AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 rencontre hasardeuse (kat)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

tu n'as pas encore de rang

messages : 266
date d'inscription : 25/04/2014
avatar : lucy hale
crédits : myself
pseudo : lottie ou bonnie, ayw (a)

métier : barmaid
statut : en couple

MessageSujet: rencontre hasardeuse (kat)   Jeu 1 Mai - 17:06

J'ai attrapé mon manteau et je suis sortie. Naël a encore déserté et j'ai pas vraiment le moral depuis quelques jours alors je me dis qu'en sortant m'aérer ça ira probablement mieux. Je marche dans les rues sans trop savoir où je vais, les pas rythmés par la musique j'ai dans les oreilles. Je pense dans un premier temps à aller me poser au pub, tranquillement et puis je me dis que c'est peu être pas une bonne idée. De un, j'ai pas droit à l'alcool et de deux, si par malheur je prend un verre je ne m'arrêterais probablement jamais. Et ça c'est une très mauvaise idée. Je passe devant la vitrine du pub et de loin je connais un visage. Celui de ma cousine, Kat. Et puis, un verre c'est peut-être pas une mauvaise idée. Et au pire j'aurais une bonne raison pour aller me coucher plus tôt et ne pas parler à Naël ce soir, c'est fou mais j'ai toujours peur de déclencher une dispute. Je pousse la porte du pub et je file en direction de la table où est installée ma cousine. Elle est seule et je trouve ça assez bizarre d'ailleurs. On a toujours été proche toutes les deux et j'espère que cette petite rencontre hasardeuse va me remonter le moral parce que si je continue de creuser, je vais me retrouver en Chine. Je me pointe devant elle, un grand sourire aux lèvres. « Et alors, tu fais quoi ici toute seule? Pas de beau mec pour t'accompagner? » J'attends sa réaction avec impatience, n'arrivant pas à gommer ce sourire. Je retire mes écouteurs qui se balade sur mon cou et je les range dans ma poche. Je regarde l'heure sur mon téléphone et je vérifie que je n'ai pas d'appel en absence en même temps, qui pense à moi à cette heure-ci? J'avoue que je me sens un peu effacée...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

admin, for better or for worse

messages : 1045
date d'inscription : 07/03/2014
avatar : nina adgal
crédits : twisted lips
pseudo : sweet peach (anaïs)

métier : prostituée de luxe
statut : en couple libertin
les péchés mignons : les fringues, le nutella, le sexe, pasha, les cigarettes

MessageSujet: Re: rencontre hasardeuse (kat)   Ven 2 Mai - 21:26

Vingt-deux heures et onze minutes. Katerina venait juste de quitter son boulot, sa journée venait de s'achever à son plus grand bonheur. Contrairement à la majorité des personnes vivants sur cette terre, elle ne travaillait pas derrière un bureau, elle n'avait pas d'ordinateur pour faire son job et elle n'avait pas d'heure fixe. Son seul et unique outil de travail était son corps, tout ce qu'elle devait faire pour garder sa place s'était entretenir sa silhouette en faisant du sport et en mangeant équilibré. Son job était simple, enfin en quelque sorte, elle devait simplement laisser les hommes en manque de sexe abuser d'elle comme ils le voulaient. C'était sa vie, son quotidien, il n'y avait presque plus rien de choquant dans tout ça. Enfin, quand elle quittait la rose rouge, elle avait besoin de faire le vide dans sa tête, d'oublier un peu son métier parce que non elle n'en était pas particulièrement fière, on va dire qu'elle ne criait pas sur tous les toits qu'elle était une pute. Il y a quelques années elle avait d'autres rêves en tête mais ça c'était loin derrière elle. A peine sortie de la rose rouge la belle se dirigea vers le pub qui se situait à l'angle de la rue Ligovsky. Un petit verre avant de rentrer chez elle était le bon remède pour penser à autre chose. Telle une habituée du lieu, elle se dirigea vers le bar. « Comme d'habitude s'il vous plaît. » Elle regarda autour d'elle pour examiner les gens qui étaient présents ce soir. Tout ce qu'elle voulait c'était être tranquille, par chance aucun homme ne semblait vouloir venir l'accoster. Elle voyait assez de mâles dans la journée pour se faire draguer. Alors qu'elle fixait son verre de whisky une voix l'extirpa de ses pensées. Heureusement pour elle ce n'était pas un homme, c'est avec un doux sourire qu'elle se retourna vers la voix de femme qu'elle aurait pu reconnaître parmi mille autres. « Irina ! Ca me fait plaisir de te voir ! Tu sais ça fait du bien parfois d'être seule et puis comme on dit si bien vaut mieux être seule que mal accompagné. » Tout en lui parlant, Kate s'était rapprochée de sa cousine pour lui faire la bise. Elle était contente de la voir, elles étaient assez proches, cette rencontre allait certainement leur permettre de papoter un peu. « Ba écoute je suis venue ici pour me changer les idées. Et toi alors ? Tu veux boire quelque chose ? C'est pour moi ce soir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

tu n'as pas encore de rang

messages : 266
date d'inscription : 25/04/2014
avatar : lucy hale
crédits : myself
pseudo : lottie ou bonnie, ayw (a)

métier : barmaid
statut : en couple

MessageSujet: Re: rencontre hasardeuse (kat)   Lun 5 Mai - 21:32

C'était chouette de tomber par hasard sur ma cousine. On est assez proche toutes les deux et on se comprend facilement. C'est probablement une des seules personnes avec qui je suis restée en bon terme dans la famille. Je ne parle plus à mes parents ni à ma sœur depuis que je suis partie et j'ai été soulagée de retomber sur Kat en arrivant à la Rose Rouge. Jamais je ne me permettrais de lui faire des repproches concernant son boulot, bien au contraire. Je me tenais debout près de ma cousine qui était en tête à tête avec un verre de whisky et lorsque celle-ci se retourna, je la vis afficher un sourire tellement agréable que je me sentais nettement plus en confiance qu'avec n'importe quelle personne de mon entourage. Exepté mon petit-ami seulement avec les révélations qu'il m'avait faite, je ne savais pas vraiment si je pourrais un jour avoir confiance en lui comme au paravent. « Irina ! Ca me fait plaisir de te voir ! Tu sais ça fait du bien parfois d'être seule et puis comme on dit si bien vaut mieux être seule que mal accompagné. » Je finis par m'installer aux côtés de ma cousine. Je n'avais pas forcément le moral mais je pense que cette soirée ne pouvais pas plus mal tomber. Nous connaissant, on allait commencer à déblatérer sur tout et n'importe quoi et je pourrais probablement rentrer à l'appartement l'esprit en paix et détendu. Je souris à sa réponse et me lançais dans un petit charabia. « C'est justement pour ça que je suis sortie toute seule ce soir j'avais besoin de m'aérer un peu l'esprit. » C'est le cas de le dire. J'en avais réellement besoin et j'avais pas mal encaissé ces derniers jours. Un peu de repose et un petit changement s'imposait. Je n'avais pas forcément bonne mine, j'étais fatiguée et mon visage commençait à se creuser. Perdre quelques kilos n'avaient pas forcément été la meilleure solution malheureusement c'était contre mon gré. S'alléger n'est pas toujours mauvais mais dans ce cas, ça pouvait l'être. Mais comment avoir envie de manger lorsqu'on a autant de problèmes et surtout qu'on est rongé par la culpabilité ? Cette boule c'était formée à niveau de ma gorge et je ne pouvais m'en défaire. « Ba écoute je suis venue ici pour me changer les idées. Et toi alors ? Tu veux boire quelque chose ? C'est pour moi ce soir. » Me laisser tenter ou ne pas me laisser tenter ? Un je peux. L'ennuie c'est qu'après il y'en aura un deuxième et forcément à un moment j'arrêterais de les compter. Et puis, après tout ce que j'ai affronté je pense que je peux m'en permettre un ou deux. Dans les premiers mois d'une grossesse ce n'est pas trop grave, si ? Et puis, je ne veux pas éveiller les soupçons. Même si je suis sûre que c'est gravé sur mon front. « Je vais prendre la même chose. » Comme ça, c'est fait. Le whisky et moi on a jamais vraiment étés potes mais bon, je peux lui laisser une deuxième chance. « Alors, tout ce passe bien pour toi ? » ça faisait quelques temps qu'on avait pas eu de longue discussion, cela me permettrait de me remettre un petit peu à jour !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

admin, for better or for worse

messages : 1045
date d'inscription : 07/03/2014
avatar : nina adgal
crédits : twisted lips
pseudo : sweet peach (anaïs)

métier : prostituée de luxe
statut : en couple libertin
les péchés mignons : les fringues, le nutella, le sexe, pasha, les cigarettes

MessageSujet: Re: rencontre hasardeuse (kat)   Ven 9 Mai - 11:39

Retrouver des personnes de sa famille dans la rose rouge c'est quelque chose de peu commun. Grâce à la maison close Katerina avait retrouvé Irina, sa cousine, cette fille qui ne l'avait jamais jugé pour ce qu'elle avait fait, cette fille qui l'appréciait comme elle était, cette fille qui connaissait son métier et ne la jugeait pas pour autant. Drôle d'endroit pour des retrouvailles et pourtant c'était un mal pour un bien. Elle avait retrouvé une personne sur qui elle pouvait compter, une personne à qui elle allait pouvoir se confier et c'est tout ce qui comptait. Cet endroit c'était peut-être le gagne pain de Katerina mais elle ne s'en ventait pas. N'importe quelle personne normalement constitué qui exercerait le métier de prostituée veillerait à garder cette chose secrète, ou tout du moins c'est mon avis. Offrir son corps à des hommes et à des femmes ce n'est pas ce que des parents ou des proches auraient souhaités pour leurs enfants, c'est plutôt quelque chose de honteux, quelque chose de malsain, alors on se tait, on s'invente une vie, on ment pour ne pas les faire souffrir. Katerina n'avait pas vraiment ce problème avec sa famille, ses parents étaient morts, elle avait tué son oncle et après son petit passage en prison elle avait coupé les ponts avec tous les Romanova comme ça elle n'avait pas besoin de leur faire croire qu'elle avait un métier stable. Elle était loin d'être une petite fille modèle depuis que ses parents étaient partis au cieux, elle avait bien changé. Tout ce changement elle ne l'avait pas forcément voulu mais elle l'assumait à présent, de toute façon pour avancer elle n'avait pas vraiment le choix.

Cette rencontre hasardeuse allait lui permettre d'évacuer les pressions, passer une soirée avec cette fille c'était encore mieux que de gagner au loto. Enfin, j'exagère à peine. « Je te comprends, moi je prolonge ma journée ici, je préfère retarder le moment où je devrais rentrer chez moi. » Comme tous les soirs elle avait cette boule au ventre, rentrer chez elle l'angoissait, elle avait peur de retrouver Pasha dans un état pitoyable. Quand on y réfléchit bien parfois elle était plus heureuse à la rose rouge qu'au côté de son homme. C'est dur de dire ça mais c'est malheureusement véridique. Enfin elle n'avait pas envie de s'apitoyer sur son sort alors elle continua son bla bla. « Sinon comment va Naël ? Il a pas trop peur de laisser sa copine seule dans un pub ? » Au même moment la jolie blonde fit signe au serveur de venir les voir pour commander deux whisky un nouveau pour elle et un pour sa cousine. Une bonne cuite c'est ça en fait qu'elle avait besoin pour se changer vraiment les idées. « J'ai eu un client aujourd'hui qui était super chiant, il m'a raconté sa vie, à l'entendre on aurait pu penser qu'il avait eu tous les malheurs du monde. Je crois qu'il m'a confondu avec sa psy. Mais à part ça tout va bien. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

tu n'as pas encore de rang

messages : 266
date d'inscription : 25/04/2014
avatar : lucy hale
crédits : myself
pseudo : lottie ou bonnie, ayw (a)

métier : barmaid
statut : en couple

MessageSujet: Re: rencontre hasardeuse (kat)   Sam 10 Mai - 22:23

Je n'ai jamais été du genre à juger les gens que j'aime, et encore récemment j'aurais pu juger mon petit ami mais je ne l'ai pas fait. Parce que moi aussi j'ai fais des erreurs et j'ai des secrets. Tout comme Kat. Mais entre nous, c'est différent, c'est ma cousine, je peux tout lui dire sans avoir peur. Et c'est probablement une des seules personnes qui sera au courant que je suis enceinte. J'ai eu énormément de mal à l'annoncer à mon petit-ami maisà ma cousine j'ai pas trop peur. Enfin, j'attends de finir ce whisky avant de me lancer, ça détend déjà d'avoir un petit peu bu. Je sais que c'est pas l'idéal. Mais là j'en ai quand même besoin. « Je te comprends, moi je prolonge ma journée ici, je préfère retarder le moment où je devrais rentrer chez moi. » Oh la, y'a quelque chose qui ne va pas. Elle doit avoir des trucs à me dire et elle sait parfaitement qu'on pourra en parler, en déba ttre toute la nuit s'il le faut. Et puis, si ça peut lui faire du bien de se confier j'en suis heureuse. Je ne pourrais pas faire son boulot. Ce n'est absolument pas négatif mais je sais pas si émotionnellement je serais apte à tout gérer. Et puis, je mène une petite vie calme (enfin d'apparence) avec Naël et parfois c'est même trop. Même une vie calme est pleine de rebondissements. La preuve y'a pas plus tard que quelques jours. « Oh... Qu'est ce qui se passe? ça ne va pas avec Pasha? » ça ne m'étonnerais pas, l'entente n'est pas toujours au beau-fixe mais tous les couple connaissent ça. Et après tout, elle est assez grande pour se gérer. Je vais pas lui faire de repproches alors que j'ai déjà du mal à gérer mon couple. « Sinon comment va Naël ? Il a pas trop peur de laisser sa copine seule dans un pub ? » Naël avait l'air d'aller bien y'a quelques jours avec son bleu à la machoire, sa chemise déchirée et ses secrets. Je pense qu'il va encore bien. En réalité, j'en sais rien. Je sais qu'il rentre à la maison mais je dors déjà. Et quand je pars, lui dort encore. Nos horaires sont flexible et pourtant, le peu de temps qu'on pourrait passer ensemble, on en vient à s'éviter. « Il ne sait pas que je suis ici, je sais déjà pas où lui se trouve. Et puis, on s'évite un peu depuis quelques jours... » Fin de la discussion. C'est suite à ces mots que j'attrape mon verre et que j'avale deux gorgées. J'en ai méchamment besoin, quitte à devoir rentrer à l'appartement complétement torchée. Les nausées matinales et la gueule de bois je suis sûre que ça peut s'accorder. « J'ai eu un client aujourd'hui qui était super chiant, il m'a raconté sa vie, à l'entendre on aurait pu penser qu'il avait eu tous les malheurs du monde. Je crois qu'il m'a confondu avec sa psy. Mais à part ça tout va bien. » Le train-train quotidiennement. Les gens ont des problèmes, oui, mais les raconter ne sert à rien, surtout que c'est pas vraiment son boulot. Je connais Kat, ça à vraiment dû la gonfler. Et je compatis pleinement à sa douleur, je connais ça aussi! « Comment dire? ça doit être fabuleux. Et en fait, saches que je te souviens moralement parce que ça m'arrive fréquemment. Tu sais les pilliers de comptoirs, ceux qui passent leur vie au bar à picoler et à me raconter leur triste vie. » Mais bon, pendant ce temps là ils boivent, rapportent du fric et en plus, j'ai même droit à des pourboires pour les avoir écoutés. Alors même si ils me gonflent, c'est cool de se remplir les poches. Cruelle société.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

admin, for better or for worse

messages : 1045
date d'inscription : 07/03/2014
avatar : nina adgal
crédits : twisted lips
pseudo : sweet peach (anaïs)

métier : prostituée de luxe
statut : en couple libertin
les péchés mignons : les fringues, le nutella, le sexe, pasha, les cigarettes

MessageSujet: Re: rencontre hasardeuse (kat)   Mar 20 Mai - 8:08

Un verre de whisky. Il n'y a rien de mieux qu'un petit peu d'alcool pour oublier les mauvais moments, pour se détendre ou pour être quelqu'un d'autre l'espace de quelques instants. Elle était venue dans ce pub comme elle le faisait assez régulièrement après le boulot pour s'évader tout simplement. La vie n'est pas un long fleuve tranquille comme peuvent nous le faire croire tous ces films américains, ce n'est pas aussi simple dans la réalité. On ne rencontre pas le grand amour aussi facilement qu'à la télé et avant le fameux « ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants » il y a pleins d'embûches, pleins d'étapes à passer. Et puis il y a le après, de nos jours la plupart des couples qui se marient finissent par divorcer alors le après n'est pas si beau, il faut aller voir un juge pour savoir qui aura la garde des enfants, il faut essayer de subvenir aux besoins de la famille comme on peut. Bref c'est très compliqué et tous ces films sont une belle connerie. La vie amoureuse de Katerina en était la preuve vivante. Rien n'est comme à la télé. Tout ce qu'on regarde dans la boite noire n'est que foutaise, ils diffusent des trucs pour nous faire rêver et espérer puis quand on prend de l'âge on se rend compte que rien de tout ça n'est vraiment réel. Katerina avait une vie amoureuse très compliquée qui était loin du conte de fée et ce soir elle semblait être à bout. Elle n'avait pas envie de rentrer chez elle, elle espérait retarder ce moment le plus longtemps possible en tenant compagnie à Irina. Voyant sa tête, elle lui demanda d'ailleurs si quelque chose n'allait pas avec son compagnon. Elle connaissait un peu le topo Kate lui avait déjà parlé de Pasha... « Oh tu sais la routine, j'ai l'impression que plus le temps passe et plus il est désagréable. Mon métier n'aide pas j'en ai conscience mais je ne sais plus quoi faire. J'ai peur de rentrer et de le retrouver défoncé et qu'il s'en prenne à moi. » C'est avec une touche de tristesse que ces quelques mots sortirent de sa bouche. Kate avait repris une gorgée de whisky pour avaler toutes ces paroles. Elle savait à qui elle parlait, jamais au grand jamais elle ne dirait des choses comme ça sur l'homme qu'elle aimait à quelqu'un d'autre. Après tout ça ne regardait personne, c'était entre elle et lui et un petit peu Irina du coup qui était l'oreille attentive dont elle avait tant besoin.  « Il y a un problème avec Naël ? Qu'est-ce qui s'est passé pour que vous vous évitiez ? » Apparemment il n'y en avait pas une pour rattraper l'autre, la vie de Kate n'était pas parfaite mais celle d'Irina non plus. Elles avaient toutes deux des problèmes avec leurs petits-amis respectifs. « Franchement ils ont pas autre chose à faire ? Ils picolent, ils baisent, ils pourraient garder leur bla bla pour leurs femmes le soir quand ils rentrent. Déjà qu'elles ne les comblent pas au lit t'imagines la pauvre vie de ces couples ? Le soir ils doivent être assis chacun de leur côté à regarder un film sans une parole. Je me plains de ma vie mais je crois que je la préfère encore à ça... » Ca faisait du bien de raconter ses malheurs de la journée à une oreille attentive et Irina savait de quoi Kate parlait étant donné qu'elles travaillaient toutes les deux à la rose rouge. Certes elles ne faisaient pas le même métier mais que ça soit dans un lit ou au bar c'était à peu près la même ambiance.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

tu n'as pas encore de rang

messages : 266
date d'inscription : 25/04/2014
avatar : lucy hale
crédits : myself
pseudo : lottie ou bonnie, ayw (a)

métier : barmaid
statut : en couple

MessageSujet: Re: rencontre hasardeuse (kat)   Mar 20 Mai - 19:21

Citation :
Je pense que j'ai oublié quelque chose mais je sais pas quoi   excuse moi pour la nulité  Arrow 

Le whisky, appelé communément la boisson du courage. Il m'en faudrait une énorme dose pour avouer à ma cousine que je suis enceinte. C'est probablement la seconde et dernière personne en qui je peux avoir confiance ici. Quoi que pour la confiance, avec Naël, on repassera. En ce moment c'est la crise et je parle pas personnellement. A croire qu'ils se passent tous le mot. Le cauchemar autrement dit. « Oh tu sais la routine, j'ai l'impression que plus le temps passe et plus il est désagréable. Mon métier n'aide pas j'en ai conscience mais je ne sais plus quoi faire. J'ai peur de rentrer et de le retrouver défoncé et qu'il s'en prenne à moi. » J'en suis effrayée, littéralement. Apparemment ses problèmes sont encore plus grave que ce que je pensais. A côté, mon histoire c'est de la rigolade. Enfin, je pense. J'ai tendance à trop penser et à en oublier l'essentiel. J'avoue être carrément séchée parce qu'elle me raconte. « C'est dans l'air ou comment ça se passe ? Décidément, en ce moment, ça n'arrête pas. J'espère que tout cœur que ça ira mieux, tu vaux mieux que ça ! Et si tu as un soucis, tu sais que je suis là pour toi... » Elle vaut beaucoup mieux que ça même et moi, en tant que cousine, je suis là pour la soutenir. Kat est une fille adorable, drôle et jolie, elle ne mérite pas un crétin qui passe son temps à être désagréable. Girl power, moi je me gêne pas pour ouvrir ma gueule. Et quand ça crie, ça crie. Et si ça te plaît pas, tu sais où se trouve la porte. Telle est ma devise. Je regarde mon verre quelques instants. La conversation est orientée vers mon couple et je n'ai pas vraiment envie d'en parler. C'est froid comme ambiance, désagréable même. C'est à peine si on se calcule quand on se croire. Et ça me fait horriblement peur. « Il y a un problème avec Naël ? Qu'est-ce qui s'est passé pour que vous vous évitiez ? » A la base, il n'y avait pas trop de problèmes. Exepté ses sorties nocturne et l'état dans lequel il revenait à chaque fois. C'était pas mon problème au début. Et en franchissant l'étape du couple, ça l'était un petit peu devenu. Mais ce n'était pas non plus comme si il ramenait ses problèmes à la maison. « J'espère que t'es prête à tout entendre... » J'affiche un faible sourire et je porte mon verre à ma bouche. Du courage, ouais, tu parles. Je ne compte pas lui raconter ce que mon petit-ami m'a balancé à la tronche, non, je garde ça pour moi... « Je suis enceinte. » Je fixe le sol et je soupire. C'est franchement nul et j'ai envie de rire en m'entendant lui raconter mon problème. Je termine mon verre. Je sais, je devrais pas. Enceinte ? La blague, j'y aurais même pas cru si un jour on m'avait dit que je le serais. Surtout aussi tôt. Je n'en reviens toujours pas. J'ai du mal à y croire et je me sens tellement mal. Mais le fait d'être avec ma cousine me remonte vite le moral. « Franchement ils ont pas autre chose à faire ? Ils picolent, ils baisent, ils pourraient garder leur bla bla pour leurs femmes le soir quand ils rentrent. Déjà qu'elles ne les comblent pas au lit t'imagines la pauvre vie de ces couples ? Le soir ils doivent être assis chacun de leur côté à regarder un film sans une parole. Je me plains de ma vie mais je crois que je la préfère encore à ça... » Triste réalité. Le pire c'est qu'elle réussi à me faire rire avec son explication et pourtant il n'y a rien de plus triste et de plus réel. C'est la vie de pas mal de couples. Et ça me fait peur. Y'a pas deux minutes, je parlais de se remonter le moral mais en fait non, je suis carrément entrain de couler là. « Rigoles pas avec ça, avec notre chance, ça nous arrivera un jour... » C'est déjà pas loin de ça l'ambiance qui règne actuellement à l'appartement, la routine s'installe et ça en devient chiant. En y réfléchissant ces derniers jours rattrapent un peu les derniers mois.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

admin, for better or for worse

messages : 1045
date d'inscription : 07/03/2014
avatar : nina adgal
crédits : twisted lips
pseudo : sweet peach (anaïs)

métier : prostituée de luxe
statut : en couple libertin
les péchés mignons : les fringues, le nutella, le sexe, pasha, les cigarettes

MessageSujet: Re: rencontre hasardeuse (kat)   Lun 26 Mai - 10:04

Peu importe qui on est vraiment, homme d'affaire, femme de ménage, secrétaire ou président de la république, on est des êtres humains, on est constitué de la même façon et ça peu importe notre statut. Au moins une fois dans nos vies on a tous connu des complications qui étaient dues à l'amour. Certaines faisaient plus mal que d'autres, mais des ruptures, des disputes entre deux êtres qui s'aiment ou qui s'aimaient, arrivent tous les jours dans les quatre coins du monde. Il faut qu'on y passe un jour ou l'autre et bien souvent malgré nous. Peut-être que le grand amour existe, peut-être qu'on peut trouver l'âme soeur comme nos grands-parents qui sont mariés depuis soixante ans et qui semblent s'aimer comme au premier jour de leur rencontre. Espérer qu'il existe c'est tout ce que Katerina avait à faire, peut-être qu'il l'attendait quelque part ou peut-être même qu'elle l'avait déjà trouvé et que c'était l'homme qui l'attendait gentiment à la maison pendant qu'elle était en train de se saouler avec du whisky. Avant d'être sûr que c'est lui, avant d'être sûr que c'est la personne avec qui tu passeras ta vie il y a un chemin parsemé d'embûches, des crises et des guerres à traverser. Alors que la Russie connaissait une crise elle n'était pas la seule apparemment. C'était la mauvaise période pour les couples, tout était compliqué entre Pasha et Katerina mais entre Irina et Naël ce n'était pas mieux. Il n'y en avait pas une pour rattraper l'autre, au moins elles pouvaient déprimer ensemble. « Peut-être bien qu'ils se connaissent et qu'ils se sont dit tiens et si on pimentait un peu la vie des cousines Romanova ça serait sympa ! Enfin j''espère aussi que ça ira mieux de toute façon je ne vois plus trop ma vie sans lui. » Et oui c'est ça l'amour il vous rend aveugle, il vous fait pardonner tout et n'importe quoi, à croire que l'amour n'a aucune limite  « Même si je débarque en pleine nuit chez toi tu voudras bien m'accueillir ? » On ne sait jamais de quoi demain sera fait alors autant prévoir toute suite et avoir quelqu'un qui pourrait l'héberger en cas de problème. Kate ne savait pas ce qu'il se passait vraiment entre sa cousine et Naël et en entendant ses mots elle s’inquiétait. Peut-être voulait-il la forcer à devenir une prostituée ? Peut-être en était-il venu aux mains ? Tout un tas d'hypothèses venaient dans sa tête excepté la bonne... « Quoi ? » Elle était choquée, enfin pas du mauvais côté. Elle était très heureuse pour sa cousine. Sa joie se fit d'ailleurs ressentir quand elle fit un bond de sa chaise pour enlacer Irina. « Mais c'est une excellente nouvelle ! Tu te rends compte un petit poupon c'est trop mignon. » Elle était enceinte quel était le problème ? Kate avait du mal à comprendre, elle ne voyait pas où était le mal. Un bébé tu peux pas rêver mieux quand t'es bien dans ton couple, c'est la suite logique d'une histoire d'amour. Et si le problème c'était qu'elle n'en voulait pas ? Ou alors peut-être que Naël n'était pas le père ? « Ca ne t'enchante pas d'avoir un bébé ? Tu sais si c'est la routine qui te fait peur, il y a pleins de moyens pour pimenter sa vie amoureuse. » Kate voulait à tout pris savoir ce qu'il se passait dans la tête de la brunette, elle lui en avait trop dit pour ne plus lui en parler. « Oh mon dieu Irina, qu'est-ce que j'ai fais ! Je t'ai fait boire du whisky alors que t'es enceinte ! Tu pouvais pas me le dire avant ? Faut qu'on aille à l'hôpital pour voir si tout va bien ! » C'était Katerina dans toute sa splendeur. Elle se faisait déjà une joie de voir naître un bébé dans la famille et elle s'inquiétait pour Irina. Ce n'était pas vraiment fait exprès, sa réaction était tout à fait naturelle. Et Irina allait devoir supporter ça pendant neuf mois... 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

tu n'as pas encore de rang

messages : 266
date d'inscription : 25/04/2014
avatar : lucy hale
crédits : myself
pseudo : lottie ou bonnie, ayw (a)

métier : barmaid
statut : en couple

MessageSujet: Re: rencontre hasardeuse (kat)   Lun 26 Mai - 21:00

Ce début de soirée me rappelle notre adolescence. Kat et moi avons toujours été proches l'une de l'autre, c'est ma cousine et y'a rien à dire je suis plus proche d'elle que je ne l'ai jamais été de n'importe qui alors forcément on partage tout. On se raconte nos problèmes et nos petites déprimes et on essaie de s'aider comme on peut, de se remonter le moral ! « Peut-être bien qu'ils se connaissent et qu'ils se sont dit tiens et si on pimentait un peu la vie des cousines Romanova ça serait sympa ! Enfin j'espère aussi que ça ira mieux de toute façon je ne vois plus trop ma vie sans lui. » Je la comprend parfaitement, quand j'ai pas trop le moral parce que ça ne va pas dans mon couple je me dis que malgré tout je ne pourrais pas voir ma vie sans lui. Non, ça n'arrange pas les choses c'est sur mais ça me rappelle que ça pourrait être pire. « C'est probablement ça, je te comprend parfaitement et j'espère de tout cœur que ça va s'arranger... Je me rend compte que je n'ai pas trop à me plaindre, il n'est pas horrible ni imbuvable, c'est loin de là même. Je pense que c'est moi qui déconne et qui suis trop extrême je ne sais pas... » Les mots de ma cousine m'en font prendre conscience. Ma situation pourrait être pire que ça. Non, je suis juste enceinte et on est juste entrain de s'éloigner l'un de l'autre mais ça ira probablement mieux d'ici quelques jours. « Même si je débarque en pleine nuit chez toi tu voudras bien m'accueillir ? » C'est d'une logique ! C'est ma cousine, elle débarquerait encore a quatre heures du matin qu'elle pourrait rentrer et s'installer comme chez elle. Bon avec le consentement de mon amoureux bien sûr ! « Bien évidemment! » Je dis ça comme si c'était naturel, comme si c'était logique et à mes yeux, ça l'est. Rien de plus important que la famille. Et en parlant de ça, elle va peut-être s'agrandir, je me suis permise d'annoncer la nouvelle à Kat, qui, aussitôt, semble sauter de joie. « Quoi ? » Elle n'a pas l'air choquée du genre "non mais quelle horreur" mais c'est plus un quoi que j’interpréterais comme "non t'es sérieuse ?" avec une pointe d'étonnement. Je confirme que c'est de la joie lorsqu'elle bondit pour me prendre dans ses bras. Ah, ça c'est sur, ça change de la réaction de Naël ! « Mais c'est une excellente nouvelle ! Tu te rends compte un petit poupon c'est trop mignon. » J'avoue que si les circonstances avaient été différentes ça aurait pu être parfait, d'un bonheur sans nom, malheureusement, ce n'est pas trop le cas. On est même entrain de se demander, Naël et moi, ce qu'on va faire. « Ca ne t'enchante pas d'avoir un bébé ? Tu sais si c'est la routine qui te fait peur, il y a pleins de moyens pour pimenter sa vie amoureuse. » J'ai toujours rêve d'avoir une famille, d'avoir un mari et des enfants. Je veux une grande maison et deux enfants, un chien, un chat, je veux une grande photo de famille dans mon salon. Mais je réalise avec le temps que ce ne sera probablement jamais le cas. Je n'ai jamais parlé à mon petit-ami de ce que je voulais, de la vie que je voulais. Une vie de famille, une vie sans tracas. Je me demande même si j'ai déjà parlé à Naël de ma vie de famille, celle que j'avais lorsque j'habitais encore chez mes parents. « Je suis d'accord avec toi, y'a rien de plus mignon et je devrais m'en réjouir, je sais que j'ai la fibre maternelle et je pense que je pourrais gérer mais il a dû mal à se dire qu'il va devenir papa, il a peur, il a l'impression qu'il y arrivera pas alors je sais que c'est tout le contraire. Je t'avoue que ça me fait peur quand même, un bébé ça change une vie... C'est effrayant de me dire que je suis pas encore une adulte mais que je vais probablement devoir élever un bébé alors que j'ai jamais eu la plus belle vie de famille qui soit. Et ce bébé je voudrais lui offrir la plus belle vie possible. J'ai une trouille bleue de ce qui peut arriver. » Et c'est vraiment ce que je veux, au plus profond de moi, c'est ce que je veux, une famille. Mais on ne sort ensemble que depuis peu de temps et on ignore tant l'un sur l'autre. C'est avec une pointe de désespoir que je raconte à Kat ce que j'ai sur le cœur, je ne veux pas déprimer non, j'ai déjà assez déprimé ainsi. J'espère vraiment que cette soirée va me remonter le moral parce que je suis au fond du gouffre. Et pourtant je ne cesse de me dire que ça pourrait être pire. « Oh mon dieu Irina, qu'est-ce que j'ai fais ! Je t'ai fait boire du whisky alors que t'es enceinte ! Tu pouvais pas me le dire avant ? Faut qu'on aille à l'hôpital pour voir si tout va bien ! » Ah oui tiens, le whisky ! J'aurais pu lui dire... Mais j'avais besoin de boire pour lui dire. Et en moins de temps qu'il ne m'a fallu pour boire mon verre, l'alcool me monte à la tête, je crains que cela finisse par me rendre un peu euphorique. Je rigole à ce que ma cousine vient de dire et sa réaction me rend toute aussi heureuse. Voilà, elle est là l'euphorie. Je vais passer du rire aux larmes. Et si on décide de garder le bébé, je pense que ce ne sera probablement pas la seule fois où Kat se mettra dans cet état ! Je tente donc de la rassurer. « Ne t'en fais pas, l'alcool dans les trois premiers mois c'est pas trop grave ! Arrête un peu de t'inquiéter... Je vais bien ! » Je souris, j'essaie malgré tout de rester positive en lui disant de ne pas s'inquiéter. Parce qu'au fond, celle qui est morte de trouille là dedans, c'est moi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: rencontre hasardeuse (kat)   

Revenir en haut Aller en bas
 

rencontre hasardeuse (kat)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Création de fruit hasardeuse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
blurred lines :: SAINT-PETERSBOURG :: LIGOVSKY :: DICKENS PUB-