AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [HOT] i'll wrap my hands around your neck so tight with love. † ft. Denys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: [HOT] i'll wrap my hands around your neck so tight with love. † ft. Denys   Jeu 1 Mai - 20:04


 

a kiss with a fist is better than none.  

 
« Misha, pourquoi n'irais-tu pas dans la salon d'en haut pour voir si personne n'a besoin de tes services ? » Misha adorait monter au deuxième étage, il avait vraiment le sentiment de faire une ascension dans un autre univers, tout semblait plus sophistiqué, moins vulgaire. Il incarnait pourtant tout ce que l'on pouvait caractérisé comme vulgaire et provocateur, il aimait être comme cela et susciter différentes réactions chez les gens. Il n'était cependant pas comme cela tout le temps, il fallait voir plus loin que ses premières phrases d'accroches qui pouvaient paraitre rustre. Pourtant la plupart des personnes qui entraient dans cette maison appréciaient son honnêteté. Il estimait qu'il fallait appeler un chat un chat, rien d'autre. Misha au fond de lui appréciait une différente tournure des mots, il  trouvait cela tout simplement beau, sauf qu'il n'avait pas cette capacité. Depuis tout petit, c'était comme s'il n'avait pas de filtre entre son cerveau et ses paroles, il disait tout ce qu'il lui passait par la tête et sans chercher de tournures différentes. Les mots sortaient comme ils lui venaient, point. On ne lui avait jamais reproché jusqu'à maintenant, à part une personne.. Denys. Un beau jeune homme qui fréquentait souvent la maison close, il l'avait observé souvent au bar et Misha avait voulu avoir un morceau de ce bel homme. Seulement, il semblerait que celui-ci n'ait pas apprécié son humour un peu décalé et l'avait jeté comme un vieux chiffon. Autant dire que Misha n'avait pas du tout aimé comme il l'avait traité, il avait beau comprendre qu'on puisse lui dire non, c'était plutôt la manière dont il l'avait fait. Depuis à chaque fois qu'il voyait le jeune homme, il ne pouvait s'empêcher de déverser sa rage envers lui. Misha eut un rictus mauvais rien qu'en y pensant, il monta doucement jusqu'au deuxième étage, observant du coin de l’œil les personnes qui discutaient entre elles, voyant le jeu de séduction qui planait autour d'eux. Il passa devant les petits salons discrètement, allant jusqu'au bout du couloir jusqu'à justement croiser celui qui faisait monter en lui la pression. Il avait l'air tellement sur de lui que Misha avait l'impression qu'il le regardait comme un vieil insecte insignifiant. « Monsieur n'a rien trouvé ici qui puisse le satisfaire ? Ou peut-être que tu as un complexe par rapport à ce que tu as dans ton pantalon. C'est ça, soit tu en as une toute petite, soit une te manque une couille et tu as peur qu'on se moque de toi, pauvre bébé.. » Toujours dans la provocation, c'était sa meilleure arme et aimait jouer ainsi. Il se moquait ouvertement de lui, il ne savait rien de lui, mais ne voulait rien savoir également. Il aurait voulu évidemment, mais plus maintenant. Il se tenait près du grand bouclé, le regardant avec une moue ironique, se foutant ouvert de sa gueule.
 
made by pandora.

   

 


Dernière édition par Misha Yefrem le Ven 2 Mai - 12:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: [HOT] i'll wrap my hands around your neck so tight with love. † ft. Denys   Jeu 1 Mai - 21:19

Misha ∞ Denys
A thousand silhouettes dancing on my chest
Denys s'était attablé au bar, quémandant un verre de vin rouge pour ce début de soirée. Accompagné d'un bloc-note, il griffonnait quelques schémas, transcrivant quelques mots qui lui passait par la tête. A son roman sur la Rose Rouge, il voulait des personnages caricaturaux et parmi ceux-là, certains auraient une personnalité plutôt complexe, avec une histoire rafraichissante. Il avait déjà incorporé quelques modifications, transposant le bâtiment en plein cœur de l'Italie, dans une ville proche de Rome. Quelques prénoms italiens à trouver et le tour sera joué. Posant son stylo, il releva la tête, trempant ses lèvres au breuvage. Il observait quelques femmes, des prostituées en sous-vêtement se pavanant à l'affut du prochain client. Sublimes créatures, représentant la minceur et la séduction. il pensait à son père, à comment il aurait réagi vis-à-vis de son homosexualité, à moitié assumée. Sûrement, il l'aurait renié ou aurait embauché deux, trois putains pour le guérir de sa maladie. Qu'il reste en paix, au ciel. Son regard semblait attiré sur un autre homme, se promenant en caleçon, suivi par un client stressé et suspicieux. Le type d'homme n'assumant clairement pas sa sexualité et voulant garder un œil aux alentours. Quel gâchis ! Buvant une autre gorgée, il se concentra sur son écrit, gribouillant encore quelques mots. Ce serait bon pour aujourd'hui. Personne ne l'avait abordé aujourd'hui à cause de sa réputation naissance? Denys demeurait un homme difficile, s'adonnant à de rares prostitués. Et en pensant à ce sujet, il vit Misha s'approcher de lui. Il sourit malicieusement, pressentant ce qu'il se passerait. « Monsieur n'a rien trouvé ici qui puisse le satisfaire ? Ou peut-être que tu as un complexe par rapport à ce que tu as dans ton pantalon. C'est ça, soit tu en as une toute petite, soit une te manque une couille et tu as peur qu'on se moque de toi, pauvre bébé.. » Roulant les yeux, le jeune homme se mit à ricaner pendant quelques secondes. Provocateur et toujours vulgaire. Sûrement élevé chez les clochards de Paname pour avoir développé un vocabulaire pareil. Et pourtant, Denys aimait ce genre de conversation, pour s'octroyer un sentiment de fierté et de puissance. Baladant ses doigts à sa bouche, il déclara d'un don désinvolte : « Tes paroles sont seulement des fleurs d'hiver fanées. » Il prit sa coupe de vin pour boire la dernière gorgée avant de le donner au serveur et de retourner à sa nouvelle occupation ; Misha. Le regardant droit dans les yeux, il rétorqua vivement : « Mon entrejambe se porte bien. Je sais que tu rêves de l'entretenir mais il en a guère besoin. » Trépident, il plaça brusquement une main en la serrant un peu, sur le pantalon de Misha, à l'endroit où se situait son entrejambe. Oh, il pourrait s'amuser à le frustrer longtemps mais il n'obtiendrait pas ses grâces comme ça.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: [HOT] i'll wrap my hands around your neck so tight with love. † ft. Denys   Jeu 1 Mai - 22:11



a kiss with a fist is better than none.  

 
Il n'y avait presque plus personne dans ce salon, la plupart de tous les clients étaient partis dans une des chambres pour passer une nuit de plaisir. Il n'y avait que Denys qui restait là, buvant son verre de vin et griffonnant comme s'il se prenait pour un écrivain maudit. Il avait juste envie de lui faire péter les plombs, qu'il sorte de son rôle, pour savoir si ça en était véritablement un ou pas. Il en avait plus que marre du faux semblant des gens, tout ceux qui prétendait être quelqu'un d'autre pour se donner un genre ou cacher la vérité. Il pouvait comprendre pleins de choses, il savait écouter et comprendre l'avis de chacun, mais il y avait une chose qu'il ne comprenait pas, c'était lorsque les personnes faisaient semblant d'être quelqu’un d'autre, pour se "protéger" ou pour une raison quelle qu'elle soit. Il voulait que les gens se comportent comme ils étaient et il doutait que Denys le faisait. « Tes paroles sont seulement des fleurs d'hiver fanées. » Toujours des belles paroles qui sortait de sa bouche, Misha avait l'impression qu'il parlait tout le temps en énigme et il en avait marre. Il n'était pas là pour déchiffrer sa pensée d'écrivain, même si au fond il voulait bien le faire. Il aimait observer les gens, savoir leurs habitudes et leur manière d’être, pourtant il ne savait comment interpréter Denys, c'était l'une des seules personnes dont il n'arrivait pas à lire l'esprit. « Mon entrejambe se porte bien. Je sais que tu rêves de l'entretenir mais il en a guère besoin. » Un rictus passa sur les lèvres de Misha, il avait beau envie de le dire le contraire, qu'il n'en avait plus rien à foutre, mais au fond il savait que c'était faux. Il était venu le voir la première fois pour cela après tout, il était venu à lui pour lui offrir son corps, comme à tous les autres. Denys s'approcha de lui en collant sa main sur son entrejambe, Misha eut un mouvement de recul. Il attrapa Denys par son poignet, la dégageant de devant son entrejambe, serrant la main le plus possible pour lui broyer le poignet. « Dégage ta main de là. Tu as perdu ta chance la première fois, maintenant tu peux aller te faire foutre ou aller baiser quelqu'un d'autre. » Il lâcha brusquement la poigne qu'il avait sur Denys et le poussa légèrement en s'éloignant en signe de provocation. Il savait qu'il n'avait pas le droit de se fritter avec les clients normalement, mais il n'en pouvait plus de son air arrogant et pompeux.
made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: [HOT] i'll wrap my hands around your neck so tight with love. † ft. Denys   Jeu 1 Mai - 22:47

Misha ∞ Denys
A thousand silhouettes dancing on my chest
Ayant placé sa main sur son entrejambe, Denys était prêt à le provoquer, à lui faire envie, à le séduire d'une manière malsaine. Parfois, les paroles et la poésie n'étaient guère utiles, il suffisait de mouvements bien placés pour faire réagir un individu. Et puisque les deux jeunes hommes ne pouvaient pas se comprendre en échangeant des mots, l'écrivain avait décidé de passer à l'acte qui serait plus compréhensible. Cependant, de la révulsion vint en Misha, s'écartant quelque peu. Denys arbora ainsi un sourire pervers, signe de victoire. Il ne voulait plus de lui, alors ? Le poignet tenu par le prostitué, il sembla sentir de l’électricité, comme une tension, un court instant. Sentant la force de Misha, le jeune homme gardait son visage impassible, ne voulant transparaître aucune émotion ; il n'allait pas faiblir devant lui malgré la douleur qu'il ressentit.  « Dégage ta main de là. Tu as perdu ta chance la première fois, maintenant tu peux aller te faire foutre ou aller baiser quelqu'un d'autre. » Psychologie inversée ou me prenait-il pour un miroir ? En replaçant le contexte, c'était lui qui venait à sa rencontre depuis des semaines, à lui proposer ses services avant de se prendre des refus métaphorisés. Le jeune Bartowski n'abordait jamais les prostitués de la Rose Rouge, trop apeuré par cela. Il attendait qu'on vienne à lui, qu'on lui propose ses services et alors, il avisait. Misha, il aurait pu lui dire oui dès la première fois mais en entendant ses paroles, il s'était ravisé. Lâché par le prostitué en colère, il lui déclara sans hypocrisie : « Hé ! Tu me dois le respect sinon, je pourrais te faire virer. » Aucun mensonge, il en était capable. Denys savait tirer profit de ses privilèges et là, dans le bordel, il était client, il était roi. Et voir Misha lui tourner le dos, partir pour le laisser en plan comme cela, il ne pouvait pas le supporter. En quelques pas de course, il le rattrapa, déposant sa main sur son épaule pour continuer sa menace : « Une excuse prononcée correctement et je te laisse défleurir quelques pouilleux de ton espèce. » La provocation s'agrandissait encore plus, prêt à exploser d'un moment à l'autre. Il était prêt à le soumettre, le Misha, et pour cela, tous les moyens semblaient bons.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: [HOT] i'll wrap my hands around your neck so tight with love. † ft. Denys   Jeu 1 Mai - 23:31



a kiss with a fist is better than none.  

 
Lui qui à la base était venu le chercher pour être dans son lit, c'était maintenant à Denys de se faire rejeter par Misha et c'était de bonne guerre. Le blond était fier d'avoir repousser ainsi Denys pour lui montrer que malgré tout ce que l'on peut penser et dire, il n'était pas un jouet qu'on ne voulait pas puis finalement on avait rien d'autre alors on changeait d'avis. Il n'était pas le second choix, jamais. « Hé ! Tu me dois le respect sinon, je pourrais te faire virer. » Toujours la même menace, il l'avait entendu des centianes de fois celle-ci. On ne lui avait jamais dit auparavant, mais il l'avait déjà entendu dans la bouche des clients à l'égard de certains prostitués qui étaient plus que réticent. Cette menace ne signifiait rien pour lui, il était pratiquement né ici et il doutait fort que le gérant oserait le foutre dehors sans état d'âme, du moins il l'espérait. Après il ne l'avait pris chez lui que parce qu'il avait besoin d'aide et que ça ne lui avait pas couté grand chose. Pourtant il ne laissa rien paraitre, cette paroles lui passa complétement au dessus, il aurait voulu en dire autant de l'entière personne qu'était Denys. Celui-ci posa sa main sur l'épaule de Misha pour qu'il se retourne vers lui. « Une excuse prononcée correctement et je te laisse défleurir quelques pouilleux de ton espèce. » Mais pour qui se prenait-il putain ? Depuis quand se prenait-il pour le roi ici, il n'était qu'un client parmi temps d'autres après tout. Il ne pouvais pas décidé de tout ce qu'il se passait dans cette maison; Si ces paroles auraient été prononcés par Mr. Petrovsky, Misha se serait empressé de s'excuser, mais là il n'en avait pas la moindre envie. Il fallait qu'il arrête de se prendre pour ce qu'il n'était pas, un point c'est tout. Il s'approche lentement de Denys, arrivant à quelques centimètres de son visage en levant la tête puisque celui-ci était quad même légèrement plus grand. Il arborait son plus grand sourire, c'était son sourire spécial grosse connerie, là où il savait qu'il allait faire péter les plombs à quelqu'un. Cela aurait pu paraitre un peu sadique comme comportement, mais à chaque fois qu'il voyait le jeune homme, une sorte de pression montait en lui et il fallait qu'il agisse, qu'il lui dise quelque chose, pourtant on disait que la chose qui blessait le plus c'était l'indifférence, chose que Misha n'arrivait pas à faire, du moins pas avec Denys. « Va. Te. Faire. Enculer. » D'ordinaire Misha était quelqu'un de très docile avec les clients, se pliant à leur moindres désirs, c'était comme si il avait ça dans le sang, il comprenait leurs envies et se comportait comme tel. Cette phrase anodine sortit de la bouche de Misha aurait pu être dite et interprété de tellement de différentes façons. Pourtant cette fois-ci, on pouvait y sentir que du mépris, du dégout et une pointe d'amusement du fait de la situation. Si Misha pouvait au moins faire péter un câble à Denys, se serait totalement jouissif pour lui, il aurait gagné cette petite guerre. Il aurait eu sa vengeance pour le refus qu'il avait écopé auparavant. La provocation était sa seule arme et il voulait savoir s'il allait aboutir chez Denys.
made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: [HOT] i'll wrap my hands around your neck so tight with love. † ft. Denys   Ven 2 Mai - 0:17

Misha ∞ Denys
A thousand silhouettes dancing on my chest
Denys désirait lui faire dépasser ses limites, briser sa capacité de résistance et voir le monstre qui pouvait bien se cacher au sein de Misha. Un jeune homme se pavanant dans un bordel avec de belles paroles avait sûrement un coté obscur enterré à moitié, il suffit d'enlever le bout de terre qui recouvrait le reste. Cependant, l'effet voulu ne se montrait pas et Denys arqua ses sourcils, signe d'incompréhension. En termes généraux, un employé menacé par un client se plie à ses services afin d'étouffer l'altercation. Lui, il s'en foutait, cette menace l'indifférait. Soit, il trouverait autre chose. Il trouverait son point faible, y appuierait dessus fortement afin de le faire hurler. Le chercher. Pour le jeune Bartowski, son point faible résidait dans le pouvoir des mots, détruire la langue russe était blasphématoire et le faisait profondément rager. Les pouilleux qui détruisaient la langue devaient être punis. Le regardant droit dans les yeux, l'écrivain vit un étrange sourire. Celui qui se fout de ta gueule, qui te rit au nez, fier de sa connerie. Le sang commençait à bouillir et pourtant, son visage demeurait impassible. « Va. Te. Faire. Enculer. » Ses yeux s'écarquillèrent face à tant de violence. En quatre mots, la vulgarité avait atteint son paroxysme. Et Misha avait osé, prouvant qu'il en avait dans le pantalon. Provocation gratuite, Denys y répondrait. Il n'allait pas passer ça, fierté, gagnant ou perdant, il s'en foutait. Il répondrait par la vulgarité, mais point verbale. Ne jamais détruire sa poésie intérieure. Souriant légèrement à Misha en guise de réponse, il lui déclara doucement : « A la hauteur de ton langage. » Et brusquement, il braqua son poing pour lui offrir un crochet du droit, partant dans la mâchoire. Il n'était pas sportif, ne faisait pas de la boxe et son ossature, il l'avait bâti avec la résistance et la nourriture maigre au fil des années. Il ne pensait pas que son coup de poing allait arracher sa tête de son corps ou déplacer sa mâchoire mais il espérer que toute la colère dans son poing soit transmise en douleur sur le visage de Misha. Arborant un sourire victorieux, il attendait qu'une chose ; que Misha réplique. Il y aurait des dégâts, il se prendrait forcément des coups mais rien de mieux que cela pour mettre un peu de piment dans sa vie. La lecture était paisible mais il fallait secouer son monde quelque fois pour faire bouger les choses et il arriverait à obtenir ce qu'il veut du prostitué.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: [HOT] i'll wrap my hands around your neck so tight with love. † ft. Denys   Ven 2 Mai - 10:07



a kiss with a fist is better than none.  

 
Chacun voulait la même chose de l'autre, lui faire péter un câble. Voir lequel des deux allait craquer le premier, Misha voulait que Denys réagisse enfin, qu'il sorte de son rôle d'écrivain torturé, qui s'assoit avec un verre de vin en disant de belles paroles, attendant qu'on vienne à lui. Misha avait l'impression qu'il voulait un public, pour l'écouter et se sentir important. Curieux qu'il était, il voulait absolument savoir que ce Denys griffonnait toute le journée. Misha avait beau être la vulgarité incarnée, il aimait les mots, la subtilité que certains pouvaient y mettre. Il voulait voir si Denys savait réellement faire cela ou s'il était l'un de ceux qui essayait et qui finalement était tout simplement médiocre. Misha avait vu sur son visage qu'il avait l'air étonné que sa menace ne fasse pas effet sur Misha, il pensait surement le faire plier de cette façon, aussi simplement ? C'était mal connaître la blond. Il ne s'abaisserait pas à ce niveau, il était partit trop loin pour que tout s'arrête comme cela. Lorsqu'il prononça ses paroles de provocation au visage de Denys, il vit dans le regard de celui-ci que quelque chose changea. C'est ainsi qu'il comprit qu'il ne supportait pas la vulgarité du blond, du tout. Il savait qu'il était sur la bonne voie pour qu'il implose. « A la hauteur de ton langage. » Il ne comprit d'abord pas les paroles du jeune homme en face de lui, jusqu'à ce qu'il reçoit son poing dans la mâchoire. Sa tête accusa le choque plus de surprise que de douleur, mais cela ne faisait jamais plaisir de se recevoir un poing en pleine tronche. Il ne pensait pas que Denys allait en venir aux mains juste à cause de quelques paroles. Cela n'avait pas d'importance pour Misha qui devait les prononcer au moins une fois par jour, apparemment ceux-ci n'avaient pas le même impact sur Denys. Misha releva la tête lentement vers le plus grand, le regardant de ses yeux devenu encore plus noir qu'à l'ordinaire. Il ne savait quoi faire, prendre cela avec dédain et indifférence, pour que Denys croit que ça ne l'atteint pas ou céder à l'irrésistible envie qui montait en lui de lui en décoché une en pleine poire. Il lui fit un sourire méprisant en le fixant dans les yeux. « Alors c'est ça ton kiffe finalement ? Faire du mal aux autres ? Très bien.. » Misha donnait tout le temps l'impression d'être un jeune homme calme et qui prend tout à la rigolade. Seulement pour Misha, tout est un jeu jusqu'au moment où cela va trop loin.. Et cette fois-ci c'était allé trop loin. Il plaqua brusquement le corps de Denys contre le mur du couloir, il en avait marre de toutes ses conneries, si on le poussait à bout il pouvait craquer et devenir assez violent, il essayait de se contrôler la plupart du temps mais Denys en avait fait trop. Il monta sa main pour la loger contre la gorge de Denys, sans serrer ni lui faire mal, mais pour le tenir en place. Le visage de Misha était dévisagé par la colère, pourtant au fond de lui il trouvait toute la situation assez grisante. Gardant sa main autour de son cou, son pouce fit doucement le tour de sa mâchoire saillante. Tout son corps était statique, juste son pouce bougeait et alla se fixer sur le menton de Denys, faisant entrouvrir ses lèvres. Misha soutenait son regard jusqu'à s'approcher trop prés de lui, le gardant toujours contre le mur. Brusquement, il accrocha sa bouche à celle de Denys, mordant furieusement sa lèvre inférieure pour lui faire ressentir toute le douleur de la pression lancinante qui bouillait en lui.
made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: [HOT] i'll wrap my hands around your neck so tight with love. † ft. Denys   Ven 2 Mai - 11:19

Misha ∞ Denys
A thousand silhouettes dancing on my chest
Au fil des années, Denys avait bâti une construction autour de lui, comme un bouclier en titane afin de se protéger du monde extérieur. L'espoir, le bonheur, la gentillesse, des concepts qu'il avait banni, enterrés au plus profond de son esprit. Quelques fois, il pouvait se montrer aimable, agréable mais il fallait gratter pour apercevoir cette façon. Et la seule qui voyait ce trait-là en permanence, c'était sa sœur. La littérature était devenue son passe-temps, sa passion et il avait appris, grâce à ça, à user des mots de la bonne manière. Belles paroles selon lui, il pouvait paraître comme une personne prétentieuse et vaniteuse aux personnes qui l'entouraient. Néanmoins, le regard des autres l'importait peu, il avait du se débrouiller tout seul pour vivre lui et sa sœur. Et depuis l'annonce de son cancer, il s'était renfermé sur lui-même, essayant de ne s'attacher à personne et voulant limiter les dégâts. Le poing décollé sur la mâchoire Misha, Denys éprouvait une certaine fierté. « Alors c'est ça ton kiffe finalement ? Faire du mal aux autres ? Très bien.. » Le sourire méprisant, son adversaire prévoyait quelque chose d'encore plus sombre. Le jeune écrivain ne prit pas la peine de répondre, le sourire moqueur et fier étant encore gravé sur son visage. En soit, il détestait faire mal ou blesser, la violence semblait prohibée mais restait une arme à déployer en cas de danger. Et là, le danger, c'était Misha. Soudainement, il se sentit propulsé contre le mur, plaqué et attaché, pris au piège et ne pouvant rien faire sous l'effet de la surprise. Okay, il marquait un point en lui renvoyant la balle. Peut-être Denys l'avait bien mérité, coincé par la main du prostitué placé sur son cou, le retenant de bouger. Il n'allait pas se battre, voulant rentrer sauf à la maison, sans aucun bleu. Pourtant, si Misha déclencherait la guerre, il n'hésiterait pas à se battre, corps et âme. Les lèvres de Denys s'entrouvrirent au contact de son doigt avant de se sceller aux lèvres du prostitué. Surpris pendant quelques secondes, il se laissa faire, goûtant aux lèvres du jeune homme. Sucré, pulpeux et désirables. Le Bartowski ressentit une chaleur dans son corps, notamment au bas-ventre. Le contact semblait électrique, séducteur et attirant. L'adrénaline naissante en lui provoqua une force temporaire, l'aidant à se détacher du contact de Misha, brisant le baiser pour le regarder droit dans les yeux durant quelques secondes. Soudainement, il inversa les positions, plaquant à son tour Misha contre le mur, le tenant par les bras pour sceller ses lèvres aux siennes, d'un ton passionné, voulant lier sa langue à la sienne. Il quémandait cette danse sensuelle, ses mains lâchant ses bras pour s'abaisser sur la ceinture du prostitué, essayant de la décrocher pour déboutonner son pantalon. Il avait envie de lui malgré sa pudeur désirant une chambre pour la suite.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: [HOT] i'll wrap my hands around your neck so tight with love. † ft. Denys   Ven 2 Mai - 12:09



a kiss with a fist is better than none.  

 
Misha avait cette pression brulante qui parcourait tout son corps, cette envie qui le rongeait petit à petit. Il savait ce qu'il voulait et généralement il faisait tout pour l'obtenir. Pourtant, ses envies s'embrouillaient dans son cerveau, ses pensées n'étaient pas claires et ses gestes étaient plus que contradictoires, il y a à peine quelques instants, il était prêt à étrangler cet abrutit tellement son arrogance était insupportable. Lorsqu'il l'avait regardé, il avait voulu lui cracher tout ce qu'il pensait de lui à la figure, sortant toutes les injures qu'il avait dans son vocabulaire et Dieu qu'il en avait. Tout cela dans le but de le faire encore plus enrager sans qu'il ne puisse rien faire, le faire imploser doucement sans jamais pouvoir l'exprimer correctement. Pourtant son regard c'était dévié sur sa bouche qui s'était ouvert doucement et il ne put s'empêcher d'y coller ses lèvres. Soudainement toute la pression qui était monté en lui et qui le faisait bouillonnait était partit il ne savait où. Il avait perdu de sa chaleur corporel et la seule source qui pouvait le faire sortir de ce froid était les lèvres de Denys. Il s'y accrochait avec envie, goutant cette bouche qui lui avait sortit des répliques acerbes. Il respira lourdement, comme expirant de satisfaction et de soulagement pendant le baiser. Son cerveau partait en vrille et plus rien ne communiquait avec lui, tout ce qu'il s'était passé avant s'était évanouit en un instant, en un claquement de doigt. Puis la chaleur sur ses lèvres partit à son tour, il ouvrit doucement les yeux pour revenir à la réalité et tomber sur le visage de l'homme qu'il avait embrassé et qu'il méprisait quelques instants plus tôt. Il aurait pu agir, lui lancer une injure et partir furieusement, mais ne fit rien. Il resta planter là comme un légume, attendant que l'écrivain réagisse, qu'il lui redonne un coup de poing ou autre.. Lorsque celui-ci le plaqua à son tour contre le mur, il crut un instant qu'il allait prendre la raclés de sa vie pour avoir osé toucher aux lèvres du jeune homme. Après tout, s'il n'avait pas voulu de lui avant, pourquoi maintenant ? Il ne pouvait plus bouger à son tour, il 'était à sa merci et inconsciemment un frisson parcouru le dos du blond. Il ne savait pas si c'était la peur de ce qu'il allait se passer ensuite ou si c'était simplement le regard que Denys lui envoyait, celui qu'il ne savait pas déchiffrer. Puis sa bouche s’abattit sur la sienne, faisant écarter ses lèvres pour venir frôler sa langue contre son homologue. Leurs souffles se mélangeaient, Misha se perdait dans la saveur, goutant son essence même et la savourant avec envie. Il sentit les mains de Denys lui lâcher les bras et descendre vers sa ceinture, la débouclant doucement. Ce geste le fit sortir de son monde et décolla sa bouche, restant cependant coller à l'autre. Frôlant doucement la pulpe de ses lèvres. Il coinça ses doigts dans la boucle de ceinture de Denys et le tira à lui, tous les deux se dirigeant lentement vers une des chambres qui se trouvaient à côté des salons, fermant la porte avec empressement. Une fois seuls, Misha dévia sa bouche contre la mâchoire et glissa dans son cou, suçotant doucement la peau laiteuse et ferme.
made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: [HOT] i'll wrap my hands around your neck so tight with love. † ft. Denys   Ven 2 Mai - 13:00

Misha ∞ Denys
A thousand silhouettes dancing on my chest
Les sens de Denys s'étaient brouillés, se plongeant dans une étrange confusion. Malgré l'attirance physique qu'il ressentait à l'égard du prostitué, ce dernier l’insupportait avec son vocabulaire. Différences d'origine, de vie, de lieux vécus ou seulement l'écrivain qui en demandait trop, n'acceptant pas qu'on puisse être à lui. La pensée publique se dirigeait vers un autre domaine que celui de la littérature, jugée comme trop instable et naïve. A l'avenir, il abandonnerait peut-être son langage fleuri avec Misha, parlant correctement russe afin d'être compréhensible. Mais les bouches s'étaient tues, les paroles s'étaient envolées pour laisser place aux baisers. Sa colère et sa méprise contre l'employé de la Rose Rouge s'étaient transformées en désir ardent. Une envie d'avoir du plaisir en sa compagnie. Et s'appuyant sur un des livres qu'il avait lu, Denys s'abandonnait à ses désirs, devenant ainsi maîtres de sa raison. Misha avait réussi à le convaincre, implicitement. Déboutonnant son pantalon tout en valsant sa langue contre celle du prostitué, il se perdit. Ses pensées étaient perdues et il désirait continuer cela dans une chambre. Il sentit les doigts de Misha se glissa dans la boucle de sa ceinture, le conduisant alors dans une chambre qui était proche. Le baiser se rompit doucement, Denys sentant la bouche de Misha caressait son cou avec sensualité pour lui provoquer un semblant de plaisir. La folie se prononçait, attendant dans l'ombre avant d'attraper sa proie. Ressentant le suçon dans son cou, il pencha sa tête en arrière, ses mains remontant pour plonger dans les bouclettes du blond. Il désirait encore sentir sa bouche contre la sienne, retouchant sa langue encore une fois. Le forçant à goûter à ses lèvres une nouvelle fois, il prononça sensuellement « J'ai chaud, j'ai trop chaud... » Son sang bouillonnait, son souffle devenait omniprésent, signe que le désir avait pris possession de sa raison. Il en avait marre de se battre, il voulait se poser sur un lit, il désirait ressentir le plaisir ultime que pourrait lui procurer Misha. Ses vêtements devenaient pesants et abandonnant les cheveux du prostitué, il réussit à se concentrer sur la ceinture, l'extirpant de son pantalon pour le déboutonner et finalement réussir à le baisser. En un instant, il croisa le regard de Misha pour y percevoir une flamme de passion, destructrice. Damn it, il le désirait tellement, ses sens s'étant tous placés en alerte et bouillonnant de plaisir.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: [HOT] i'll wrap my hands around your neck so tight with love. † ft. Denys   Ven 2 Mai - 14:25



a kiss with a fist is better than none.  

 
Il pouvait enfin gouter à cette peau, celle dont il avait voulu depuis le début. Il voulait la mordre, la gouter, la lécher, la savourer comme il en avait envie. Il voulait embrasser cette peau si douce comme on embrasse une idole. Il avait l'habitude de faire cela, d'embrasser un corps, de le découvrir et lui faire sentir don désir. Parfois c'était plus par automatisme que par véritable envie. Cette fois, c'était purement Misha, son envie, son désir. Il en avait presque oublié qu'il était un prostitué et Denys un client. Il voulait véritablement faire cela avec lui. Il sentit les doigts de Denys passer dans ses cheveux, lui envoyant des frissons qui descendirent le long de sa colonne pour terminer dans ses reins. S'il y avait une chose à laquelle Misha ne résistait pas, c'était bien lorsqu'on lui attrapait les cheveux. A chaque fois il se sentait fondre de plaisir et devenait docile comme un agneau. Il se laissa faire lorsque Denys le tira sur ses lèvres, la tête complétement embrumée par ses touchés. « J'ai chaud, j'ai trop chaud.... » Misha se sentait bruler lorsqu'il entendit ses paroles, de son côté, c'était Denys qui lui donnait chaud, il en voulait plus, toujours plus. Il voulait se consumer contre lui, qu'il brule de l'intérieur. Il était attiré par le brasier qu'était Denys. Son souffle se mélangeait avec le plus grand. Il y avait tellement de chose qui tournait dans sa tête qu'il ne savait plus quoi faire, c'était bien la première fois. D'ordinaire lorsqu'il était avec un client, il ne pouvait s'empêcher d'aller droit au but, le désir était vite consommé et tout redevenait normal. Alors que maintenant, il se sentait perdu petit à petit, il tombait lentement dans un feu qui il l'espérait, allait duré longtemps. « Putain de.. » Pour la première fois depuis bien longtemps, Misha ne savait plus quoi dire. Lui qui d'ordinaire disait tout ce qui lui passait par la tête. Il se retrouvait muet, toutes les sensations qu'il ressentait ne pouvait être décrites par de simples mots. C'était trop.. Il ressentait de l'envie, de l'appréhension et un soulagement sans faille de pouvoir enfin céder à ses désirs. Il fallait qu'il fasse quelque chose, il fallait qu'il respire un instant, il avait l'impression de suffoquer et ne savait pas s'il devait continuer ou pas. Il le voulait tellement. Il sentit son pantalon se défaire doucement et tomber à ses pieds. Il sentit l'air ambiant caresser ses jambes et c'était comme s'il respirait à nouveau.   La chair de poule fit son entrée sur sa peau fine. Il s'écarta doucement de Denys, le regardant toujours dans les yeux, ne perdant rien de cette lueur de désir qui brillait dans ses pupilles. Sans un mot,  il se déshabilla complètement devant le regard affamé du client. Il frissonna à cause de sa nudité et se mordit les lèvres, revenant doucement vers Denys dont les habits étaient devenus de trop.  « Déshabille toi, je veux te voir, te sentir.. » Il voulait le voir sans les artifices, sans ses vêtements, il voulait enfin voir se corps qui avait l'air tellement appétissant sous les couches de tissues. Il n'attendit même pas que Denys réponde et commença lentement à déboutonner sa chemise, trop lentement peut-être, mais il voulait découvrir petit à petit ce qui se cachait en dessus. Même si l'envie de lui arracher directement ne lui manquait pas, il voulait prendre son temps. A chaque bouton enlevé, Misha déposa un baiser sur la peau qu'il voyait. Ils avaient passés leur temps à se lancer des piques alors qu'ils auraient pu faire cela depuis longtemps déjà. Quel gâchis.
made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: [HOT] i'll wrap my hands around your neck so tight with love. † ft. Denys   Ven 2 Mai - 17:43

Misha ∞ Denys
A thousand silhouettes dancing on my chest
Denys sentit la chaleur s'instaurer en lui qui bouillonnait son sang, ses sens pour les rendre cuisants, placés au paroxysme du désir. Il désirait tellement Misha, étant prêt à le déshabiller sur un ton brusque et sauvage. Contraire à la poésie se disait-il, et ne voulant point paraître sans-gêne devant le prostitué. Il ne savait pas vraiment comment le système fonctionnait par ici ; un client choisit son prostitué, l'emmène dans une chambre dans son propre intérêt. Aucun partage du plaisir, barbarie sans limites. Les employés devaient sans doute être traités comme de la merde, comme des moins-que-rien, bons à être salis par la jouissance. Cependant, le Bartowski ne résonnait pas ainsi, étrange mais il considérait Misha comme son égal, en quelques sortes. Il n'allait pas le maltraiter, ni même torturer ; il était comme son partenaire de plaisir. Commençant à le déshabiller en enlevant son pantalon, il s'apprêtait à continuer à faire le reste du travail. « Putain de.. » Denys ne releva pas la vulgarité ; en temps normal, il était prêt à casser l'ambiance juste pour faire taire cette aberration mais briser un moment aussi sensuel que celui-ci ? Jamais, plutôt crever. En soit, le monde avait aussi besoin de son côté obscur, côté qui devait contenir de la vulgarisation. L'écrivain prenait son temps avec le prostitué ; plus le désir s'allongeait, plus le plaisir serait extrême. Sans l'avouer, il voulait rester le plus longtemps possible avec Misha, quitte à allonger l'érotisme. Il l'observait, s'éloignant de lui mais le regard toujours fixé sur ses pupilles avant de se déshabiller. Pervers, il en perdit pas une miette. Le tee-shirt vola et il avait accès à son torse à l'apparence ferme mais toujours attirante. Le boxer tomba et ses yeux tremblèrent légèrement devant cette beauté. Les hommes le fascinaient et Misha avait ses atouts qui devaient sans doute en faire tomber plus d'un. Un instant, il ressentit de la jalousie envers les autres, ne voulant guère que le prostitué devienne la métaphore d'un objet sexuel. « Déshabille toi, je veux te voir, te sentir.. » Denys tiqua à cette phrase, arborant un sourire et regard pervers. Le haut de sa chemise se déboutonna au contact des gracieux doigts de Misha, lentement avant d'en ressentir un baiser érotique. Ainsi, sensuellement, le russe prit la relève de son partenaire, déboutonnant un à un les boutons jusqu'à au dernier avant de faire tomber lentement sa chemise à terre. Par ses habits aussi, on pouvait le trouver prétentieux et pourtant, Denys considéra la chemise comme un accessoire sensuel, porte d'entrée de l'érotisme. Il la portait seulement pour séduire. Il s'attaqua à la ceinture, l'enlevant délicatement pour déboutonner son pantalon et le faire tomber au sol. Puis il s'arrêta, son boxer déformé par le plaisir intense qu'il ressentait vis-à-vis de Misha. Il n'allait pas le baisser, il voulait que Misha le fasse. Baissant la tête, il déclara d'une voix suave « Je t'en prie... » Invitation à découvrir son intimité, il attendit que le prostitué obéisse à son ordre avant de l'entrainer aux abords du lit, prêt à passer à plus d'intimité.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: [HOT] i'll wrap my hands around your neck so tight with love. † ft. Denys   Ven 2 Mai - 19:09



a kiss with a fist is better than none.  

 
Misha aimait voir le désir dans les yeux de Denys lorsqu'il se déshabilla devant lui, au fur et à mesure que Misha enlevait un vêtement, il voyait le regard gourmand du châtain se poser sur lui et le détailler, scrutant les moindres détails de sa peau. C'était dans ces moments là où Misha se sentait véritablement désiré, lorsqu'un homme le regardait comme s'il était une des merveilles du monde. Qu'il savait qu'ils voulaient son corps. Avec Denys, l'effet était complètement décuplé, surement parce que Misha voulait autant le corps de Denys que celui-ci voulait de lui. L'envie était totalement réciproque. Puis c'était au tour de Denys de dévoiler son corps et Misha n'en perdait pas une miette. Voir ce corps musclé se découvrir devant lui, il ne savait plus où donner de la tête. La chaleur était en train de cramer son cerveau et seul son désir était présent dans sa tête. La chemise tomba lourdement sur le sol, Misha avait envie de gouter encore plus sa peau, ce torse était.. parfait. Cela le faisait baver d'envie, maintenant c'était au pantalon de Denys de s'enlever et Misha tremblait d'anticipation. Il voulait absolument voir ce qu'il y avait en dessous de ce pantalon. Pour voir si le corps complet était à la hauteur de ses espérances.. « Je t'en prie...  » C’était une invitation que Misha avait très envie d'honorer, il avait le privilège de découvrir ce qu'il avait dans le pantalon comme on dit et il n'allait pas tarder à le savoir. De plus, la voix de Denys était si enivrante qu'il pourrait l'écouter pendant des heures, lui qui ne supportait pas de l'entendre avant, il en était complètement addict désormais. Il planta son regard dans celui du châtain, montant sa tête pour aller embrasser ses lèvres délicieuses, baiser doux qui contrastait avec l'envie brulant de Misha. Sa bouche dévia lentement le long de son cou, où résidait un petit suçon rouge dont il était particulièrement fier. Puis mordilla ses clavicules, appréciant cette peau qu'il avait hâte de découvrir plus en profondeur. Ses mains glissèrent sur les pectoraux et ses abdos, sa bouche suivant le même chemin, il en profitait pour sentir ces muscles sous ses doigts. Il releva de temps à autre son regard vers le haut, interceptant les yeux de Denys en lui lançant un regard félin alors qu'il approchait de sa zone d’intérêt. Désormais à genoux devant Denys, il déboucla sa ceinture et déboutonna son pantalon, le faisant vite tomber à ses pieds, le voyant en boxer. Il profita de la vue de son boxer déformé, il approcha son visage du morceau de tissue et lécha doucement sa bosse à travers le tissue. Il savait se faire désirer et languir, il voulait faire perdre la tête à Denys, qu'il ne se concentre sur rien d'autre que lui. Il se releva doucement, collant son corps contre l'autre presque nu. Misha passa langoureusement ses doigts dans le boxer du client. Il colla sa bouche contre son oreille et soupira des petites plaintes dont il avait le secret pendant que ses mains descendaient le boxer, frôlant intentionnellement sa virilité de temps à autres. Il gémissait comme si c'était lui qu'on touchait ainsi. Une fois son partenaire nu, il s'écarta de lui et recula pour atteindre le lit qu'il grimpa et se posa au milieu, son corps totalement offert. Il regarda Denys et il savait qu'il n'avait pas besoin de paroles pour lui exprimer ce qu'il voulait. L'invitation était parfaitement lisible dans ses yeux. Il voulait qu'il vienne, qu'il le touche enfin, qu'il découvre son corps.
made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: [HOT] i'll wrap my hands around your neck so tight with love. † ft. Denys   Ven 2 Mai - 19:57

Misha ∞ Denys
A thousand silhouettes dancing on my chest
Le jeune homme désirait que Misha le déshabille, qu'il extirpe ses vêtements un à un pour le libérer de ses torpeurs. Déposant ses lèvres contre celles du prostitué, il goûta doucement de nouveau à cette saveur qu'elles lui donnaient. Jamais, il ne pourrait s'en lasser, pouvant passer des heures à y goûter encore et encore, de différentes manières, de la douceur à l'érotisme le plus complet. Sentant Misha dériver de nouveau, il ferma les yeux, percevant par le sens du toucher son parcours sur son corps. Il ressentit ses douces morsures sur sa clavicule avant de descendre encore plus bas. Ses mains accompagnées de ses baisers provoquaient des frissons grisants pour Denys ; le désir semblait remué, stimulé pour être plus fort. Il échappa un petit gémissement, aimant ces contacts agréables. Il abaissa sa tête, fixant un Misha agenouillé prêt à saisir l'objet de ses convoitises tant désirées depuis de nombreuses rencontres. Son pantalon descendit, laissant place à une certaine fraicheur qui lui caressait les cuisses et à la vue de son boxer déformé par le plaisir. S'approchant de son sous-vêtement, le prostitué lui offrit de douces léchouilles, arrachant ainsi un gémissement à Denys. Il détestait cette frustration naissante, ce plaisir emprisonné par ses fils. Pure provocation gratuite ; cette fois-ci, ce n'était point des mots, ni de la violence, seulement du plaisir. Le contact interrompu, il sentit le corps de Misha le coller, ses mains chatouillant son intimité avec aisance ; chaque mouvement était parfaitement coordonné. Entendant ces plaintes susurrées à son oreille, Denys commençait à perdre pied, noyé de force dans le plaisir. Le boxer au sol, il s'en débarrassa afin de suivre son partenaire jusqu'au lit qui s'était empressé de grimper pour s'y placer au milieu. Magnifique spectacle érotique devant lequel Denys se mordit la lèvre inférieure. Un jour, il s’essayerait à l'art, il le peindrait. Cette vue le stimula, dressant son intimité plus durement, telle une lance. Après quelques secondes, il se glissa sur le lit, tel un fauve atteignant sa proie. Rapprochant son visage de celui de Misha, il l'embrassa langoureusement quelques instants. « J'ai envie de toi. » Il abaissa sa tête, embrassant lentement son cou et descendre jusqu'à ses tétons qu'il lécha tel un nourrisson à sa mère. Gardant toujours ce ton sensuel, il continuait à partir à l'exploration du corps du blond. Quelque part, il voulait en prendre soin et écartant lentement ses cuisses, il s'approcha de son membre. Il ne donna que quelques coups de langue à l’extrémité, voulant éveiller son désir et l'attraper en plein vol afin de le bloquer. Puis, il reprit sa cérémonie, commençant à englober l'intimité du prostitué. Des lents vas-et-viens, toujours placé dans le ton de l'érotisme. Accélérant progressivement le rythme, il continuait à l'entretenir, voulant provoquer son plaisir avant de s'interrompre quelques minutes plus tard et de relever sa tête pour recoller ses lèvres contre celles de Misha pour lui demander finalement ; « Je te laisse choisir ce que tu veux. »
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: [HOT] i'll wrap my hands around your neck so tight with love. † ft. Denys   Ven 2 Mai - 21:10



a kiss with a fist is better than none.  

 
Jamais il n'avait ressentit un désir aussi fort pour quelqu'un, il le voulait de tout son être, de tout son corps, de tout con âme. Il admirait ce corps dans toute sa splendeur, il était merveilleusement bien fait. il ne pouvait résister à un tel homme. Il se dit que la première impression était la bonne, la première fois qu'il l'avait vu et qu'il savait qu'il était écrivain, avant de lui parler avant que toute l'animosité ne fasse surface, il pensait que au lit il devait être plus que passionné. Adorant un corps comme il se doit, n'ayant pas honte de ses envies et avec un regard de braiser. Maintenant qu'il avait enfin la chance de le voir dans cette état, il pouvait confirmer ses premières pensées. Surtout, il aimait être la personne qui lui fait ressentir ce désir, celui qui faisait naitre les frissons sur son corps. Misha voulait être à l'origine de tout cela, il voulait aussi que Denys le touche, le fasse frissonner encore plus et le brule de ses mains. Il vit Denys s'approcher de lui, monter sur le lit et venir au dessus de son corps. Il l'embrassa langoureusement, faisant passer tout son désir à travers ce baiser. « J'ai envie de toi. » Il sentit ses membres trembler doucement sous ses paroles. Il se laissa aller contre le lit, sa respiration se faisait de plus en plus rapide alors que Denys déposait des baisers le long de son corps. Il laissa faire le châtain, faisant tout ce qu'il voulait faire de lui. Il écarta ses jambes pour que le client puisse accéder à sa virilité. Dès que la bouche de Denys se posa sur son membre, il lâcha une plainte et la plupart de ses muscles se contracta sous le plaisir. D'ordinaire, peu de client ne s'embêtait à s'occuper de son plaisir, mais là Denys faisait cela rien que pour lui, parce qu'il lui avait demandé implicitement. Ses jambes tremblaient doucement contre le lit et son dos se crispait de temps en temps. Il prenait du plaisir et ses gémissements étaient là pour le prouver. Sa tête sortit de la brume lorsque Denys releva sa tête vers lui, sa respiration était lourde à cause du plaisir qu'il venait d'éprouver. « Je te laisse choisir ce que tu veux. » Un sourire se figea sur le visage de Misha, c'était la première fois qu'il entendait cette phrase de la part d'un client. C'était la première fois qu'on lui donnait le choix, qu'on voulait suivre ses envies et pas qu'on les impose à lui. Un lui fit un sourire franc, un qu'il donnait rarement aux gens, il prit le visage de Denys en coupe et amena sa bouche à la sienne pour lui donner un baiser à couper le souffle. Il appuya sur son dos pour qu'il allonge complètement son corps sur le sien. A cette sensation, Misha soupira de satisfaction de sentir enfin tout con corps conter lui. Il encra ses doigts dans le dos du châtain, ne voulant pas le lâcher de si peu. « Je veux que tu viennes en moi, que tu me touche, que tu me montres à quel point tu as envie de moi.. » Peut-être que c'était trop demandé il ne savait pas, mais après les paroles de l'écrivain il sentait qu'il pouvait se le permettre. Il voulait se sentir désirer plus que tout par cette homme. Lui qui l'avait rejeter avant, maintenant qu'il lui montrait son désir, il voulait qu'il le fasse jusqu'au bout désormais, qu'il ne cache pas son plaisir, pour que cela reste graver en Misha.
made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: [HOT] i'll wrap my hands around your neck so tight with love. † ft. Denys   Sam 3 Mai - 16:43

Misha ∞ Denys
A thousand silhouettes dancing on my chest
Denys donnait le choix, voulant montrer que même s'il se préoccupait de son propre plaisir, il comptait aussi s'occuper de celui de son partenaire. Le sexe était un acte gracieux selon lui, s'insérant parfaitement dans sa poétique. Il bannissait cette pornographie envahissante, présente sur Internet et s'ancrant dans la mentalité des jeunes adolescents. Dans sa prohibition, il incluait ce mécanisme du sexe, faire cela par automatisme, par contrainte. Quelque part, cette pratique se liait à la prostitution ; obligés, ces jeunes éphèbes s'abandonnaient aux clients. L'inquiétude le frôla en un instant, espérant que Misha ne s'obligeait pas à coucher avec lui mais s'évapora avec l'idée que c'était lui qui avait collé ses lèvres contre les siennes à la base. Ainsi, il lui avait demandé ce qu'il voulait, ce qu'il désirait afin qu'il exauce ses souhaits. A l'entente de sa phrase, Denys vit un sourire apparaître sur le visage de Misha. Un sourire beau, charmeur, l'air heureux. Un sourire qui fit sourire l'écrivain. L'embrassant de nouveau, il essaya d'y mettre d'avantage de passion et de désir, collant son corps nu au sien, le percutant, le frottant, le caressant. Il s'enivrait de cet agréable moment passé en sa compagnie, sentant le désir s'étaler partout, brouillant tout ses sens. Les doigts de Misha s’implantaient dans son dos, le faisant gémir. Sa respiration se saccada, marquée par son intensité. « Je veux que tu viennes en moi, que tu me touche, que tu me montres à quel point tu as envie de moi.. » Il ne dit rien, juste un sourire arborait ses lèvres. Il accéderait à ses désirs, il en fit la promesse. Rompant le baiser, il s’exécuta de ses doigts gracieux à garder la bouche de Misha ouverte, y plongeant délicatement deux doigts afin qu'il les lèche doucement. Sentant ses doigts humidifiés par la langue du prostitué, il les retira, tout en se détachant du corps de son partenaire. Avec sensualité, il écartait ses cuisses et caressa ses fesses, les malaxant minutieusement avant d'entrer délicatement ses doigts dans son orifice. Ne surtout pas le blesser, lui faire mal. Il voulait y aller doucement, prendre le plus de précautions possibles avant d'accéder pleinement au plaisir. Puis, il y pensa. A la protection. Au préservatif qui se trouvait dans la poche arrière de son pantalon. Malgré ce qu'ils vivaient, Denys se sentait en insécurité. Misha était un prostitué à la base, des hommes, il avait dû en voir défiler des tas, peut-être des malpropres. Et même si l'écrivain était atteint d'un cancer, il voulait garder le peu de respect qu'il avait pour lui. Embrassant brièvement Misha, il s'extirpa du lit, marchant lentement jusqu'à attraper son pantalon à terre dans la pièce pour en extirper le préservatif. Se précipitant pour le rejoindre dans le lit, il ouvra vivement la pochette avec ses dents, jetant sans gêne l'emballage pour enfiler le préservatif sur son membre gorgé de plaisir. Une fois prochaine, et si elle a lieue, il demanderait à Misha de lui mettre. Cependant, en cet instant, il ne voulait pas penser au futur, seulement au moment présent. Denys se prépara, commençant à pénétrer en Misha, doucement, collant son corps contre le sien. Il sentit le plaisir l'envahir, le désir le posséder. Et caressant le torse de son compagnon, il s'apprêtait à accélérer la cadence.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: [HOT] i'll wrap my hands around your neck so tight with love. † ft. Denys   Sam 3 Mai - 17:35



a kiss with a fist is better than none.  

 
Dans le sourire de Denys, il savait que celui-ci allait accéder à sa demande, il allait lui faire ressentir tout cela, lui transmettre tout son désir pour lui et le blond en était heureux. Il chérissait ce moment comme jamais, il voulait tout de lui et il était prêt à lui donner pour au moins ce soir. Déjà, rien que la sensation de sa peau contre la sienne le faisait planer, il sentait la friction de leur épiderme, frottant l'un contre l'autre pour former un feu comme deux silex.  Il ne pouvait détacher ses yeux du visage de Denys, il avait les traits durs et fins à la fois, cette mâchoire saillante entourait cette bouche si pulpeuse et douce. Misha sentait qu'il pourrait le regarder pendant des heures, mais il ne se l'avouerait jamais. Il s'était déjà demandé comment il pouvait être au lit, mais jamais il n'avait imaginé que cela allait être aussi passionné. C'était peut-être le côté écrivain de Denys, celui qui faisait ressortir l'intensité de l'acte et non pas la vulgarité qu'on pouvait en tirer. Il transformait ces gestes en quelque chose de plus poétique. Misha plongea son regard dans celui du châtain lorsqu'il mit ses doigts dans sa bouche pour les humidifier, il s'activa à la tache en regardant toujours le jeune homme. Il savait parfaitement ce qui allait se passer ensuite et il en avait tellement envie qu'il avait l'impression que ça poitrine allait exploser. Son souffle se faisait rapide sous l'envie et bientôt sous le plaisir que Denys allait lui donner. Il fixait toujours le client lorsque celui-ci introduisait ses doigts dans son intimité, il poussa une légère plainte et trouva ses gestes totalement grisant. Ce n'était rien comme les autres clients qu'il avait connus qui se dépêchait pour le préparer -quand ils le préparaient- pour vite passer à la suite, non Denys lui prenait le temps de le caresser, de le mettre à l'aise, même si c'était inconscient et Misha appréciait ses gestes. Il voulait le sentir encore longtemps comme cela, mais il fallait passer aux choses sérieuse, Misha était en plein dans son plaisir lorsque Denys retira ses doigts et se leva du lit un instant. Pendant un court moment, il eut peur que celui-ci se rétracte et qu'il parte comme cela à l'improviste. C'était bien la première fois que Misha eut peur qu'une client ne veuille plus de lui. Parce qu'il le voulait comme un homme et pas comme un simple prostitué. Lorsqu'il le vit sortir un préservatif de sa poche, il lâcha un soupire de soulagement, il avait tellement l'esprit embrumé qu'il avait presque oublié ce petit détail. Pourtant c'était une partie importante des « sessions » avec ses clients. Jamais il n'oubliait ce petit bout de latex et refusait tout ceux qui voulait faire sans. Il savait que le gérant ne lui en tiendrait pas rigueur si l'en d'entre eux venait se plaindre. C'était une question de santé et dépassait tout l'argent qu'on pouvait lui offrir. Il n'avait encore jamais couché avec quelqu'un sans capote et il savait bien que cela n'arriverait certainement jamais à la Rose Rouge. Il ne voulait pas donner ce privilège à un pervers qui couchait avec la moitié de la maison close. Même s'il savait que Denys n'était pas comme cela, c'était surement mieux ainsi. Il le regarda ouvrir l'emballage, complètement hypnotisé par ses gestes, il était tellement sexy qui ça en était presque condamnable. Lorsqu'il sentit Denys le pénétrer doucement, il lâcha un long gémissement qui se perdit dans sa gorge, se mordant la lèvre inférieure pour retenir le son. Il avait envie de rester dans cette position pour l'éternité, il se sentait étrangement complet. Il ne put s'empêcher de serrer fort Denys contre lui, ses mains glissant dans le creux de ses reins pour accompagner ses gestes. Le dos du blond s'arque doucement, prêt à recevoir une cadence plus rapide. Une de ses mains remonta lentement vers le visage en face de lui pour venir caresser sensuellement ses lèvres devant ses yeux gourmands. Ses jambes s'écartèrent encore plus inconsciemment, se bloquant derrière le cors au dessus de lui, il sentait son souffle chaud sortir de sa bouche entrouverte. Le plaisir se lisait aisément sur son visage.
made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: [HOT] i'll wrap my hands around your neck so tight with love. † ft. Denys   Sam 3 Mai - 18:29

Misha ∞ Denys
A thousand silhouettes dancing on my chest
Soupirant de plaisir, Denys commençait à apprécier son intrusion dans le corps de Misha. Certes, il aimait le sexe. Il demeurait fasciné devant des hommes qui pouvaient combler ses moindres désirs, s'adonnant à travers de multiples positions plus érotiques les unes que les autres. Misha, il préférait le déguster, prendre son temps, croquer lentement par petits bouts. Il caressa doucereusement ses hanches avant de remonter jusqu'aux épaules. Entendre ses plaintes demeurait plaisant, comme une douce mélodie qui caressait son oreille. Insatiable, il ne s'en laissait pas, décidé à accélérer ses coups de reins. Il les désirait intenses, transmetteurs de plaisir. A mesure qu'il s'enfonçait dans Misha, ses mains remontèrent doucement jusqu'à son visage, le caressant doucement. Gestes doux et tendres avant de l'embrasser à pleine bouche, à la quête de passion encore cachée dans ses lèvres. Les allers-retours en son sein continuaient tandis qu'il se redressait, plongeant maintenant ses mains dans ses cheveux, les touchant avec grâce. Il savourait ce moment agréable et libérateur. Deux amants nus et passionnels raisonnaient avec fierté comme un tableau dans ses pensées. Le prostitué demeurait agréable et le voir dans cet état emplissait le désir de Denys pour le rendre plus fort, plus dur, plus concret. Délaissant ses cheveux, il redescendit ses mains jusqu'à ses fesses pour l'aider à pénétrer plus vivement. Donnant des coups plus intenses, il baissa son visage, léchant sensuellement son cou. De simples et petites léchouilles qui se voulaient pimentées, amplifiant le désir. Ses muscles se contractaient, la chaleur l'ébouillantait à forte dose et il fut contraint de fermer ses yeux, sentant la lourdeur de ses paupières. Une de ses mains se glissa dans le bas-ventre de Misha, se fermant sur son entrejambe afin de l'entretenir. Il devait combler tous les sens du blond, sans oublier aucune partie de son corps. Il le caressa à une allure régulière et ferme, pressant son envie. Puis, Denys sentit sa respiration plus forte, son cœur devenant hyperactif. Il ressentit une difficulté, sa résistance s'atténuant. Un coup de rein, et puis deux, enchaînant le troisième, toujours plus fort. Avec malaise, il rouvrit les yeux, susurrant avec érotisme : « Mish... aaaaah. » Il approchait du plaisir ultime qui le guettait, le pourchassait tel un prédateur suivant sa proie. Il ne pourrait plus résister très longtemps. Mais il se força à garder le cap, caressant avec vivacité le membre du prostitué et le pénétrant. Et soudainement, il échappa une plainte, plus forte, plus puissante, signe que la jouissance s'était prise à lui. Le plaisir l'avait dévoré et il en avait fait de même avec Misha. Son esprit et sa raison s'étaient perdus et il demeurait sans voix, comme paralysé sur lui. Et lourdement, il s'extirpa des entrailles plaisantes, se déposant sur les cotons de la jouissance.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: [HOT] i'll wrap my hands around your neck so tight with love. † ft. Denys   Sam 3 Mai - 19:30



a kiss with a fist is better than none.  

 
Le blond avait l'impression qu'on le dévorait en entier, il se sentait touché de partout, limite qu'il y avait plusieurs personnes présentes dans cette chambre, pourtant il n'y avait que Denys, qui lui faisait ressentir le désir de milles hommes. Ses mains se faisaient présentes partout sur son corps, glissant comme des serpents affamés et lui arrachait des frissons qui coulaient dans ses muscles. Il se sentait entier, découvrait autre chose, il découvrait Denys et sa passion, Denys et son corps qui le faisait gémir à n'en plus finir. A force qu'il accélérait la cadence, Misha s'arqua de plus en plus et accompagnait ses gestes, voulant toujours en sentir plus. Il sentait les doigts se Misha sur son visage, le caresser avec douceur, contrastant avec ses coups de butoirs dans son corps. Il aimait cette douceur soudaine qui le caractérisait. Il l'embrassa avec ferveur, gémissant dans sa douche, lui faisant partager ses élans de plaisir. Les mains de Misha étaient encrés dans le dos de Denys, glissant inlassablement sur sa peau, attrapant de temps en temps des bouts de chairs sous ses doigts. Laissant des marques de griffures, vestiges de cette soirée. Ses doigts de pieds se crispèrent sous les vagues de chaleur qui traversaient son corps déjà  brulant. Sa tête partit en arrière en sentant son corps venir en lui encore plus vite et en sentant sa main venir se loger sur son entrejambe, le faisant trembler sous la sensibilité de son membre. CE geste donnait en même temps plus de place pour les baisers qui atterrirent dans son cou, il se laissa dévorer à coup de langue et de dents, succombant aux désirs de Denys. Le châtain savait exactement comment combler les envies de Misha même s'il n'en avait surment aucune idée, ses désirs se liaient aux autres.  « Mish... aaaaah.  » Ce gémissement envoya des frissons dans tout son être, il voulait encore entendre son prénom être prononcé de cette manière et surtout par Denys. Il agrippa encore plus fort la peau qui étaient présente sous ses doigts, voulant encore plus sentir ce corps contre lui, qu'il ne devient qu'un avec. Qu'ils se fondent l'un dans l'autre sur ce lit qui a déjà vu tellement de corps faire la même danse, mais surement pas avec autant d'intensité que cette fois-ci. Misha balançait ses hanches vers celles de Denys avec encore plus d'ardeur. Il voulait l'emmener loin et partir avec lui. Le bien-être de cette union se développait dans son corps, envahissant chaque fibre et chaque cellule de son organisme. Il ne pensait à plus rien, juste à Denys qui était en lui, sur lui, contre lui. Il se sentait partir loin, trop loin pour faire demi tour désormais. Tous ses membres se contractaient sous le poids ardant qui roulait en lui, allant doucement mais surement exploser dans son bas ventre et dans ses reins. Il sentait la jouissance venir grignoter son cerveau lentement, l'amenant loin avec Denys. Il gémit une dernière fois, laissant un son qui témoignait du paroxysme qu'il avait atteint avec Denys. Plantant ses ongles dans la peau lisse du châtain, mais il pouvait être sur qu'il ne lui en tiendrait pas rigueur. Sa respiration reprit doucement, ne se souvenant pas qu'elle s'était bloqué à un instant. Il redescendait doucement de son nuage, ne voulant pas le quitté en même temps. Ses membres étaient engourdis et son cerveau était parti en fumé et tentait de se recomposer. Lorsque Denys s'enleva de sur lui, il sentit l'ai ambiante le refroidir trop vivement, ayant l'impression pendant un instant qu'un vent frais parcourait l'ensemble de la chambre. Il aimait sentir le poids d'un corps sur lui, l'étouffer tendrement et l'emprisonner, pour qu'il reste un peu pus dans cette bulle de confort. Pourtant il n'avait pas la force d'exprimer cette envie maintenant, il fixa le plafond, clignant des yeux pour enlever cette brume qui persistait devant ses pupilles. Puis d'un geste lourd, il tourna la tête en direction de Denys le regardant une nouvelle fois. Il ne savait plus quoi dire, ne savait pas s'il y avait quelque chose à dire d'ailleurs. Peur de casser tout cela. Peut-être que l'écrivain allait lui sortir des belles paroles qu'il se ferait une joie d'écouter pour une fois ou il pouvait rester en silence, se remémorant les images du tableau qu'ils avaient créés il y a quelques instants.
made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: [HOT] i'll wrap my hands around your neck so tight with love. † ft. Denys   Sam 3 Mai - 20:35

Misha ∞ Denys
A thousand silhouettes dancing on my chest
Denys s'était déposé sur les draps, aux côtés de Misha, contemplant le plafond d'un regard vide. Vide, c'était bien le mot, celui qui s'appliquait à tout. Vide, comme son intimité, victime du plaisir absolu qu'il avait voulu lui offrir, comme à celui du prostitué. Vide, comme son regard dont la flamme s'était éteinte par les jets de la jouissance, salvatrice et puissante grâce à son partenaire. Vide, comme ses muscles qui s'étaient contractés durant tout l'acte et vidés de ses forces, devaient se reposer. Vide, comme sa colère qu'il avait nourri à cause des injures que Misha lui avait lancé quelques rencontres auparavant, dans le seul but de le provoquer. Toutes ces joutes verbales avaient conduit à ça, à une bataille physique qui s'était clôturé par un baiser. La suite vint naturellement avec les préliminaires et l'acte en lui-même. Il sentit encore la semence du prostitué qui s'était déversé quelque peu sur son torse. Dramatique ? il ne le relèverait sûrement pas. Une douche suffirait à le nettoyer de ces impuretés pourtant si séduisantes en la provenance de Misha. Lentement, il conduit sa main faiblarde à son membre afin d'extirper sa couverture usée et de la jeter au sol. Il n'osait point bouger sa tête, la tourner afin de contempler Misha. Sur le feu de l'action, tout leurs problèmes étaient moindres, sans aucune importance. Mais maintenant, le feu, la gravité de l’existence les avait frappé de plein fouet. Son esprit s'embrumait, ses pensées restaient brouillées mais son esprit lui rappelait de ne pas rester ici. Il n'était pas chez lui, c'était la maison du prostitué, son bordel dans lequel il accueillait de multiples hommes. Dans le cours d'une seconde, il se sentait honteux et rabaissé dans son propre estime. Le prostitué avait eu ce qu'il désirait depuis le premier jour ; coucher avec lui, obtenir ses faveurs. Malgré son envie, il n'arrivait pas à ressentir de la colère. Ce moment avec Misha, il l'avait adoré, il l'avait dévoré, sans en laisser aucune miette. Enfin, il s'élança, tournant sa tête pour croiser son regard pendant un instant. Même après, il le trouvait beau, sublime, un bellâtre aux attributs avantageux mais agaçant, énervant. « Et ainsi, le fervent chevalier prit plaisir, heureux de son action... » murmura Denys d'une voix exténuée. Simple vers qu'il avait crée à l'instant, contenant de multiples sens et métaphores. Cependant, la réalité était toute autre. Techniquement, il restait uniquement client et Misha demeurait le prostitué. Il devait payer. Il ne voulait pas, pas à cause d'avarice mais souiller ce magnifique moment qui venait de se produire était un crime à ses yeux. Il couchait pour le plaisir, le sexe était beau car il était naturel. Le détourner par l'argent semblait défendu. Portant une main difficile sur le visage de Misha, il le caressa encore lentement, nostalgie de leur ébat. Contact bref, il retira sa main avant de se redresser pour s'asseoir sur le lit. Doucement, il se leva, tournant le dos au blond pour ramasser ses affaires et se rhabiller avec maladresse. Cela lui semblait malpoli de faire cela car au fond, il aimerait rester dans le lit, aux côtés de Misha mais ils n'étaient pas un couple. Ils étaient seulement partenaires d'un ébat étant conduit par une dispute. Denys n'osait guère dire Au revoir, il ne désirait pas voir le visage de Misha qui l'inciterait à rester. En quelques minutes, il remit ses vêtements et enfila ses chaussures avant de quitter la chambre, se déconnectant du monde extérieur, ne voulant point entendre le blond. Et se fermant au monde, il referma la porte derrière lui, prêt à rentrer à son appartement sans même penser à ce qu'il avait fait aujourd'hui. Derrière lui, il laissait son carnet au bar, inconsciemment, son adresse notée à la première page. Chose essentielle car s'il venait à se perdre, il savait qu'une bonne personne aurait la bonté de le ramener à son propriétaire.

- FIN DU RP -
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [HOT] i'll wrap my hands around your neck so tight with love. † ft. Denys   

Revenir en haut Aller en bas
 

[HOT] i'll wrap my hands around your neck so tight with love. † ft. Denys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (D11) ▲ how to kill with bare hands - pho&vi.
» Clap Your Hands [James & Pollo]
» rapport de bataille apocalypse
» Haitian Deportees Fate Now In The Hands Of Team Obama
» Has Sean Penn been recruited by Jean-Claude "Baby Doc" Duvalier?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
blurred lines :: THE PLAYGROUND :: THIS IS THE END :: LES RPS-