AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 you've got to hide your love away. ∞ desha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: you've got to hide your love away. ∞ desha    Jeu 8 Mai - 12:55

Tu le regardes avec ce petit sourire idiot, car tu as des sentiments envers lui. Tu sens que tu l'aimes. Tu te préoccupes de lui et tu sens qu'il peut devenir une belle personne, il suffit de lui donner ses moyens.
AND THEN WHAT ?
Les yeux de Denys s'éveillèrent en sursaut après le choc d'un rêve qui s'était immiscé dans son esprit. Il avait rêvé de sa mort future, qui se déroulerait probablement après de longs jours de démence, mêlé à de la folie ou brusquement, faisant un arrêt cardiaque. Tant de possibilités dans un funeste destin. Le jeune écrivain se redressa avec douleur, découvrant qu'il s'était endormi sur le canapé, un livre ouvert à la main. Regardant l'heure, il devait être un peu plus de midi. Il se passa une main salvatrice sur son visage, remontant jusqu'aux cheveux. Son cauchemar l'avait dépité, le plongeant dans une trisse et et une légère déprime du jour. Il ne pouvait rester seul dans son appartement, peut-être devrait-il passer plus de temps avec sa jeune sœur. Les jours de retrouvailles s'élargissaient de plus en plus, maintenant qu'elle avait trouvé son coin bien à elle. Pas de nouvelles, bonnes nouvelles, déclarait-on parfois. Il avait une autre personne en tête, en fait, en la personne de Misha. Cependant, il ne voulait pas l'inviter à l'appartement et passer un agréable moment avec lui à la Rose Rouge ne lui convenait pas non plus. Ambiance étouffante, jalousie émergente. Denys souhaitait encore se faire pardonner par le diner désastreux qui s'était déroulé aux côtés de Yulian et Mikhail, il y a deux jours. Peut-être qu'une ballade le conviendrait ? Il fut tiraillé par son respect et son envie ; irait-il jusqu'à la Rose Rouge pour demander l'avis à Misha, au risque de le déranger durant son ébat avec un client ou appellerait-il le gérant du bordel pour le demander ? Impulsif et sans détour, il se munit du téléphone, composant le numéro de la direction de l'établissement : « Mes salutations, Mr. Petrovski. J'aimerais réserver Misha pour cet après-midi, pour une escorte, est-il libre ? » Il soupirait, il détestait parler de cette façon à propos du prostitué car il devait le considérer comme un objet à réserver, malgré son malaise, cela faisait partie des codes. « Misha, en tant que garçon d'escort ? Je m'en excuse mais il n'est pas ce genre de personne à être sortable, peut-être puis-je vous diriger vers un autre choix ? Nous avons d’excellents prostitués qui ont une tenue respectable en sortie. Mais si vous insistez, le blond semble libre. » Sans hésitation, le jeune écrivain insista pour sa sortie avec Misha. Il voulait lui, lui et lui-seul, point d'un pseudo-mannequin à la musculature imposante et au sourire blancheur option éblouissement. Remerciant le gérant, Denys décida alors de se préparer pour sortir avec son amant. Le printemps fleurissant le poussait à mettre une tenus décontracté, choisissant une de ses chemises, bleue clair aujourd'hui et d'un pantalon nuancé de beige. Il mit ses chaussures, ainsi que son blouson et referma l'appartement derrière lui. Tout enjoué et le sourire grand jusqu'aux oreilles, il marchait en direction du bordel pour chercher le prostitué. Aujourd'hui, il avait prévu d'aller au centre-ville à ses côtés, le passage serait parfait pour un moment de détente, au milieu des multiples boutiques. En une dizaine de minutes, il arriva dans l'établissement, franchissant le pan de la porte et s'adressa à un des responsable, annonçant qu'il avait réservé Misha. L'emplacement de sa chambre, il la connaissait depuis la dernière fois qu'il était venu le chercher pour sa sortie au restaurant. Il toqua doucement à sa porte pour prévenir de sa présence et entra dans son antre. « Salut, toi. On te l'a peut-être dit, je suppose... »  prononça t-il, timide, un petit sourire en coin en reluquant le jeune homme qu'il trouvait toujours aussi charmant malgré ses cheveux qui commençaient à se faire longs, cachant une partie de son visage. Il avait grand besoin d'une coupe et cette sortie serait le prétexte pour ça. Il adressa avec tendresse un baiser chaste à son amant, préparé à partir en ville.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: you've got to hide your love away. ∞ desha    Jeu 8 Mai - 14:30

Tu veux être à la hauteur de cet homme que tu aimes. Qu'il soit fier de te montrer aux autres, qu'il ait ce sourire d'envie envers toi. Tu veux mériter cet homme qui te semble parfait.
AND THEN WHAT ?
« Misha, va te préparer, Denys Bartowski va venir te chercher en tant d'escort, je ne sais pas pourquoi il t'a choisis, mais aucune importance, dépêche toi. » Misha avait à peine entendue les sous entendus mesquin du gérant de la maison close. La seule chose qu'il avait retenu c'était que Denys allait venir le chercher, en tant qu'escort, cela voulait dire qu'ils allaient passer du temps ensemble dehors, pas dans la maison close où ils étaient presque obligés de coucher ensemble. Non, là ils allaient sortir en ville, Misha était plus qu'heureux de cette perspective. Bien que la dernière fois, il avait terminé à un diner affreux avec Yulian et Mikhaïl et n'avait pas envie de retenter l'expérience. « Depuis quand tu fais l'escort toi ? » Il se tourna vers la jeune femme qui était présente, bien sur cela devait faire bizarre pour tous les autres membre du bordel. Jamais Misha n'était choisis pour faire l'escort, parce que tout le monde savait qu'il n'était pas sortable, même le gérante le savait parfaitement vu qu'il l'avait vu grandir pour devenir cet amoureux des gros mots et des blagues douteuses. Personne ne voulait de lui en dehors d'un lit et bizarrement, maintenant il était heureux que seul Denys avait ce privilège et osait le faire, prenant Misha comme il était, avec sa vulgarité. Se sentant comme un gamin de quinze ans, il tira la langue à la jeune femme et partit dans sa chambre en vitesse, voulant se préparer pour l'arrivée de Denys. Il avait l'impression d'être une adolescente qui avait son premier rendez-vous, il se sentait stupide, mais il s'en foutait, il se sentait bien. Il était impatient  et se dépêchait pour choisir ses affaires et se préparer, même s'il allait surement avoir fini bien avant que Denys n'arrive. Il prit la première chose qu'il avait dans son armoire, c'était le jour de la lessive alors déjà qu'il n'avait pas grand chose, il lui en restait encore moins pour aujourd'hui ce qui le fit grogner un peu. Il n'avait pas envie de ne ressembler à rien en compagnie de l'écrivain. Il voulait qu'il soit fier de Misha, qu'il n'ait pas honte de se montrer à ses côtés. Il essaya en vain de s'arranger les cheveux, ses boucles devenant trop longues pour se mettre comme il fallait. Une fois prêt, il attendit le châtain avec une appréhension et une excitation certaine, il ne savait pas comment la journée allait se passer mais il avait hâte quand même. Quelques minutes ou heures plus tard, il ne s'était pas bien rendu compte, il entendit toquer à sa porte et vit le sourire de Denys apparaître dans son champ de vision. Il avait presque envie de lui sauter au cou, mais il se retenait.  « Salut, toi. On te l'a peut-être dit, je suppose... » Il accepta avec envie ce baiser sur ses lèvres, c'est à ce moment qu'il se rendit compte que cela lui avait affreusement manqué et qu'il pourrait passer des heures à embrasser cette bouche pulpeuse. Il s'approcha encore plus de Denys et posa une de ses mains sur son avant bras en lui offrant son plus beau sourire. « Que j'allais être ton escort ? Oui, allez viens on sort d'ici.. » Misha se doutait fortement que Denys n'appréciait pas le terme escort, autant qu'il n'appréciait pas le terme de pute, mais il fallait être réaliste, aux yeux de la Rose Rouge, il n'était que cela pour Denys. Pourtant ils savaient au fond d'eux que c'était beaucoup plus que cela même s'ils n'osaient formuler la chose. Ils sortirent de la maison close sous les yeux envieux des autres prostitués qui voyait Misha partir en compagnie d'un bel homme comme Denys. Une fois arrivé en ville, Misha était tout excité, il avait rarement l'occasion de sortir en ville. Il pouvait sortir évidemment, mais lorsqu'il était seul, il ne se sentait pas à sa place au milieu de tous ces gens. Il avait toujours l'impression de porter une pancarte avec écrit en rouge « pute » dessus. Même s'il ne s'en cachait pas, ce n'était pas vraiment plaisant d'avoir des regards remplie de dégout s'adressant à lui. Pourtant en la présence de Denys, il se s'occupait pas de toute cela, seule sa présence comptait. « Alors, j'ai hâte de savoir où on va. Tu m'emmènes où, on va faire quoi ? » Misha savait bien qu'il devait avoir l'air d'un enfant à demander toutes ces questions, mais il laissait exploser son excitation. Il se sentait à l'aise à marcher aux côtés de Denys, même s'il avait envie d'être plus proche du jeune homme, il ne savait pas si celui-ci serait à l'aise. Il avait pourtant très envie de lui prendre la main ou même de poser sa main sur sa taille, pour se sentir protégé par la grande taille de l'écrivain, mais il n'osait pas. Il ne voulait pas que Denys se sente obligé de faire quoi que ce soit et il n'avait pas envie qu'il se sente mal à l'aise avec le regard des gens.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: you've got to hide your love away. ∞ desha    Jeu 8 Mai - 16:44

Tu le regardes avec ce petit sourire idiot, car tu as des sentiments envers lui. Tu sens que tu l'aimes. Tu te préoccupes de lui et tu sens qu'il peut devenir une belle personne, il suffit de lui donner ses moyens.
AND THEN WHAT ?
Au goût des lèvres de Misha, Denys se sentait incapable de se décrocher de cet homme qui le charmait. Il aimait ressentir ce goût unique, son goût qui dégageait une sensation grisante. Un instant, le jeune écrivain pensa à déshabiller le prostitué pour coucher avec, sur son lit et passer un agréable moment à ses côtés durant quelques minutes. Cependant, il prit sur lui, adoptant son savoir-vivre ; ils n'étaient pas là pour ça, le jeune écrivain l'ayant réservé pour qu'ils passent du temps à l'extérieur, dans le centre-ville à zigzaguer entre les boutiques.  « Que j'allais être ton escort ? Oui, allez viens on sort d'ici.. » Malgré les critiques émises par le brun, la Rose Rouge demeurait efficace en communication et gestion des emplois du temps ; ainsi, dès que Denys avait appelé, ils avaient sûrement prévenu au plus vite le prostitué afin qu'il se prépare. Il reluqua Misha un court instant, un petit sourire en coin. Ils sortirent tous deux de la chambre, se dirigeant à l'extérieur du bâtiments sous les yeux ébahis et jaloux de d'autres personnes qui semblaient être des prostitués aussi. A cette scène, le jeune écrivain eut un petit fou rire. Était-ce si incroyable que ça qu'il sorte de la maison ? Sa réputation de malpropre devait sûrement être ancrée dans les esprits pour qu'ils soient aussi surpris par cet évènement. Certes, il avait sa parole vulgaire qu'il lui était propre mais pourtant à ses yeux, il demeurait sublime et en lui donnant sa confiance, il pouvait se comporter comme il le fallait ; il suffisait d'une bonne volonté. Le passage se trouvait à environ une vingtaine de minutes du bordel sur un pas pressant. Marchant d'un pas ferme, le visage de l'écrivain se tournait parfois pour contempler celui du prostitué, le frôlant parfois afin d'avoir un moindre contact. Cette situation le gênait quelque peu car il avait envie de lui prendre sa main ou de mettre son bras à sa taille mais les normes refusaient ce genre de contact. Deux hommes se tenant la main amoureusement, beau tableau prohibé par la société. Que tout le monde reconnaisse Misha comme un prostitué du coin, Denys s'en fichait pas mal en soit. Il assumait quelle personne il était, quelles fréquentations il côtoyait et quels choix il entreprenait. « Alors, j'ai hâte de savoir où on va. Tu m'emmènes où, on va faire quoi ? » Son comportement lui arracha un sourire amusé, pensant qu'il était en réalité à côté d'un gamin, trépignant d'impatient face à la surprise qu'il allait découvert. Il était père et Misha, l'enfant. Une situation qui le faisait rire, le regardant toujours avec un sourire. Dans quelques minutes, ils arriveraient au Passage, centre commercial de la ville, contenant de multiples boutiques au large choix de prix et de services. Rarement, Denys s'y promenait et les seuls fois où il s'y rendait, c'était principalement pour une coupe de cheveux, connaissant le coiffeur. Les grands espaces demeuraient évités, en conflit avec sa solitude imposante qui lui valait des regards méprisants. Là, avec Misha, il pouvait se permettre d'y faire un tour durant quelques heures afin de se pavaner dans diverses boutiques. D'un ton décontracté, nuancé de fierté, il répondit enfin au jeune homme ;  « Je t'emmène au Passage, j'pense que tu dois savoir ce que c'est ? Le centre commercial abrite une multitude de boutiques et je me suis dit qu'on pourrait y faire un tour, c'est agréable à deux. » Quelques pas après, le centre-commercial se dessinait à l'horizon, ils n'avaient plus qu'une dizaine de pas à faire et ils seraient enfin à l'intérieur des locaux. Adressant un bref sourire à Misha, ils pénétraient finalement dans les bâtiments aux allures luxueuses. Temple du shopping et au bonheur de ces dames, le Passage avait une réputation qui demeurait intacte pour son rapport qualité/prix. Il désirait rassurer Misha, ne voulant pas qu'il ressente une quelconque gêne à être avec lui, ou encore dans ces lieux car généralement, les bourgeois y avaient marqué leur territoire, pouvant acheter tout ce qu'ils souhaitaient.  « Même si tes collègues étaient choqués, moi, je m'en fiche. Je comprends pas pourquoi on te qualifie de pas sortable alors que tu n'as rien à te reprocher, okay ? Ce sont des imbéciles et sûrement jaloux. » Caressant brièvement son avant-bras avec sa main, il savait exactement où ils commenceraient leur escapade. En quelques secondes, ils arrivaient devant le coiffeur, et d'un signe de tête, Denys invita le prostitué à le suivre à l'intérieur du salon. Levant la main pour saluer sa connaissance, le jeune écrivain attendit que le gérant vienne à lui.  « Alek,tout va bien ? Je pourrais te demander une faveur ? Mon compagnon aurait bien besoin d'un relooking, si tu vois ce que je veux dire ... Enfin, si tu es d'accord, Mish' ? » La première fois qu'il lui attribuait un surnom, se servant d'un habituel diminutif. Le commercial hocha la tête avec un large sourire, invitant le blond à prendre place à une des chaises s'il donnait son accord.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: you've got to hide your love away. ∞ desha    Lun 12 Mai - 20:02

Tu veux être à la hauteur de cet homme que tu aimes. Qu'il soit fier de te montrer aux autres, qu'il ait ce sourire d'envie envers toi. Tu veux mériter cet homme qui te semble parfait.
AND THEN WHAT ?
« Je t'emmène au Passage, j'pense que tu dois savoir ce que c'est ? Le centre commercial abrite une multitude de boutiques et je me suis dit qu'on pourrait y faire un tour, c'est agréable à deux.  » Bien sur que Misha connaissait le passage, tout le monde connaissait cet endroit, mais c'est vrai qu'il n'y avait mis les pieds que très rarement. Il y avait beaucoup de boutique qui faisaient rêver certes, mais aucune n'était vraiment dans ses moyens. Il pouvait acheter quelques trucs par ci par là, mais sans faire de grandes dépenses. C'était un de ces endroits où il ne sentait pas à sa place, donc il y venait rarement. Mais Denys pouvait le faire aller n'importe où, il le savait. Cela faisait plaisir à Misha que Denys eut envie de partager ce moment avec lui, c'était une sortie qu'ils auraient très bien pu faire s'ils s'étaient connus dans d'autres circonstances. Des petits rendez-vous d'amoureux que Misha n'avait encore jamais eu jusqu'à présent alors que l'écrivain devant surement en avoir eu avant lui. Il était un peu jaloux évidemment, mais maintenant Denys était avec lui et personne d'autre, c'était tout ce que comptait. Il garda ses yeux que le visage de Denys, faisant ses expressions et ses regards. Il voulait encore l'embrasser de toutes ses forces, mais il ne pouvait pas. « Même si tes collègues étaient choqués, moi, je m'en fiche. Je comprends pas pourquoi on te qualifie de pas sortable alors que tu n'as rien à te reprocher, okay ? Ce sont des imbéciles et sûrement jaloux. » Un sourire était apparu sur les lèvres de Misha, sa poitrine se réchauffa un peu sous ces mots. Il savait que Denys le pensait pour vouloir sortir avec lui dehors, mais l'entendre.. Cela était tellement réconfortant, il avait encore plus envie de le prendre dans ses bras et de l'embrasser, rien que pour le remercier. Le blond se rapprocha un peu plus de l'écrivain en essayant d'être discret, frôlant doucement ses doigts à la main de Denys. « Ils disent que je ne suis pas sortable parce que je ne suis pas très distingué dans mes paroles, comme tu as pu le remarquer. Mais je m'en fou parce qu'ils sont jaloux juste parce qu'ils m'ont vu partir avec le plus beau client de la maison. » Il lui lança un petit clin d’œil taquin ainsi que son sourire le plus tendre.  Il savait que Denys s'en foutait désormais de son langage et qu'il l'appréciait pour lui. Une fois arrivée au Passage, Misha regardait tout autours de lui, complètement absorbé par les boutiques qu'il y avait. Il se laissa guider par Denys, ne sachant pas du tout où il voulait aller, mais il lui faisait confiance.  Ce n'est qu'en rentrant dans une boutique qu'il se concentra sur ce que son amant disait au propriétaire. « Alek,tout va bien ? Je pourrais te demander une faveur ? Mon compagnon aurait bien besoin d'un relooking, si tu vois ce que je veux dire ... Enfin, si tu es d'accord, Mish' ? » Le blond n'assimila pas tout de suite ce que Denys disait, la première chose qu'il avait entendu était que Denys l'avait appelé son compagnon, ce qui le fit sourire jusqu'au oreilles. Puis ce sourire se fana bien vite pour faire place à un froncement de sourcils inquiet lorsqu'il entendit le mot relooking. EUH PARDON ? Il ne savait pas vraiment quoi dire. Denys l'avait emmener jusqu'ici pour lui faire un relooking ? Pendant un instant Misha eut l'idée qu'il n'était pas surement pas assez bien pour lui, qu'il fallait qu'il change, mais il chassa vite cette idée, faisant confiance à Denys et sachant qu'il ne s'agissait surement pas de cela. . « Euh.. oui 'fin je sais pas si je peux.. » C'était ridicule comme réflexion, mais malgré le fait qu'il aurait bien besoin d'une coupe et de nouveaux vêtements, il ne savait pas s'il pouvait se le permettre, mais il n'osa pas exprimer ce problème à haute voix. Il n'osa pas approcher le siège du coiffeur de peur de faire une bêtise, puis en un regard croisé avec Denys, il savait qu'il pouvait le faire et se dirigea vers le coiffeur en lui adressant un sourire nerveux. Il s'assit et essaya un peu de se détendre sous les mains expertes du coiffeur, il lançant de temps en temps des regards à Denys qui l'attendait. Il ne savait pas à quoi s'attendre lorsqu'il vit la coiffeur s'approcher dans une coloration. Cela faisait des années qu'il se colorait les cheveux en blond et il ne savait pas si revenir à sa couleur d'origine était une bonne idée, il ne savait pas du tout ce que cela pourrait donner. Il sentit le coiffeur donné une touche finale à son œuvre et Misha se décida à regarder pleinement le miroir en face de lui pour voir le résultat. Ces cheveux étaient plus courts, mais ses boucles étaient encore présentes. Il avait en effet reprit sa couleur naturelle, ce châtain brillant qu'il n'avait pas vu sur sa tête depuis longtemps. Il se retourna vers Denys, se mordant la lèvre inférieure. « Alors, tu en penses quoi ? » Le seul avis qui l'importait était celui de Denys, cela faisait un gros changement et il ne savait pas si cela allait plaire à l'écrivain.  Il avait une grosse boule d'appréhension dans le ventre et seul Denys pouvait la faire partir.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: you've got to hide your love away. ∞ desha    Lun 12 Mai - 21:05

Tu le regardes avec ce petit sourire idiot, car tu as des sentiments envers lui. Tu sens que tu l'aimes. Tu te préoccupes de lui et tu sens qu'il peut devenir une belle personne, il suffit de lui donner ses moyens.
AND THEN WHAT ?
Denys contemplait Misha, en attente de sa réponse, de son accord pour participer au relooking qu'il lui avait proposé. « Euh.. oui 'fin je sais pas si je peux.. » Arquant les sourcils avec amusement, il souriait, hochant la tête. Pourquoi ne pourrait-il pas le faire ? Il n'y avait aucune gêne à avoir dans le fait d'entretenir son corps, son apparence, notamment son visage et de l'enjoliver afin d'être considéré comme un beau garçon. Il le vit hésiter à prendre place, sûrement point habitué à côtoyer ce genre d'endroit et le fixant avec insistance, il l'incita à se laisser faire, à s'asseoir sur le siège pour sa coupe. Un sourire soulagé apparut sur le visage de l'écrivain, fier que Misha n'ait pas fui ou renoncé à subir ce traitement. Lui jetant des coups d’œil, il attendit devant la boutique, repensant à ce qu'il lui avait dit quelques moments plus tôt. Peut-être qu'il ne possédait pas de poétique, à s'exclamer à l'aide de mots fleuris mais au moins, il se faisait comprendre. Étrangement, il commençait à accepter ce fait. Le jeune Bartowski avait mis du baume sur cette blessure et pouvait davantage supporter les propos du prostitué, sûrement grâce à son agréable compagnie. La jalousie des autres semblait une toute autre histoire. Même maintenant, Denys semblait toujours gêné vis-à-vis de la prostitution. Il ne pouvait pas débarquer dans le bordel, trois billets à la main, pour crier son envie de coucher avec le premier homme de joie qui passait dans le couloir. Si Misha n'avait pas réagi, dans le bon sens, la dernière fois, jamais ils n'auraient passé à l'acte. Depuis sa première venue au bordel, il n'avait fricoté qu'avec des employés de l'établissement, jugés comme sains et respectables et Misha avait fini par rejoindre leur rang. S'immergent dans ses souvenirs, il les enterra de nouveau pour contempler le prostitué l'instant d'après. Dans quelques minutes, il aurait fini. Ses yeux dérivèrent sur le sol où de nombreuses bouclettes avaient été arrachées. L'espace d'un instant, il grimaça faussement, se croyant coupable d'un homicide envers la chevelure de son amant. Esprit drôle. Il trouvait que le gérant, Alek, y mettait tout son cœur, se pliant à sa commande. Quelque part,il lui rendit la pareille, du fait que Denys était son Cyrano. Marié à une sublime femme adorant la poésie, Alek demeurait maladroit dans ses propos par moment, ressemblant à Misha, ainsi, il avait demandé à l'écrivain de lui composer quelques poèmes afin qu'il les lise pour séduire sa dulcinée. Il fronça ses sourcils, observant Misha qui se leva de son siège pour se diriger vers lui, son relooking fini. « Alors, tu en penses quoi ? » Le prostitué avait perdu sa blondeur, ses longs cheveux s'étaient raccourcis, laissant tout de même place à des bouclettes. Dans ce style, l'écrivain tombait sous le charme, le trouvant parfaitement séduisant. Cette coupe le rafraichissait, le rendait quelque peu plus mûr pour faire tomber cette facette d'adolescent qu'il avait conservé.  Lentement, Denys se rapprochait de lui, frôlant sa main contre la sienne tandis que l'autre lui caressa doucereusement sa joue et d'un sourire malicieux, il déclara :  « On ne serait pas dans un endroit public, je t'aurais déjà plaqué contre un mur pour arracher ces vêtements et te faire l'amour. » Conservant son sourire, il recula quelque peu de lui, lui faisant signe que leur escapade pouvait continuer dans le Passage. Il jeta des rapides coups d’œil aux diverses échoppes qui constituaient ces lieux sans vraiment se décider sur ce qu'ils allaient faire. Confus, il préféra demander l'avis de son amant, espérant qu'il avait une bien meilleure idée que sa soudaine disparition d'idée : « Tu veux qu'on fasse quelque chose en particulier ? La boutique de vêtements, ou alors manger un bout, ou ... comme tu veux ! »

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: you've got to hide your love away. ∞ desha    

Revenir en haut Aller en bas
 

you've got to hide your love away. ∞ desha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Let Love Lead The Way [PV]
» 05. I Love Rock'n Roll [PV ERIN]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
blurred lines :: THE PLAYGROUND :: THIS IS THE END :: LES RPS-