AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 I'd drive a million miles to be with you tonight. (Adrian&Nastasya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

tu n'as pas encore de rang

messages : 196
date d'inscription : 05/05/2014
avatar : Dianna Agron.
crédits : Freckless soth and belzébuth.
pseudo : Laura.

métier : Prostituée à la Rose Rouge.
statut : Célibataire.
les péchés mignons : La peinture, le chocolat chaud et un client en particulier.

MessageSujet: Re: I'd drive a million miles to be with you tonight. (Adrian&Nastasya)   Mar 20 Mai - 23:33

Adrian ∞ Nastasya
I'd drive a million miles to be with you tonight

Nastasya ne s'était pas imaginée que sa réaction allait désarmer Adrian. Autant dire que lorsque ça arriva, elle fut vraiment surprise. C'était bien la première fois qu'elle le voyait ainsi, ne sachant apparemment ni quoi dire ni quoi faire. Et bien évidemment, la blonde voyait ça comme une victoire. C'était même la preuve qu'il valait mieux qu'elle soit elle-même au lieu de tendre vers le rôle qu'elle adoptait à la Rose Rouge. De plus, si elle s'était énervée, il y avait de fortes chances pour que les choses aient peut-être dégénérées davantage encore, ce qu'elle ne voulait pas. Finalement, elle obtint une réponse honnête d'Adrian, ce qui était plus que ce qu'elle avait pu espérer. Cette fois, Nastasya comprenait un peu mieux pourquoi il venait à la maison close. Après tout, se changer les idées sans craindre les éventuelles conséquences que certains actes pouvaient avoir en dehors de la Rose Rouge était probablement la raison principale de venue des hommes. Malgré tout, un léger sourire vint s'installer sur les lèvres de la blonde à la dernière phrase d'Adrian. Elle ne s'attendait pas à ce qu'il avoue réellement s'attacher à elle mais elle n'allait certainement pas s'en plaindre, au contraire. « Je suppose que je suis censée te détester ou t'en vouloir d'être comme ça avec moi mais... » La jeune femme hésita un peu avant de prendre sa main dans la sienne. « C'est pas le cas du tout. » confia-t-elle. Bizarrement, même si on ne pouvait pas dire que le russe avait toujours un comportement exemplaire avec elle, Nastasya ne lui en voulait pas. Elle même ne comprenait pas pourquoi. Tout comme elle ne comprenait pas pourquoi elle voulait passer du temps avec lui, y compris en dehors de la Rose Rouge. Finalement, elle se contenta de déposer un baiser sur la joue d'Adrian, souriant légèrement. « Faut croire que je suis maso, finalement. » Probablement pas en fait puisqu'il n'y avait qu'avec lui que c'était ainsi. La blonde s'écarta un peu pour jeter un rapide coup d’œil à son réveil afin de vérifier l'heure. Il était encore assez tôt alors ils avaient toujours du temps devant eux. Surtout que Denys n'était pas censé rentrer ce soir-là alors autant en profiter. « Bon, j'ai faim mais j'avais pas prévu de cuisiner parce que j'aime pas alors .. On va faire livrer ! » lança-t-elle comme si rien n'était arrivé. Nastasya n'avait pas l'intention de polémiquer sur ce qu'elle qualifierait d'accident des heures durant, surtout pas alors que cela risquait justement de causer une autre dispute. Elle voulait simplement que la soirée poursuive son cours normalement. Sans rien ajouter, la russe alla jusque la cuisine pour s'emparer de la feuille sur lequel se trouvait le numéro que les Bartowski avaient l'habitude d'appeler les rares fois où ils faisaient livrer. En revenant vers la chambre, elle saisit son portable posé sur la table basse du salon, s'installant ensuite en tailleur sur le matelas. « T'as le choix entre pizza et pizza...  Comme je suis sympa, je te laisse choisir le goût. » C'était surtout parce qu'elle n'était pas bien difficile niveau nourriture en fait. Une fois qu'Adrian se fut décidé, Nastasya appela le numéro indiqué sur la feuille, détaillant la commande. Une fois qu'elle raccrocha, elle se laissa tomber en arrière sur le lit comme si elle venait d'apprendre la pire nouvelle du monde. « Faut attendre une demie-heure maintenant.. C'est trop looong. » geignit-elle. A l'entendre, elle mourrait de faim et était presque à l'agonie alors qu'il était fort probable qu'un simple morceau de pizza suffira à satisfaire sa faim.
 
code by Silver Lungs

_________________
Feel like home.

I think i've walked too close to love and now i'm falling in. There's so many things this weary soul can't take. Maybe you just caught me by surprise the first time that i looked into your eyes.©️ belzébuth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I'd drive a million miles to be with you tonight. (Adrian&Nastasya)   Mer 21 Mai - 10:50

Pour le coup, Adrian était surpris. Et encore, le mot était faible… En fait, il ne comprenait rien. Par le passé, avec ses parents, il s’était montré plus ou moins correct dans son comportement, mais cela n’avait pas marché, à tel point que ça faisait plus d’une dizaine d’années qu’il n’avait aucune nouvelle d’eux, et vice versa. Même chose avec Julia, son ex, il s’était montré adorable et super attentionné, et pourtant, ça n’avait pas marché non plus. Et aujourd’hui, avec Nastasya, il se montrait exécrable et digne de la dernière des ordures, et pourtant, les choses marchaient toujours entre eux. C’était à se demander si Adrian ne ferait pas mieux de se comporter comme un véritable connard, en permanence, afin que ses relations sociales continuent de fonctionner. Ou alors… c’était juste Nastasya qui était maso. « Je crois bien que c’est ça : tu es vraiment maso. Du moins, c’est la seule réponse plausible que je trouve. » Il desserra les poings pour que sa main puisse aller dans la sienne et sans rien dire, il la laissa se rapprocher de lui pour qu’elle lui offre ce petit baiser. Bien, ça ressemblait à une sorte de petite réconciliation. Nastasya passa alors à tout autre chose, se détachant de lui aussi vite qu’elle s’était rapprochée. En poussant un léger soupir, Adrian ne fit qu’acquiescer, alors qu’elle s’échappait déjà, hors de la chambre. Le jeune Staklar ne perdit pas de temps pour tirer sur un tiroir qui lui faisait de l’œil depuis tout à l’heure. Bingo : c’était bien celui de ses sous-vêtements, comme il s’en était douté. Un léger sourire étira ses lèvres, alors que son regard se promenait parmi cette lingerie. C’était pas comme s’il était en manque ou quoique ce soit… c’était juste histoire de passer le temps, pendant que Nastasya cherchait son portable et le numéro de la pizzeria. D’ailleurs, en entendant ses pas qui se rapprochaient dans le couloir, Adrian referma le tiroir, puis il se retourna vers la porte, au même moment, un air impassible peint sur la figure. Comme s’il n’avait rien fait. « Tu sais que tu perds des points ? En avouant que tu n’aimes pas faire la cuisine. » Adrian se rapprocha d’elle, s’installant à ses côtés, sur son lit. Au risque de faire très cliché, il s’était toujours dit que la femme de sa vie serait bonne cuisinière. Lorsqu’il redescendit sur Terre, il secoua la tête, en se disant que penser à ça était absurde : c’était pas comme si Nastasya était faite pour ce rôle, dans sa vie. Après tout… elle n’était que prostituée. Et elle le serait probablement toujours, aux yeux d’Adrian. « Merguez et pepperonis. Deux giants. » Ce ne fut que maintenant qu’elle commandait à manger qu’il réalisa à quel point il avait faim. « Je t’aurais bien proposé de sortir pour manger sur place, mais je suppose que t’en as pas envie. » Et pour cause : non seulement Nastasya aurait dû se changer, vu son débardeur maculé de tâches de peinture, mais en plus, dehors il faisait vraiment froid. Ils étaient bien mieux, là au chaud, dans sa chambre. Adrian étira ses jambes face à lui, profitant un instant de ce petit moment de silence. Les dernières traces de sa nervosité précédente s’évaporèrent peu à peu, et lorsqu’il porta son regard vers Nastasya, il eut envie de l’embrasser. Juste derrière l’oreille, sa zone érogène. Pour autant, il ne le fit pas, conscient qu’il n’en avait peut-être pas le droit, vu qu’ils n’étaient pas à la Rose Rouge. « Du coup… » commença Adrian, pour changer de sujet et ne plus se laisser tenter par le corps de la jolie blonde : « Ton frère sera absent toute la nuit ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

tu n'as pas encore de rang

messages : 196
date d'inscription : 05/05/2014
avatar : Dianna Agron.
crédits : Freckless soth and belzébuth.
pseudo : Laura.

métier : Prostituée à la Rose Rouge.
statut : Célibataire.
les péchés mignons : La peinture, le chocolat chaud et un client en particulier.

MessageSujet: Re: I'd drive a million miles to be with you tonight. (Adrian&Nastasya)   Mer 21 Mai - 22:51

Adrian ∞ Nastasya
I'd drive a million miles to be with you tonight


« Peut-être que j'en perds avec ça mais d'un autre côté, mon honnêteté devrait m'en faire gagner ! » Bon, ce n'était pas vraiment que Nastasya n'aimait pas cuisiner, elle le faisait lorsqu'il le fallait mais ça l'ennuyait plus qu'autre chose. Elle se contentait de faire des plats simples et rapides. De toute façon, elle ne mangeait plus aussi souvent qu'avant avec son frère et comme elle n'avait pas un appétit énorme, cela lui suffisait amplement. Quoi qu'il en soit, Adrian n'avait pas vraiment l'air contre les pizzas non plus à en juger par ce qu'il désirait manger. Deux pizzas en modèle giants.. Se rendait-il compte qu'il y avait de fortes chances pour que ce soit lui qui avala quasiment tout ou pensait-il que la blonde avait un appétit d'ogre ? Malgré tout, Nastasya obtempéra, répétant la commande à la personne qu'elle avait en ligne avant de presque s'effondrer sur son lit, désespérée par l'attente qui n'était pourtant pas si terrible que ça. Elle réfléchit quelques secondes à sa proposition. Certes, sortir pour manger aurait pu être agréable... Mais il aurait fallu que la jeune femme se change, qu'ils affrontent le froid pour trouver un endroit sympa.. Non, ils étaient bien mieux ici, au chaud « Hmm.. Non, on est mieux ici. » Là, ils n'avaient qu'à attendre au chaud qu'on vienne leur livrer la pizza, que demander de plus ? Bon il fallait attendre un peu mais en sortant, ils auraient sans doute dû patienter le temps que ça soit prêt. Un léger silence s'installa, silence brisé par Adrian au bout de quelques secondes. La blonde se redressa légèrement en s'appuyant sur ses épaules. « Normalement, il doit pas rentrer cette nuit. » Nastasya n'avait pas vraiment fait attention à l'endroit où Denys allait passer la nuit, elle avait simplement retenu le fait qu'elle aurait l'appartement pour elle, ce qui représentait l'occasion idéale d'y inviter Adrian. Un léger sourire étira les lèvres de la jeune femme tandis qu'elle ne se gênait pas pour balader son regard le long du corps du russe. « Pourquoi ? Tu avais une idée derrière la tête, peut-être ? » Elle ne lui laissa pas vraiment le temps de répondre, se redressant pour s'installer à califourchon sur Adrian alors qu'elle glissait une main sur sa nuque. « Parce que moi je me suis dis que tu pourrais m'aider à passer le temps en attendant la pizza... » murmura la blonde en se mordillant la lèvre inférieure, sans quitter le regard bleu de l'homme. Nastasya franchit les quelques centimètres séparant leurs visages afin de l'embrasser langoureusement, sa main libre se faufilant dans ses cheveux. Elle ne réfléchissait pas réellement à ce qu'elle faisait. Elle se contentait de suivre ses envies sans se soucier des conséquences que cela pouvait avoir comme elle l'avait décidé un peu plus tôt dans la soirée. Après tout, la blonde pouvait être elle-même cette fois ce qui impliquait qu'elle agissait spontanément comme elle en avait l'habitude.
 
code by Silver Lungs

_________________
Feel like home.

I think i've walked too close to love and now i'm falling in. There's so many things this weary soul can't take. Maybe you just caught me by surprise the first time that i looked into your eyes.©️ belzébuth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I'd drive a million miles to be with you tonight. (Adrian&Nastasya)   Jeu 22 Mai - 14:15

Nastasya avait entièrement raison : ils étaient bien mieux ici. Comme pour donner du poids à ses propos, il se mit à pleuvoir, à l’extérieur. C’était comme si la météo se liait à la belle blonde, pour lui donner raison. Et lorsqu’il pleuvait, Adrian adorait se caler chez lui, devant la fenêtre pour regarder les gouttes tomber ou alors devant un film, accompagné d’une petite collation et de quelques packs de bières. Aujourd’hui c’était mieux encore, puisqu’il y’avait Nastasya à ses côtés. Un léger soupir de contentement s’échappa même de ses lèvres : cette nuit, non seulement il ne bossait pas, mais en plus, le frère Bartowski serait absent. Avant qu’Adrian n’ait pu dire quoique ce soit pour exprimer sa satisfaction, la prostituée se retrouva sur lui, à califourchon. Et après quelques paroles lourdes en sous-entendus, ses lèvres s’écrasèrent contre les siennes, pour ce genre de baiser dont Staklar raffolait. D’une dispute, ils passaient à ça. Ce n’était pas Adrian qui allait s’en plaindre. Pour une fois qu’ils étaient connectés, qu’ils avaient eu la même idée au même moment… Quand ils communiquaient, ils interprétaient tout mal, surtout pour la part d’Adrian. Mais lorsqu’ils passaient aux gestes, tout de suite, ils se comprenaient mieux. Au moins, ainsi, il n’y’avait aucun risque d’une hypocrisie quelconque… Enfin, normalement. Si et seulement si Nastasya ne simulait pas. Ce qui n’avait pas l’air d’être le cas, là, alors qu’Adrian déviait ses baisers de ses lèvres, à son menton, puis à sa mâchoire, pour finir dans son cou. « Une demi-heure, ce ne sera jamais suffisant, je pense. » Il remonta finalement en une chaîne de bisous le menant à son oreille, à la recherche de cette zone si sensible chez elle. Pour autant, il n’y toucha pas, même après l’avoir repérée. Il cherchait à la frustrer, pour mieux la satisfaire. En bref, il cherchait à la rendre folle de désir. Les mains d’Adrian ne restèrent pas en reste, se faufilant déjà sous le débardeur de Nastasya, pour lui caresser son ventre à même la peau. Finalement, quelqu’un sonna, à la porte. Le jeune russe était toujours occupé à embrasser la prostituée, à la titiller sans jamais lui donner ce qu’elle attendait de lui. Il s’écarta brièvement de ses lèvres pour lui souffler d'une voix rauque : « Ce livreur attendra bien un instant… » ; avant de repartir tout aussitôt à la charge, pour un baiser des plus fougueux. Ses mains agrippèrent les pans de son débardeur, le remontant légèrement, et, enfin, ses lèvres se déposèrent derrière son oreille. Pour la première fois. Et comme par hasard, taquin, ce fut ce moment qu’Adrian choisit pour se détacher de Nastasya. « Bon, j’ai faim. Et je pense qu’on l’a suffisamment fait attendre. J’ai pas envie qu’il reparte avec nos pizzas. » Sans scrupule mais plutôt avec un sourire joueur aux lèvres, Adrian abandonna Nastasya là, sur ce lit, essoufflée, excitée, et pleine d’envie très certainement. Il avait passé toute la demi-heure à attiser son désir, comme un feu que l’on attiserait, pour finalement la laisser en plan, pile au moment où elle obtenait enfin ce qu’elle voulait. Pendant qu’elle reprenait ses esprits –ou pas-, Adrian paya le livreur, déposa les cartons de pizza sur la table de la salle à manger, avant de retourner sur ses pas. S’appuyant d’une épaule contre la porte de sa chambre, un air innocent peint sur le visage, il lança : « Tu viens ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

tu n'as pas encore de rang

messages : 196
date d'inscription : 05/05/2014
avatar : Dianna Agron.
crédits : Freckless soth and belzébuth.
pseudo : Laura.

métier : Prostituée à la Rose Rouge.
statut : Célibataire.
les péchés mignons : La peinture, le chocolat chaud et un client en particulier.

MessageSujet: Re: I'd drive a million miles to be with you tonight. (Adrian&Nastasya)   Ven 23 Mai - 15:51

Adrian ∞ Nastasya
I'd drive a million miles to be with you tonight


Nastasya ne savait plus où donner de la tête. Elle avait l'impression qu'Adrian était partout, enivrant ses sens par ses caresses et ses baisers. Elle frissonnait, sa main agrippant les cheveux du russe sous l'effet du désir ressenti. Son autre main s'était faufilé sous son tee-shirt afin de caresser son dos. La blonde avait à peine entendu le livreur sonner, trop occupée à pousser Adrian à enfin lui donner ce qu'elle voulait tant. Elle avait l'impression d'être en feu, d'être une sorte d'esclave à la merci des caresses du brun, non pas que cela lui déplaisait, au contraire. Enfin il vint l'embrasser à cet endroit qui la faisait toujours vibrer de plaisir, ne manquant ainsi pas de la faire gémir. Lorsque son client s'écarta, la jeune femme écarquilla les yeux, ne s'attendant pas vraiment à ça. « Quoi ?! Mais qu'il parte avec ses pizzas, je m'en fous moi ! » râla-t-elle. En voyant Adrian quitter la pièce, Nastasya laissa échapper un gémissement frustré avant de se laisser aller en arrière sur le lit, reprenant son souffle. Par la même occasion, elle tenta de se calmer et de reprendre ses esprits, ce qui s'avérait assez compliqué. Une chose était sûre ; elle n'allait pas laisser Adrian s'en tirer comme ça ! D'ailleurs, elle se redressa en entendant la voix de ce dernier, levant les yeux au ciel en voyant cet air innocent qu'il arborait. La jeune femme se leva alors pour aller jusque la porte de la chambre, se recoiffant un peu tout en tentant d'avoir l'air plus calme alors que ce n'était pas tout à fait le cas, à vrai dire. « De toute façon, tu vas le payer. » promit-elle. Nastasya avait déjà sa petite idée là-dessus mais elle n'en dit pas plus. Elle alla jusque la salle à manger afin de saisir les boîtes de pizza pour les déposer sur la table basse du salon, allumant la télévision au passage. Adrian pouvait bien mettre ce qu'il voulait, ça lui était égal, elle avait autre chose en tête de toute façon. Elle laissa le russe s'installer pour aller chercher deux autres bières dans la cuisine ainsi qu'un couteau pour découper  plusieurs parts de pizza avant de revenir au salon. La blonde déposa le tout sur la table avant de se couper une part de pizza de taille raisonnable, s'installant ensuite dans le fauteuil en laissant Adrian se servir. « T'es au courant que tu vas devoir manger tout le reste ? » lança-t-elle, assez amusée. Quoi que ça n'avait pas l'air de faire peur plus que ça au russe. La jeune femme termina sa part en quelques minutes et ce fut largement suffisant pour elle. Elle s'essuya les mains sur une serviette en papier avant de boire quelques gorgées de sa bière. Par la suite, Nastasya se rapprocha d'Adrian, un léger sourire aux lèvres. Elle étendit ses jambes pour les installer au dessus de celles du russe, se collant à lui par la même occasion. « Continue de manger et fais pas attention à moi, je m'occupe. » déclara-t-elle simplement. La prostituée laissa ses lèvres explorer le cou de l'homme, remontant jusque sa mâchoire. Pendant ce temps, l'une de ses mains s'était glissée sous son tee-shirt afin de caresser son bas-ventre, l'autre s'attaquant au creux de ses reins, n'oubliant pas ce qu'il lui avait confié lors de leur précédent rendez-vous.
 
code by Silver Lungs

_________________
Feel like home.

I think i've walked too close to love and now i'm falling in. There's so many things this weary soul can't take. Maybe you just caught me by surprise the first time that i looked into your eyes.©️ belzébuth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I'd drive a million miles to be with you tonight. (Adrian&Nastasya)   Ven 23 Mai - 19:20

Adrian aurait dû se méfier : la vengeance d’une femme frustrée pouvait être extrêmement dangereuse. Au lieu de ça, il se moqua d’elle, lui accordant un sourire plus large encore, tout en répliquant : « Mais bien sûr. J’te payerai même en liquide. » Petit jeu de mot bien douteux en prime. Inutile de préciser à quel liquide il faisait référence… Sur ces charmantes paroles, Adrian suivit Nastasya jusqu’au salon, prenant place sur le canapé face à la tv qu’elle venait d’allumer. Elle lui tendit alors la télécommande, lui laissant le choix ; un choix qui se porta directement sur la chaîne sports parmi toutes les autres. Un match de rugby. Des pizzas et des bières. Et finalement, Nastasya avec lui. C’était parfait. Cette pizza était si délicieuse, et il avait tellement faim qu’il en vint même à oublier ce petit jeu de séduction qui régnait entre Nastasya et lui. A ses yeux, il avait déjà gagné la partie. Mais pour Nastasya visiblement, ce n’était qu’une manche de perdue dont elle voulait la revanche. Elle terminait tout juste sa première part, alors qu’Adrian passait déjà à la pizza suivante. « C’est tout ? Tu ne veux même pas goûter la deuxième ? » interrogea-t-il en levant un sourcil. C’était dingue quand même, d’avoir si peu d’appétit. Et dire que pour le russe, une pizza entière ne constituait qu’une simple entrée. Mais bon, ayant déjà été maintes fois comparé à un ogre en raison de son appétit à lui, Adrian ne s’attarda pas plus sur ce détail, profitant d’avoir la pizza pour lui tout seul. Enfin… profiter était un bien grand mot… Nastasya, ne le voyant pas de cet œil-là, se colla à lui, féline à souhait, telle un chat à la recherche de caresses. C’était pas loin d’être ça. Adrian pencha légèrement la tête sur le côté, lui libérant un accès à sa mâchoire, tandis qu’il continuait de manger sa pizza, l’air de rien. « J’en déduis que le rugby ne t’intéresse pas ? » Par contre… il fit bien moins le malin lorsque les deux mains de la blonde allèrent immédiatement flatter deux des zones les plus sensibles de son corps. Le creux de ses reins et son aine. Il déglutit, avalant au passage la dernière bouchée, tout en essayant de ne pas se laisser emporter. Trop tard. Ses yeux se fermèrent naturellement, alors que sa nuque s’appuyait contre le dossier du canapé, rejetant légèrement la tête en arrière. Nastasya finissait par avoir peu à peu raison de lui. Mourant de chaud, Adrian songea à retirer sa veste, avant de se raviser : elle prendrait cela comme une petite victoire. Or, le jeune russe était un sacré joueur, prêt à tout pour gagner et pour éviter la défaite. Et là, le but du jeu était de faire craquer l’autre en premier, tout simplement. « J’ai chaud. » souffla-t-il d’un ton rauque, tout en plongeant un regard brûlant de désir dans le sien. En gros, le Staklar réclamait d’elle qu’elle le déshabille. Mais la connaissant, Nastasya était capable de le laisser ainsi, juste pour le plaisir de le voir galérer un peu. Ou alors, c’était peut-être parce qu’elle savait qu’elle craquerait si jamais ses yeux verts rencontraient la vue de son torse nu. Soudainement, il se releva d’un bond, tout en attrapant sa bouteille de bière au passage. Il avala quelques gorgées avant de redéposer le breuvage sur la table basse qui, à présent, les séparait. Une précaution de la part du jeune homme, afin de s’empêcher de se jeter sur la belle Bartowski. Adrian leva une main à son front couvert de sueur, l’essuyant du revers de la main. « J’ai envie de toi. » admit-il avec un léger sourire. « Mais je ne craquerais pas. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

tu n'as pas encore de rang

messages : 196
date d'inscription : 05/05/2014
avatar : Dianna Agron.
crédits : Freckless soth and belzébuth.
pseudo : Laura.

métier : Prostituée à la Rose Rouge.
statut : Célibataire.
les péchés mignons : La peinture, le chocolat chaud et un client en particulier.

MessageSujet: Re: I'd drive a million miles to be with you tonight. (Adrian&Nastasya)   Sam 24 Mai - 22:51

Adrian ∞ Nastasya
I'd drive a million miles to be with you tonight


« Non, j'ai quelque chose de bien plus intéressant que le rugby sous la main. » En même temps, Nastasya et le sport … On ne pouvait pas dire que c'était une grande histoire d'amour. Elle n'avait jamais compris l'intérêt de regarder des types taper dans un ballon des heures durant ou encore se tacler pour récupérer une balle. C'était affreusement répétitif et chiant surtout alors cela ne l'intéressait pas du tout. Enfin, elle évita bien de préciser tout ça à voix haute. La blonde préférait donc de loin embrasser et caresser Adrian, se vengeant au passage de la frustration qu'il avait provoqué chez elle un peu plus tôt – et qui n'était pas tout à fait partie à vrai dire -. Autant dire qu'elle fut satisfaite lorsqu'elle vit le russe se laisser un peu aller sous ses caresses. La jeune femme se mordit la lèvre sous le regard emplit de désir d'Adrian, sans pour autant renoncer. Elle glissa ses mains sur les pans de sa veste. « Tu devrais enlever ça... Je suis sûre que tu te sentirais bien mieux après. » Hors de question que ce soit elle qui ne le déshabille, même si ce n'était pas l'envie qui manquait. Nastasya préférait de loin que ce soit lui qu'il le fasse, un peu comme signe de sa reddition. Elle pensait d'ailleurs avoir gagné la partie sauf que Adrian lui prouva rapidement qu'il avait bien plus de volonté que ce qu'elle pouvait s'imaginer. Elle fut surprise de le voir se lever aussi précipitamment, allant jusqu'à mettre le table basse entre eux deux. Une légère moue boudeuse s'installa sur son visage. La blonde avait parfois certains réflexes un peu gamins, comme c'était le cas à l'heure actuelle. Elle était trop habituée à avoir ce qu'elle voulait, ses parents l'ayant choyé lorsqu'elle était enfant et Denys n'ayant pas vraiment arrêté par la suite. Avec les hommes, c'était la même chose. « J'ai pas l'intention de craquer non plus. » Finalement, il fallait avouer que l'idée de ne pas avoir Adrian était tout aussi excitante voir plus encore que le scénario originel. Forcément, en le voyant ce soir, elle s'était imaginée que cela finirait comme à chaque rendez-vous malgré la nature différente de celui-ci. Après tout, Nastasya ne connaissait plus que ça étant donné le métier qu'elle exerçait. Et maintenant que l'idée de ne rien faire du tout venait l'effleurer et s'ancrer dans son esprit comme étant une possibilité... Elle n'était plus très sûre de ce qu'elle voulait vraiment. La blonde se releva, saisissant sa bière au passage. « On pourrait très bien jouer à ça des heures.. Je suis sûre qu'on a tous les deux de très bons arguments d'ailleurs. » lança-t-elle avec un léger sourire. Comme pour prouver ses dires, la jeune femme passa sa langue sur le goulot de la bouteille de façon assez suggestive avant de boire une gorgée de sa boisson. Elle reposa la bière sur la table avant de reporter son attention sur Adrian. « Mais.. Je me dis qu'arrêter là et ne rien faire du tout est une bien meilleure idée. » déclara-t-elle avec un léger sourire. Ce qui l'amusait autant, c'était surtout le fait que dans ce cas, Adrian serait probablement bien plus frustré qu'elle ne l'avait été auparavant. Dire que Nastasya était satisfaite par cette idée était un euphémisme. « Promis, je garderais mes mains à des endroits décents si t'en fais de même. » rajouta-t-elle.
 
code by Silver Lungs

_________________
Feel like home.

I think i've walked too close to love and now i'm falling in. There's so many things this weary soul can't take. Maybe you just caught me by surprise the first time that i looked into your eyes.©️ belzébuth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I'd drive a million miles to be with you tonight. (Adrian&Nastasya)   Dim 25 Mai - 7:19

A l’inverse de Nastasya, Adrian aurait apprécié de pouvoir regarder ce match de rugby en toute tranquillité. Certes, l’appel du désir et celui de la luxure étaient forts, mais il s’était dit qu’il pourrait repousser cette ‘activité’ à plus tard. A la fin du programme, par exemple. Mais c’était sans compter les doux assauts de Nastasya. Elle était maligne, puisqu’elle s’en prenait directement aux points les plus sensibles d’Adrian, comme pour le pousser à agir immédiatement. Et honnêtement, s’il n’y avait pas eu cette notion de jeu ou de défi entre eux, Staklar ne se serait pas gêné du tout. Alors, vainement, il tentait de lui résister. De lui prouver qu’il pouvait passer outre ces caresses et ces baisers. C’était ridicule puisque plus il repoussait Nastasya, plus il avait envie d’elle. Et pire encore : son corps réagissait à chacun des gestes de la belle. Ses muscles se contractaient et sous les doigts de la prostituée, sa peau devenait brûlante, fiévreuse. Si le jeune homme pouvait s’empêcher de soupirer, il était tout bonnement incapable de retenir ces frissons qui parcouraient tout son corps. D’un bond, Adrian se releva. Il sentait qu’il allait perdre la tête et que Nastasya gagnait du terrain. Alors qu’il installait une certaine distance entre eux, dont la table basse, il réalisa qu’il avait été à deux doigts de céder et de se laisser aller. Quelle faiblesse ! Pour se rafraîchir les idées, le russe s’accorda quelques gorgées de sa bière fraîche. Mais rien à faire… Il avait toujours envie d’elle. Il agrippa finalement les pans de sa veste, prêt à la retirer, suivant les conseils de la douce blonde et acceptant cette petite défaite, mais il fut stoppé dans son élan par Nastasya. Si au départ, il avait sourit face à sa petite moue attendrissante de boudeuse, ce sourire amusé se fâna rapidement, laissant place à la confusion la plus totale. Elle l’excitait encore et encore, au moyen d’une bouteille même ; et tout ça pour lui dire finalement qu’elle comptait ne rien faire. Rien du tout. C’était un coup de maître. Adrian était plus frustré que jamais, et pour couronner le tout, il était décontenancé. Ca se voyait à sa bouche bée, à ses yeux bleus écarquillés et à ses sourcils froncés d’incompréhension. « T’es pas sérieuse… » parvint-il à souffler. Apparemment, si. L’idée qu’elle puisse jouer la comédie ne lui effleura même pas l’esprit, tant Nastasya était convaincante. Elle demeurait inébranlable –alors qu’Adrian ne demandait qu’à être branlé. Ce dernier poussa alors un soupir. Il se redressa, prenant quelques secondes pour retrouver son air impassible si habituel. Calmement, il se rapprocha de Nastasya, à pas réguliers. Et une fois à sa hauteur, il plongea son regard toujours allumé par le désir dans le sien. « Non. » répliqua-t-il simplement. Ses mains se déposèrent sur ses hanches, et d’un mouvement brusque, il fit entrechoquer leurs bassins. La bosse qui déformait son pantalon s’appuya naturellement contre sa cuisse, à travers leurs jeans, comme pour lui rappeler à quel point il était excité. « Tu mets tes mains où tu veux, à des endroits décents même, c’est d’accord. Mais ta bouche et ton corps restent miens. » Malgré le ton autoritaire, un sourire en coin se dessina sur ses lèvres. Ils basculèrent alors sur le canapé, se promettant une longue nuit d’am… non, de sexe. Pur et dur. Le scénario était digne d’une scène se déroulant à la Rose Rouge. Mais non. Ils étaient chez Nastasya, et Adrian avait envie d’elle, tout simplement. Alors, il comptait la faire sienne, durant toute cette nuit. « J’ai perdu. » murmura-t-il contre ses lèvres. Certes, il était peut-être le perdant de leur petit jeu de séduction. Mais vu la tournure de la soirée, il ne s’estimait pas si perdant que ça, finalement…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

tu n'as pas encore de rang

messages : 196
date d'inscription : 05/05/2014
avatar : Dianna Agron.
crédits : Freckless soth and belzébuth.
pseudo : Laura.

métier : Prostituée à la Rose Rouge.
statut : Célibataire.
les péchés mignons : La peinture, le chocolat chaud et un client en particulier.

MessageSujet: Re: I'd drive a million miles to be with you tonight. (Adrian&Nastasya)   Dim 25 Mai - 17:23

Adrian ∞ Nastasya
I'd drive a million miles to be with you tonight


Nastasya avait gagné. En voyant l'air frustré d'Adrian, elle avait tout simplement envie d'éclater de rire mais elle parvint à s'abstenir, restant sérieuse en apparence. Finalement, sa tactique improvisée avec fonctionné, bien plus qu'elle ne l'avait espéré même. La blonde s'en rendit compte lorsque le russe vint se coller à elle, lui permettant ainsi de se rendre compte à quel point ses caresses avaient pu l'exciter. Elle se mordit la lèvre, ne quittant pas Adrian du regard tandis qu'elle leva la tête pour venir frôler ses lèvres sans pour autant les toucher. « Qu'est-ce que t'attends alors ? » souffla-t-elle, un brin provocante. A vrai dire, la jeune femme n'eut pas à attendre bien longtemps. Rapidement, ils se retrouvèrent de nouveau sur le canapé. La pression du corps d'Adrian contre le sien ainsi que ses lèvres contre les siennes suffirent à raviver le désir de Nastasya. Elle allait enfin obtenir ce qu'elle désirait depuis qu'il l'avait abandonné dans la chambre, peu avant. Bientôt, les vêtements se retrouvèrent jetés au sol à la hâte. Les soupires et les gémissements vinrent emplir la pièce tandis que leurs corps se lançaient dans une danse sensuelle et passionnée. Ce jeu de séduction qui s'était instauré plus tôt n'avait fait que rendre l'instant meilleur, attisant le désir. Ce qui rendait cet acte différent aussi était le fait que cette fois, ils n'étaient pas à la Rose Rouge. Adrian n'allait pas la payer et Nastasya agissait par envie, pas par obligation. Cette fois, elle avait le choix. De plus, elle n'avait pas d'autres clients à retrouver après. Elle pouvait se contenter de profiter du moment sans penser à ce qui pouvait l'attendre le reste de la nuit, lorsqu'il sera parti. Ce qu'elle ne manqua pas de faire, se laissant totalement aller au plaisir que pouvait lui procurer le russe. Lorsque Adrian quitta son appartement, quelques heures plus tard, la blonde se faufila dans son lit, plus détendue que jamais. Elle se sentait effroyablement bien, sans vouloir chercher pourquoi. Nastasya ne voulait pas non plus se demander pourquoi elle avait fait venir Adrian chez elle, dépassant les limites de la relation strictement professionnelle, si on peut dire ça comme ça, qu'ils avaient auparavant. Trop y réfléchir reviendrait à compliquer la situation, ce qu'elle ne souhaitait pas. Cela finirait forcément par tout foutre en l'air. Certes, c'était loin d'être parfait et il était probable que les choses n'allaient pas pouvoir rester ainsi entre eux indéfiniment mais ça lui convenait. Elle n'avait pas l'intention de gâcher cette soirée en se posant des questions inutiles ; vivre au jour le jour cette relation lui semblait bien plus intéressant.
 
code by Silver Lungs


Sujet terminé I love you

_________________
Feel like home.

I think i've walked too close to love and now i'm falling in. There's so many things this weary soul can't take. Maybe you just caught me by surprise the first time that i looked into your eyes.©️ belzébuth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I'd drive a million miles to be with you tonight. (Adrian&Nastasya)   

Revenir en haut Aller en bas
 

I'd drive a million miles to be with you tonight. (Adrian&Nastasya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
blurred lines :: THE PLAYGROUND :: THIS IS THE END :: LES RPS-