparait je ne sais quoi. Lorsqu'il releva la tête vers moi, je n'ai pu m'empêcher d'être amusé par son air surpris. Mais ce n'était pas ce qui m'intéressait le plus. Il était vraiment mignon, contrairement à des tas d'hommes que je rencontrais. Je hochais de la tête à sa question. " C'est bien ça, mais on m'appelle Gaby ici alors ne vous gênez pas. Enchanté ! " Je lui autorisais un sourire , attendant les instructions étant donné que je ne savais pas du tout ce que je devais faire. Il me les donna assez vite et je m'approchais de lui tandis qu'il me le demandait. Sa gêne me laissait sourire d'un air amusé. Ça ne se voyait pas pourtant, mais j'avais appris, depuis le temps, à reconnaître les personnes gênées qui tentaient de le cacher. J'avais eu des tas de clients dans ce cas là. Le beau photographe me fit tourner encore et encore jusqu'à ce que je retourne sur le fauteuil, d'après ses indications et je tentais des poses comme il me l'avait demandé. J'étais un peu maladroit au départ, ne sachant pas comment faire, puis petit à petit, je commençais à me faire plus séducteur, plus sensuel. C'était peut-être aussi parce que j'avais envie de draguer ce mignon photographe. Ce dernier se mit d'ailleurs à nous isoler un peu plus dans la salle, ne se doutant pas de ce que je prévoyais et il instaura une pause que je ne pouvais pas refuser. C'était plus fatiguant qu'on pourrait le penser de prendre la pose.

" J'arrive ! " Descendant du fauteuil, je me rapprochais du jeune homme et je m'installais à ses côtés , observant l'écrant et les nombreuses photos. J'en choisissais quelques unes que je préférais, jusqu'à me tourner vers lui avec un air amusé. " Et vous ? Lesquels est-ce que vous préférez ? D'ailleurs, est-ce que je suis assez photogénique ? C'est la première fois que je fais ça. " Ça aurait été une suite de questions totalement innocentes, si je n'y avais pas ajouté le clin d’œil ensuite. Pas besoin d'être trop subtile, ça ne mettait que trop de temps. Je continuais à regarder les photos. " Je me demandais... Ce sont des photos pour la Rose Rouge alors, il ne faudrait pas que je sois plus désirable ? Je veux dire, que je retire un peu mes vêtements ? " Un peu ou beaucoup même. Je lui offrais un sourire mi-malicieux, mi-franc. Je pensais vraiment ce que je disais malgré mon désir de vouloir passer un bon moment avec le photographe, la nudité attirait plus. Enfin, sans forcément être totalement nu. L'air de rien, je laissais ma main se poser lentement sur sa cuisse que je caressais tout doucement. Gêné comme il était, il y avait des chances pour qu'il agisse l'air de rien aussi et qu'il ne me remballe pas. De toute façon, on ne me remballait que très rarement. Avant qu'il ne me repousse, je remontais le long de sa cuisse, mais je m'arrêtais avant d'atteindre la zone la plus sensible et je retirais ma main. Je me relevais de mon tabouret, l'air innocent. " Qu'est-ce que vous en pensez ? Monsieur... Monsieur comment d'ailleurs ? "
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: La photo est un art de perversion {Gabriel—Lukas}   Dim 18 Mai - 8:59

Il m'autorisa à l'appeler par son surnom et jamais il ne m'était venu à l'esprit de me présenter. Pourquoi d'ailleurs je n'en savais rien. De plus, il me vouvoyait alors que je m'étais permis de le tutoyer dès le départ. Il ne devait pas non plus être beaucoup plus jeune que moi et il pouvait se permettre de me tutoyer mais là encore, je n'avais pas prononcé de phrase qui pouvait le lui permettre. J'étais trop absorbé par les photos et le cadrage. Puis je fis venir le modèle jusqu'à l'ordinateur pour qu'on choisisse ensemble les prises que l'on gardait ou non. Gabriel en sélectionna quelques-unes avant de me demander ce que moi, je préférais et s'il était assez photogénique.

« Pour une première tu t'en sors brillamment alors. Ne t'en fais pas pour ça tu as les qualités requises pour être un très beau modèle. Celle-ci est plutôt pas mal, le regard ressort bien et fait passer des émotions assez intéressantes à décrypter. »

Je n'avais pas fait attention à son petit regard et son sourire qui voulaient tout dire. Ce n'était pas la première fois que je voyais des gars vendre leur corps mais c'était la première fois que je travaillais avec l'un d'eux. Il était franc et un brin taquin, il me semblait vraiment sympathique. Et alors que je réfléchissais avec un sourire béa sur la figure, il me posa une question vraiment très pertinente. C'est vrai, nous étions là pour la Rose Rouge et des vêtements en moins rendraient les photos plus intenses et c'était pas le boss qui dirait le contraire. En plus, les filles étaient toutes venues plus ou moins dénudées. Et je n'avais pas fait le rapprochement avec Gabriel. Il était habillé normalement, c'est clair que ça perdait tout de suite du charme pour des photos comme celles-ci.

« Tu sais que je suis con des fois ?! Les filles sont venues déjà peu habillées du coup j'ai pas eu à leur demander d'enlever quoi que ce soit .. et du coup je n'y ai pas pensé .. Ce qui pourrait être intéressant pour la photo, c'est de faire une prise rafale en quelque sorte. Du genre tu te places face à l'objectif et tu enlèves sensuellement tous tes vêtements. Comme ça, ça fait une suite et ça peut être sympa. Bon après, quand t'arrive au boxer, tu peux faire mine de jouer avec pour l'enlever mais pas besoin de te foutre à poil, le boss veut pas que ça soit direct si tu vois ce que je veux dire .. »

J'avais rigolé en prononçant la dernière phrase. C'était plein de sous-entendus et Gabriel avait certainement dû les comprendre. Toutefois, il s'était rapproché de moi de façon ostensible et il promenait sa main sur ma cuisse, l'air de rien.

« Tu sais, on aura tout le temps pour ça après .. Aller, va t'installer. »

Ce n'était pas un moyen pour fuir ou quoi que ce soit. J'étais gêné, et c'était la première chose qui m'était venue en tête. Bon ok c'était peut-être une avance pour après. Mais le problème, c'était que j'étais hétéro et je n'avais jamais eu de rapport avec un homme, quel qu'il soit. Il fallait une première à tout, de toute façon sur la liste des choses à faire avant de mourir, j'y avais bien noté de coucher une fois avec un gars. Mais bon, une fois sur le fait c'était autre chose. Et qui me disait que nous allions réellement passer à l'acte. Qui sait, il faisait peut-être ça pour plaisanter.

« Oh moi c'est Lukas. Et tu peux me tutoyer tu sais. »

Ca y est, je lui avais dit mon prénom et lui avait dit également de me tutoyer. Certes, on me vouvoyait souvent mais je n'aimais pas trop ça, j'avais l'impression d'être hyper vieux. Je me replaçai derrière l'appareil photo, sur le tabouret que Gabriel venait de quitter. J'attendais qu'il soit prêt pour lancer les photos.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: La photo est un art de perversion {Gabriel—Lukas}   Lun 19 Mai - 9:10

Lukas ∞ Gabriel
You can take a picture of me... or just me
Alors comme ça, j'étais un très beau modèle et je m'en sortais bien ? Je ne pouvais m'empêcher de sourire face aux compliments, mais aussi du fait que ces compliments justement me poussaient un peu plus vers l'idée de récompenser le photographe autrement qu'avec de l'argent. Même s'il allait être payé bien sûr. Je ne savais pas, par contre, s'il arrivait à comprendre mes nombreux sous-entendus ou pas. Il n'en donnait pas l'impression en tout cas, mais ça voulait peut-être dire que je devais être un peu plus rentre dedans comme on dit. Peu importe, la séduction, c'était mon métier. J'étais devenu un pro à ce jeu là, en plus du sexe. J'arrivais même à séduire sans forcément être aguicheur ou quoique ce soit. Enfin, je ne pouvais pas révéler tous mes secrets. Quoiqu'il en soit, je lui proposais de me dévêtir étant donné que le but de la maison close était clairement de coucher, il ne fallait pas se voiler la face. Mais de cette manière, je pourrais tenter de le séduire aussi. D'une pierre deux coups ! L'idée sembla lui plaire beaucoup et j'en étais ravi. De toute évidence, il semblait clairement plus habitué et à l'aise avec les modèles féminins. Je rigolais en réponse à son sous-entendu, sachant pertinemment à quoi m'attendre de notre cher directeur. Tout était dans la sensualité, pas le vulgaire. Je le savais et j'avais eu cinq ans pour m'y faire alors je pourrais me débrouiller assez bien à mon avis. Puisqu'il fallait être plus direct avec le photographe, je m'étais mis à lui caresser la cuisse, l'air de rien. Il semblait encore moins à l'aise, mais il ne refusa pas l'invitation pourtant. Il la repoussa simplement. J'allais donc rejoindre mon tabouret avec un sourire amusé sur les lèvres. C'était bon, je savais comment allait finir cette séance photo.

J'avais finalement le droit à son nom, Lukas. " C'est joli, ça te va comme un gant à vrai dire ! " Un autre clin d’œil et je me mettais en position sur mon tabouret, prêt à commencer la rafale comme il m'a dit. Heureusement, j'avais mis une chemise pour le shoot. J'attendais qu'il me donne le signal de départ et je tirais lentement sur le haut de ma chemise pour la forcer à se déboutonner bouton après bouton, lentement. Une fois entrouverte, je tirais d'abord d'un côté puis du second et je la laissais glisser lentement le long de mes bras. Je la laissais donc attendre le sol avant de passer mes mains sensuellement sur mon torse, de manière séductrice. Je me dirigeais ensuite vers mon jean, que je baissais pour laisser entrevoir mon bas-ventre avant de le déboutonner avec autant de lenteur que le reste. Je me penchais un peu avant de le faire glisser le long de mes jambes puis je le retirais avec mes mains, rigolant de ma maladresse à l'enlever de manière sexy cette fois. Il ne me restait plus que mon boxer que je baissais à nouveau, comme avec le jean juste avant. Je me retournais pour laisser entrevoir la rondeur de mes fesses et souriait d'un air amusé à la caméra. Finalement, je le laissais tomber aussi, dévoilant mes fesses rebondies. Je me souvenais qu'il m'avait dit de rester sensuel, mais ça l'était encore après tout. Je cachais mes parties intimes avec mes mains et me retournais, restant ainsi dans le sexy et non le vulgaire. Je finissais par un clin d’œil et en me mordant sensuellement la lèvre inférieur, presque à découvert. Le shooting s'arrêta alors et je me laissais rire, amusé. " C'est plutôt marrant de faire un shooting en fait ! " C'était d'autant plus facile lorsque l'on essayait réellement de séduire la personne derrière l'appareil aussi. Je ne suis pas sûr que j'aurais été aussi vrai sans lui. Je me retournais à nouveau pour pouvoir enfiler mon boxer sans lui montrer mes parties génitales, même si ça ne m'aurait pas gêné. J'en profitais pour me cambrer légèrement, tentant de lui donner envie avant de revêtir ce bout de tissu. Je revenais ensuite vers lui, en boxer, avec un sourire comme à mon habitude. " J'espère que ça va donner quelque chose de bien parce que je me suis bien amusé à le faire ! " Et j'espérais lui avoir donné très envie aussi...
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La photo est un art de perversion {Gabriel—Lukas}   

Revenir en haut Aller en bas
 

La photo est un art de perversion {Gabriel—Lukas}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» photo de gérouville
» une photo de faiblesse!!!
» Reportage photo sur les makis de madagascar
» PHOTO HONVILLE
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
blurred lines :: THE PLAYGROUND :: THIS IS THE END :: LES RPS-